Après La Barbade, Sainte Lucie…

« Doudou, ça fait combien de temps que t’as pas écrit sur le blog? »… Oups, oui dis donc t’as raison.. Que le temps passe vite sous le soleil des Caraïbes… Aurait-on adopter le rythme d’ici?… Pour ma défense, il faut savoir que le réseau est non seulement très mauvais aux Antilles mais également très cher! Remontons quelques semaines en arrière… Le Burger king de l’après transat à La Barbade c’est fait. La baignade dans les eaux claires de Carlisle Bay, c est fait… Pour autant, après avoir prit un taxi pour faire quelques courses, nous découvrons qu’ il ne semble, pour nous en tout cas, pas y avoir grand intérêt à visiter l’intérieur des terres… Le mouillage de Carlisle Bay après 3 jours passés la bas, s’avère être rouleur, et la météo annoncée sur la prochaine semaine ne nous enchante guère…

image

Il faut nous décider, soit nous attendons ici, soit nous nous dépêchons de traverser vers Sainte Lucie pour être plus abrité des 35/40 nœuds et des 3/4 mètres de houle annoncés… Nous optons pour la deuxième proposition et prenons le large dès le lendemain en direction de Vieux Fort, premier mouillage au sud de l’île. La traversée est mouvementée! Les grains qui nous avaient jusqu’à présent été épargnés ne nous lâche plus… Antoine et Marc passent leur temps à enlever et remettre le spi! L’arrivée d’un grain fait monter les nœuds à toute vitesse et il faut être réactif! L’arrivée à sainte Lucie se fera entre quelques grains et de superbes arcs en ciel! Nous n’aurons jamais vu autant de ces arcs aux couleurs de notre enfance que depuis que nous sommes côté Caraïbes!

image

Nous profitons de notre arrivée pour y effectuer les formalités d’entrée au bout du quai des docks, et dès le lendemain partir en direction des deux pitons! Le spectacle qui s’offre à nous est fabuleux! La végétation est luxuriante à souhait, les couleurs magnifiques, les cocotiers en toile de fond, nous font penser au paradis et les deux pitons sont tout simplement fièrement dressés devant nous!

imageimage

Un boat boy s’approche pour nous indiquer une bouée sur laquelle nous pourrons nous amarrer, celle ci semble être sur la plage directement tant elle est proche… Vous êtes sûr que l’on ne va pas toucher? Je veux dire vraiment sûr? À ce niveau là on va beacher!! Le tombant sous l’eau s’arrête net et donne l’impression que si le bateau change de sens, les rochers affleurant seront pour nous! Nous surveillerons aussi, tout de même, un autre cata placé sur la bouée d’à côté se rapprocher dangereusement lorsque nous ne tournons pas dans le même sens… Mais nous confirmons… Ça passe!:) Nous voilà posés, au milieu de ce paysage grandiose…

image

Le soleil, laissant place aux grains par intermittence, nous offre un panorama sans cesse différent et nous n’en finissons pas d’admirer tous ces arcs en ciel… Décidément il doit y doit y avoir des tas de trésors sous l’eau! Si nous allions les voir justement!

image

Quelques coups de palmes plus tard, sous le soleil ou sous la pluie, c’est un monde merveilleux qui s’offre à nous! Jusqu’à présent les quelques coraux vus dans nos destinations précédentes, nous faisait dire que c’est certain, ils doivent vraiment utiliser des retouches dans leur reportage sous marin, car il y a vraiment une différence entre leurs émissions, les couleurs présentées et la réalité, que nous avons nous, sous nos yeux… Des coraux ternes, sans contraste, sûrement morts, peu d’anémones et encore moins de poissons de couleurs… Et bien ici, c’est un aquarium géant!! Les couleurs toutes plus flash les unes que les autres, du mauve, du jaune, de l’orange, et oh, des poissons à foison, des petits, des grands, des minuscules, qui jouent à cache cache avec nous, et qui ne semble pas gênés de notre présence. Des rascasses, des serpents, des anémones de toutes sortes… Ça n’en finit pas! Cet endroit semble avoir été préservé, il est plein de vie, et c’est un cadeau que de pouvoir l’observer et le découvrir…

imageimage

Bien sûr, nous souhaitons aussi visiter l’intérieur de l’île et continuer à découvrir toutes ses richesses, aussi nous acceptons la proposition de découverte d’un morceau de l’île faite par notre boat boy… De notre périple, je pense que ça sera bien la première et la dernière fois! Le programme alléchant, carte des lieux à l’appui, devait nous conduire au volcan de la Soufrière, à la cascade du diamant et dans un jardin botanique. L’ensemble avec taxi privatisé pour la journée, nous attendant à chaque visite et nous ramenant en fin de journée au village même de La Soufrière. Le tout pour la modique somme de 160 euros pour 7, les enfants ne payant pas… Solution de facilité oblige, pas besoin de chercher une location de voiture, pourquoi pas… La journée commence donc avec Docteur Feel Good, le boat boy, nous cherchant à bord avec sa pirogue rouge flashy!

