En route vers Benalmadena, dernière étape avant Gibraltar!

Lundi 9 septembre, 1ère partie par Antoine et 2ème par Eurielle 🙂

Nous quittons Cartagena après une matinée CNED. Nous sommes bénis des dieux! La météo est idéale pour avaler des milles dans un confort de pullman.12 nœuds de vents qui nous pousse à 6,5 nœuds sur une mer plate. On se régale. Pacôme fait la sieste, Eurielle fait bronzette sur le trampoline et Malo et Elian regarde pour la énième fois Pirates des caraïbes.
Devant nous l’horizon et la mer qui scintille sous le soleil. La côte n’est plus qu’une ombre qui se devine au loin, et à l’infini devant nous la mer. Pas un bateau à l’horizon. Nous sommes seuls. Assit sur la pointe avant, je contemple ce vide qui me remplit de toutes les possibilités que la mer me murmure à l’oreille. Comme une page blanche qui n’attend qu’une chose, qu’on y couche une belle histoire. Alors je contemple avec fierté Cataja qui fend la mer de ses étraves et fait parler l’écume. Dans une trentaine d’heures nous arriverons à Benalmadena pour une ultime escale technique. Réparation du four, réparation de la fuite sur nos réservoirs d’eau, réparation du hublot de Malo et réparation de la pompe de douche d’Elian. Après ça se sera Gibraltar, la porte mythique qui nous fera passer dans la cour des grands. Fini le cabotage dans notre petit jardin méditerranéen. À nous les grands espaces où les navigations ne se comptent plus en heures, mais en jours. Où la côte se quitte pour de bon et pour ne se mériter qu’au bout de quelques nuits de veilles. Avec Eurielle, c’est une étape qui nous excite et qu’on appréhende à la fois. Un nouveau rythme qu’il nous faudra trouver pour toute la famille. Les vacances sont belles et bien finies. La météo qui s’était rafraîchit ces derniers temps en avait sonné le glas, et le CNED qui a commencé nous l’a bien confirmé.

IMG_9551

IMG_9562

C’est pourtant un vrai bonheur que de rentrer dans cette nouvelle dimension, où les journées ne sont pas faites que de farniente et baignades. Notre avenir se dessine avec un peu plus de clarté que lorsque nous avions senti une certaine perte de repère sur Majorque. Nous construisons notre avenir à coup de projets, de destinations plus exotiques les unes que les autres.
Lors de notre escale sur Cartagena nous avons fait la connaissance d’une autre famille de voyageurs avec qui nous avons sympathisé. On les avait croisés sans le savoir sur Minorque au début de notre périple et le hasard a voulu qu’on soit voisin de ponton à Cartagena. On se raconte nos projets, nos routes respectives. Ils nous disent qu’ils doivent passer par le Sénégal pour déposer du matériel médical dans un hôpital de brousse dans le détroit du Sine Saloum pour le compte de l’association voiles sans frontières (vsf), mais qu’ils sont bien embêtés car leur fils s’est cassé le bras…

Pour l’anecdote, lorsque nous étions à la Grande Motte, nous étions plusieurs jours à côté de Yobalema, le bateau de Vsf, et à ce moment là  Antoine avait émis le souhait de donner  une suite différente à notre périple, plus profonde, plus humaine encore,  le temps d’un passage au Sénégal en participant à une mission… Je n’étais à cette période pas réceptive du tout à ce genre d’escale, trop loin des images de cartes postales que je voulais et trop inquiète d’une part par tout ce que nous entendons de certaines régions d’Afrique ces derniers temps envers les  occidentaux et d’autres parts trop inquiétée aussi de toutes les maladies possibles dont le paludisme. Le temps a passé, voilà 2 mois que nous naviguons. Nous avons déjà appris beaucoup sur nous et nos capacités, appris à prendre sur nous, à relativiser et l’idée a continuée à faire son chemin dans ma petite tête… Nous avions donc fini par contacter Voiles sans Frontière pour voir avec eux les possibilités offertes aux navigateurs sur une ou plusieurs missions… La réponse fut quasi immédiate, nous nous y étions pris trop tard et il nous serait impossible de récupérer des colis à déposer… Et pour le coup, c’est moi qui fut déçue, car l’envie à présent de vivre quelque chose de plus profond et de découvrir une culture à l’opposé de la nôtre était bien présente!

Alors quand le destin a mis sur notre chemin David et Nicky, forcément nous avons  sauté sur l’occasion pour leur proposer de les remplacer sur cette mission! Aussitôt dit, aussitôt fait. Les cartons à destination de L’hôpital de Foundioune sont maintenant chargés. Il ne nous reste plus qu’à nous faire faire un dernier vaccin à notre arrivée à Algesiras, à côté de Gibraltar et de nous renseigner sur les nouveaux visas nécessaires pour aller au Sénégal !  Nous reprenons la mer investis de cette nouvelle mission qui modifie légèrement notre itinéraire de base.

Comme cet horizon plein de promesses et de surprises qui s’étend devant nous, nous nous laissons porter par le courant de la vie et acceptons avec joie les aventures qu’elle nous propose 🙂

IMG_9557

À suivre..

10 réflexions sur “En route vers Benalmadena, dernière étape avant Gibraltar!

  1. heureux de vous lire
    depuis le debut de votre aventure,merci a vous de pour cette magnifique aventure.
    nous sommes mon epouse et moi dans l’attente de vivre egalement sur un cata!!!!
    nous attendons la vente de notre maison!!!
    bon vent.
    pascal.

    J'aime

  2. Hummm le Sénégale est un beau pays, nous y avons séjournée au mois de Juin à la somone à côté de Saly.
    Nous avons visité le delta du siné salom, nous en gardons un bon souvenir.
    Je vous suis depuis le début, et me regale à vous lire.
    Il m’arrive de le faire au boulot, et me permet de m’évader 5 minutes, un vrai régale.
    Surtout n’arrêté pas lol
    Dimanche on part pour l’île Maurice, enfin à notre tour de partir en vacances lol
    Biz à toute la famille

    J'aime

  3. Bonsoir de Paris,
    Je salue l’évolution de votre programme, qu’elle qu’en soit la motivation. Ce qui est sûr, c’est que vous ne le regretterez pas. Le Sine Saloum, c’est magique. Surtout avec VSF.
    @+
    JLG

    J'aime

    • Bonjour Jean Luc, ça nous fait plaisir que vus suiviez notre aventure, venant d’un pro c’est sympa:) A quand une nouvelle publication dans votre magazine?:) Le premier nous a apporté beaucoup de contact et nous en apporte encore, de gens comme nous qui ont ce rêve ou d’autres motivations mais qui en tout cas prennent plaisir à partager ça avec nous:)
      A bientôt
      Eurielle

      J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s