Allez bye bye Les Canaries…

Notre escale aux Canaries aura commencé par la belle Graciosa! Nous y sommes arrivés au petit jour après notre navigation plus que fatigante, et d’emblée Nous avons été séduits! Nous avions choisi de ralentir notre vitesse pour découvrir les lieux de jour, nous avons bien fait!

image

Une sensation de plénitude nous a envahis à l’arrivée sur cette île mystérieuse, aux couleurs ocre et aux mille contrastes! Sommes-nous arrives sur la lune? Nous sommes surpris par cette luminosité et ce rendu des couleurs si différents au fil des heures de la journée et par cette chaîne de volcan visible au loin sur l’île de Lanzarote, incroyable!
À peine arrivé à notre mouillage de la Francesca (sans aucune autorisation pour les autres voyageurs qui se poseraient la question), un volcan nous faisait de l’œil! C’est sur nous allions nous faire son ascension a un moment ou à un autre!
Nous avons fait notre premier mouillage dans un endroit à marée! Réussi haut la main, même pas dérapé! 🙂 Un plouf s’impose… Hoouuu l’eau est froide comparée à celle des Baléares, ça rafraîchit c’est sûr! 🙂

image

Le soir venu, nous admirons le spectacle de tous ces volcans autour de nous, le coucher de soleil est magnifique, et nous assistons à un drôle de ballet d’annexes qui se rendent sur la plage, une, puis deux, puis trois… Il y a bien un apéro sur la paya… Hop, hop, hop on se bouge les fesses malgré la fatigue (surtout les miennes!) et on y va…
À peine arrive sur la plage, Benoît et Thomas, inconnus jusqu’alors se précipite pour nous aider à remonter l’annexe, marée basse oblige.
Bonsoir, enchantés, nous c’est Eurielle, Antoine… eux c’est Benoît, Cécile (Bateau Timacle sur http://www.revedailleurs.canalblog.com), Thomas, Mandy et toute une tripote d’autres enfants dont nous avons bien du mal à nous rappeler leurs prénoms! De toute façon, c’est parti, les enfants courent tous ensemble dans les dunes, jouent à cache-cache, et nous parents faisons connaissance avec tout ce beau et nouveau monde:)
La soirée se passe, les amitiés se créent, nous nous retrouverons en balade dans le « centre-ville », sorte de ville de far West au parterre de sable et aux maisons à toits plats, surprenant!

image

Quelques échanges de numéros plus tard, nous nous donnons rv pour un apéro à bord de Cataja 🙂 une jolie et agréable soirée à se connaître et à échanger nos expériences et nos navigations. Pour l’anecdote d’ailleurs, c’est assez drôle, car Thomas et sa famille, nous avait écrit suite à une parution dans un magazine quelques mois auparavant pour échanger et pourquoi pas se retrouver au gré de nos navigations futures… Voilà chose faite! 🙂 Le monde est petit…

image image

Avant de partir nous nous devions de venir à bout du volcan, deux heures de balade, au paysage époustouflant et majestueux… Nous nous sentons tout petit devant ces volcans, nous imaginons comment ont dû être les dernières éruptions, vieilles de 2000 ans sur cette île apparemment… Pourtant nous distinguons les sillons, les passages des coulées de lave, les crevasses… Ça semble dater d’hier, c’est impressionnant. L’occasion aussi d’expliquer aux enfants le fonctionnement des volcans, petit cours de science plutôt ludique!

image

image image

image

L’heure est venue de partir vers Lanzarote, le port d’Arrecife, quelques heures de nave et nous arrivons à destination. Antoine doit partir le lendemain à Rome et à Paris pour raison professionnelle pour quelques jours. Pendant ce temps nous serons donc, les enfants et moi en sécurité et à proximité d’autres bateaux et d’une ville au besoin.
Nous ne serons pas seuls longtemps d’ailleurs, nous y retrouvons David et Nicky (qui nous ont transmis les colis pour l’hôpital du Sine Saloum) et bonne surprise, tous nos nouveaux amis arrivés un jour après, faute de mouillage ou se poser, eux aussi ont opté pour le port, ainsi que nos « anciens amis » Jean Laurent et Carole (bateau Le Gregal) arrives ici en direct du Maroc où nous nous étions quittés:)
En effet, il semble qu’il y a très peu de mouillages abrites sur ces îles, et malheureusement c’est souvent en port que l’on trouve refuge, et comme sur le continent, les prix sont exorbitants au vue des services proposes! Ça plombe sérieusement le budget!!
Quelques apéros et jours plus tard (et oui c’est du la vie de bateau:) ) mon doudou sera enfin revenu auprès de nous, l’occasion de « régater » avec les copains pour retrouver un nouveau point de mouillage au sud, entre Papagayo et Rubicon. Bon nous avons perdu!! Et Gregal est le grand gagnant, talonné de prêt par Timacle… Grrr, sûrement la faute à notre genacker déchiré et inutilisable… Hihi non ce n’est pas juste une excuse! 🙂 Le mouillage est superbe, calme, au sable blanc et doux, hmmm que c’est bon pour les petits petons 🙂