image

Super nous longeons la côte et découvrons la couleur transparente au bord des rochers, nous voyons même les fonds marins, nous n’avons qu’une envie, nous arrêter en palme et tuba! À ne pas oublier pour notre prochain passage ici. Nous arrivons au village et devons trouver des sandwich avant de trouver notre taxi… « Tu verras ce n’est pas cher dans ce restaurant »… Oh, c’est mignon, le cadre est typique, créole, à la couleur vert pale et aux décorations faites de sculptures taillées dans les noix de coco, un boui boui comme on veut en voir… La dame pas très sympathique nous dresse la liste de ces sandwichs et se lance dans la préparation… 45 minutes tout de même pour 7 triangles au pain de mie pour la somme de 30 euros… Nous sentons qu’ils vont nous rester au travers de la gorge les sandwichs « pas chers »… Bon ne commençons pas à nous fermer ni à avoir un à priori négatif… La visite peut commencer… 5 minutes plus tard (ah déjà) nous voilà au volcan de la Soufrière….

image

L’odeur d’oeuf pourri y est terrible, prenante, les fumées du volcan nous apporte à chaque nouveau coup de vent un peu plus de cette senteur si particulière… Le taxi prend nos tickets d’entrée… Tient ça ne semble pas être les tarifs annoncés par le boy… Vous pouvez maintenant aller vous baigner… Vous avez 30 minutes… OH-MON-DIEU!! Mais que voit-on là?Tout un attroupement de personnes en file indienne attendant patiemment leur tour pour s’enduire le corps de cette boue aux vertus reconnues pour la peau… Tout y est, les cabines pour se changer, les tables avec les parasols qui vont bien pour patienter, les recommandations d’usage sur des panneaux taille xl, et surtout le bassin de 3m sur 3 construit au beau milieu d’une descente naturelle de boue, accueillant nous ne savons combien de dizaines de personnes se massant les unes les autres… Une vision d’horreur! Tout se que nous détestons se trouve ici! Il est hors de question de nous baigner là!

image

Nos équipiers et nous ruminons chacun dans notre coin, nous qui recherchions de l’authenticité et le contact avec la nature, c’est raté! Allez, ce n’est pas grave, tant qu’à y être, allons voir de plus prêt ce volcan! C’est particulier, ces coulées de boue et ces piscines en ébullition… Tient si on s’avançait vers le promontoire qui semble être la bas… Mais c’est 50 mètres avant que nous l’avons vu et qu’elle nous a barré le passage… La dame pitbull! Où sont vos tickets nous demande-t-elle dans un américain parfaitement maîtrisé… Nos tickets pour quoi? Nous avons juste marcher un peu (3 minutes en prenant le temps de nous arrêter le temps des photos) pour voir le volcan… Il faut avoir un ticket pour continuer (à aller sur le promontoire toujours situé 50 m plus loin)… Ah bon, et bien dans ce cas nous redescendons, si ce n’est que ça à voir… Ah non, vous avez vu maintenant, vous devez payez!… Hein? It’s a joke? Balançais-je de mon anglais ultra maîtrisé (niveau cm2 certainement!) NO, it’s not a joke, me rétorqua-t-elle et sans plaisanter du tout! Vous avez vu la vue, c’est payant! Waouh, je dois dire qu’elle m’a impressionné! Pas gêné un instant de l’énormité de la demande! Notre taxi, censé avoir acheté nos tickets, d’un coup ne parle plus… Au bout de 10 min quand même et d’explications, elle nous laissera passer car nous ne nous étions finalement pas baignés, alors ça remplaçait… Amazing!!;)
Allez, ne nous formalisons pas, vite allons à la cascade, moins touristique d’après le taxi! Environ 2 km plus loin, nous voici donc arrivés… L’endroit est très joli, nous apprécions ces nouvelles odeurs de verdure, des cocotiers, des fleurs jusque là inconnues s’offrent à nous, des lianes tombantes au dessus de nos têtes nous font penser à tarzan, la vue à travers les arbres est superbe sur la montagne…