2013_10_23_15_23 2013_10_23_15_26

2013_10_23_16_ 2 2013_10_23_16_ 0

2013_10_23_15_29 2013_10_23_15_33

Les jours passent, les heures défilent… Du paddle par ci, de la playa par la, un peu de bronzette, un atelier pain plus tard… Et oh… Mais quel jour sommes-nous??? Mais oui, c’est bien ça… Le 18 octobre!! Jour de mon anniversaire!!!!! Et c’est ici, à Lanzarote, dans un endroit paradisiaque, au chaud, sur notre bateau et avec des copains, que je vais le fêter!! C’est pas bon ça?!

2013_10_23_15_51

Pour commencer la journée en beauté nous partons en famille à la découverte de l’île, à nous le parc de Timanfaya, la montagne de feu… Il suffit d’arriver sur place pour comprendre le nom donne à celle-ci! Des couleurs flamboyantes, et un paysage digne de science-fiction! Nous y apprenons que la dernière éruption date de 1824, que les précédentes auront durées 6 ans et que  les 3/4 de l’ile sont recouverts de lave! C’est à travers un circuit de 14 km que nous découvrons la face « cachée » des volcans,  et en fin de visite, le fameux grill du restaurant fait au-dessus d’une de ces cheminées volcaniques, les pierres sous nos pieds sont d’ailleurs elles aussi chaudes… Étrange!

2013_10_23_15_32 2013_10_23_15_33.

2013_10_23_15_33..

Je suis une grande a présent et mon doudou m’offre pour faire encore de plus belles photos le dernier iphone5s (ça explose le budget mais ça l’fait 🙂 ), mon Malo un joli collier coquillage, mon Pacôme un joli dessin d’un bonhomme aux cheveux dressés sur la tête (est-ce moi quand je m’énerve? 🙂 ), et mon Elian un bracelet que l’on pourrait dire « ethnique » fait avec un scoubidou et des pépins de l’on ne sait quel fruit dégusté quelques heures plus tôt, ça fait son effet! 🙂 Mais j’ai, et pour mon plus grand plaisir, aussi lors de notre soirée à bord, reçu de la part des enfants des autres tribus réunifiées, de jolis colliers fait mains, bracelets et porte-clés divers! De jolis et uniques présents, qui marque mon premier anniversaire à bord. Je ne vous dirai pas quel cadeau m’ont offert Cécile et Mandy… De vraies coquines les filles!! 🙂 Anti-stress, elles m’ont dit!!! Hihi

image image

Le temps est venu à présent de descendre au sud… Cap sur l’île Lobos, réputée pour ses vagues et donc prisée des surfeurs… Nous y élisons domicile pour 2 nuits et Antoine retrouve ses sensations de jeunesse sur des vagues situées juste à côté de Cataja!! Il en rêvait, Lobos l’a fait! Des sessions de pur bonheur pour mon doudou et de la découverte pour Malo, prenant une belle vague et luttant ensuite contre la barre à passer! Il a bien dormi! 🙂 Pendant ce temps, nous autres observions tous ces poissons présents autour du bateau, « les copains » à Pacôme! 🙂

2013_10_23_15_43.

Cap ensuite sur le sud de Fuerteventura directement, le manque d’abri aura conduit nos amis  là-bas et c’est à nous d’y arriver à présent sous un « petit » 16 nœuds de vent et 9 nœuds de vitesse, ça dépote!! 🙂 Un repas tahitien préparé par Benoit avec le poisson pêché par JLo nous attend!

Après plusieurs jours passés ici, nous décidons de mettre le cap sur la Grande Canarie, la météo annonce 10/15 nœuds, nous levons l’ancre à 6 h du matin, une bonne journée nous attend, entre 12 et 14 h de nave! Mais c’était sans compter sur la fiabilité évidente de la météo et les effets de côte!! Grrr je déteste ça! Nous voilà en pleine nuit, les enfants encore au lit, Antoine et moi aux manœuvres, et très vite, nous nous rendons compte que ce n’est pas 15 mais des rafales à 30 nœuds qui nous attendent! La houle de côté rend la navigation désagréable et malgré nos 3 ris, nous atteignons la vitesse de 10 nœuds! Autant dire que c’est impressionnant! C’est la première fois que nous avons autant de vent et de nuit, je serais plus rassurée quand il fera jour et que nous verrons « où nous allons! »
Nos amis Timacle et Scarlett nous devancent pour le moment, c’est un peu plus tard que nous arriverons à leur mettre un vent comme on dit! 🙂

image (3).

Mais qui voilà à 7h du matin? Notre petit Elian arrivant mouillé « maman, ma cabine est pleine d’eau »… Après un tour rapide des lieux, force est de constaté qu’effectivement un hublot mal fermé aura permis au paquet d’eau que nous nous prenons sur la tête de rentrer et réveiller notre petit bonhomme en sursaut! Atelier séchage en perspective à l’arrivée… Je pars donc vérifier les autres hublots et entend un bruit suspect de clapotis dans la sdb à Pacôme. Oulala!! 10 cm d’eau!! Là aussi nous avons manifestement été négligeant! 🙂 Bref, entre le séchage des cabines, les réglages du bateau pour la course avec les copains, le ramassage des vomitos d’Elian et Pacôme, la traversée a été bien occupée! Mais on peut considérer que dans l’ensemble, ça c’est bien passé! 🙂

image (4).1 image

ensemble

Nous cartonnons sur toute la traversée, et arrivons pour raison météo et pour être à l’abri, à notre mouillage de Pasito Blanco aux alentours de 15h soit 3 heures d’avance sur l’horaire optimal que nous avions prévu! ! Ouf, ça fait du bien d’arriver, court mais intense!!
Une location de voiture plus tard, nous partons à la découverte du Roque de Bentaygua, à 1400 m d’altitude et sommes de suite émerveillés par les paysages,  grandioses! Ces derniers se méritent car entre l’aller et le retour, nous aurons passé 5 h dans la voiture, un record sachant que l’île fait 50 km de diamètre!! Nous y apprenons qu’il fut un lieu sacré pour les indigènes  qui y faisaient leurs offrandes et y rendaient culte aux dieux! Fascinant! Les enfants prennent plaisir à découvrir les grottes et habitations troglodytes et nous imaginons la vie que devaient avoir ces gens, si loin de tout et en territoire si hostile! Nous admirons, encore et encore ce canyon sans fin ainsi que le Roque Nublo pile en face, touchant les nuages!

image

image image

image

En toute honnêteté, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre en arrivant sur cette île, et pensions qu’il n’y aurait pas grand intérêt au vue de la destination touristique de masse, et nous sommes donc très agréablement surpris! C’est totalement différent des paysages des autres îles faites jusqu’à présent et c’est vraiment bon de découvrir à chaque fois de nouveaux endroits! C’est dans des moments comme ça, que nous avons conscience de ce que nous vivons! 🙂

image image

image

image

Allez, nous voilà fin octobre, nous attendons la bonne fenêtre météo et nous nous occupons comme on peut en attendant : diner chez les bateaux copains, petit rugby improvisé sur la plage, baignade, avitaillement et rangements en tout genre…

image

Départ prévu fin de semaine pour partir à la découverte du Sénégal! Une sorte de mini transat nous attend, 9 jours environ, rendez-vous en terre inconnue pour cette fois encore de nouveaux horizons, très différents du reste semble-t-il!

6 réflexions sur “Allez bye bye Les Canaries…

  1. Un plaisir de voir combien vous en prenez (du plaisir) !Continuez, photos et surtout commentaires, voire conseils et recommandations pour ceux qui vont suivre !
    Et bon anniversaire Eurielle !
    regis

    J'aime

  2. Heureux anniversaire Eurielle ! Encore une fois merci pour ces news. Chaque post est une carte postale qui nous aide à patienter mais aussi à preparer nos futures escales.Dans quelques mois, ce sera à notre tour de souffler des bougies aux Canaries 🙂 Bonne nav’ jusqu’au Sénégal. Au plaisir de lire la suite de votre belle aventure

    J'aime

    • M

      Merci!!:) allez bientôt c est a vous!!:) pour nous c est chaque message reçu des personnes qui nous suivent qui nous fait chaud au cœur et nous conforte dans notre nouvelle vie! Zéro regret!:)
      À bientôt

      J'aime

  3. bonjour a tous
    quel plaisir de vous lire!!!
    comme cela doit être agréable.
    je vous envie pour votre courage et si je n’avais pas atteins ma soixantaine une telle aventure m’aurait tentée.
    mais ce n’est pas grave on voyage bien grâce a vous
    profitez bien de la suite mais surtout soyez prudent
    cordialement

    J'aime

    • @Pietra
      Bonjour, c’est dommage de s’arrêter à un âge !!! Vous savez mes parents viennent d’arriver en Nouvelle Calédonie au départ de Sête après 7 mois de navigation sur un cata de 17m et vous savez quel âge ils ont ?
      65 et 70 ans 🙂 Donc tout est possible…

      J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s