image image

Nous entendons l’eau couler, nous y arrivons, elle est là, devant nous…. THE cascade! Euh, elle est passée où en fait la cascade? Non parce que ce si c’est ce filet d’eau et le bassin à nouveau construit en dessous, toujours aux mêmes proportions, dites nous que c’est une blague?! Nous sommes dégoutés… Des dizaines de personnes à nouveau serviette à la main attendant leur tour… Où est la chute d’eau de la photo? Et le bassin naturel censé nous accueillir? C’est avec un goût amer que nous repartons… 20 minutes plus tard! Arrivés à la sortie, plus de trace de notre taxi… Il doit être au parking situé plus bas, Antoine se charge d’aller le trouver… Bon, il n’est pas là… Décidément, nous commençons à en avoir assez… Reprenons des forces en attendant, et puis ne dit on pas que si nous commençons à manger ça fait venir les autres?… 30 minutes plus tard et nos « délicieux » sandwich avalés en 3 bouchées, l’estomac tiraillant chaque minute un peu plus après cet apéro… Nous n’allions pas attendre indéfiniment sur place et d’ailleurs allait-il revenir? Nous commençons donc à marcher, en nous disant que nous allions certainement le trouver sur la route, au pire il devait y avoir quelques km, ça allait nous dégourdir les gambettes…

image

C’était sans compter sur la chaleur écrasante et les montées qui ne nous étaient pas apparues de la même façon assis tranquillement dans notre taxi! C’est après 1h de marche!! Et 1h30 en tout que notre taxi réapparaîtra et sans un mot d’excuse!!! Stop! Le promène c….. Pardon « touriste » (je me dois d’être un minimum poli sur notre blog tout de même…) a assez duré… On a eu notre dose… Le jardin botanique passe à la trappe et c’est quelque peu déçus dirons nous que nous retournons à bord! Nous ne manquons pas de faire savoir notre mécontentement à Dr Fell Good… Il n’a pas de remède pour nous et nous indique même que nous sommes les seuls à nous être plains. Alors finalement nous décidons de ne pas régler tout à fait le prix de sa consultation! Nous ne nous quittons pas bons amis… La prochaine fois, car il y aura une prochaine fois malgré tout, pour découvrir par nous même Sainte Lucie, nous prendrons une voiture, et prévoirons de quoi manger! 🙂 Allez, pas rancuniers nous quittons ces magnifiques pitons pour Marigot Bay, joli petit mouillage sur fond de cocotier. Ce mouillage est particulier, d’un côté les bouées sont payantes, de l’autre c’est gratuit… Bizarre, et trop tard nous avons payé notre nuit…

image

Malgré la beauté du paysage, il n y aura pas de baignade ici, le fond de Marigot donne sur la mangrove, et même les garçons deviennent difficiles! 🙂 Les grains se succèdent (ne sommes-nous pas censés être en période sèche?!) et évidement il a fallu qu’il y en ai un qui nous tombe sur la tête lors de notre balade en annexe pour nous rendre à terre! 30 secondes… C’est le temps qu’il faut pour être à essorer après le passage de ces pluies qui ne durent pourtant pas beaucoup plus! Une fois bien mouillé, et après une bonne tranche de rigolade, le soleil revient, nous en profitons pour faire le tour de cette petite marina, réputée pour être un trou à cyclone.

imageimage

Nous y réservons d ‘ailleurs une place pour le mois d’août, où nous rentrerons pour voir nos familles en France. Au gré de notre balade, nous découvrons l’hôtel Marigot Bay Capella, un petit paradis au milieu d’une végétation luxuriante… Voilà des mois que je tanne Antoine pour un hôtel, pour l’envie de n’avoir rien à faire et pour nous retrouver dans un contexte différent avec les loulous! Les yeux de nos garçons se mettent d’ailleurs à briller à la vue de l’hôtel, Waouh trop beau maman… On peut y aller?… Le temps d’une courte réflexion et hop réservation est prise pour le lendemain! Nous profitons de la présence de Marc et Christiane pour nous y rendre, Cataja sera bien gardé! 🙂

image

image

Nous y passerons deux jours superbes, la chambre est magnifique et le lit gigantesque!! Ça, c’est top!! Ça, ne bouge pas, la hauteur sous barrot est haute, très haute, personne ne touche! 🙂 Et les garçons profiterons d’un room service royal et d’une soirée DVD, pendant que nous aurons profité du restaurant situé juste en contrebas! Après 6 mois non stop avec nos amours, ça fait du bien tout de même de se retrouver à deux le temps d’un instant! 🙂

 image image

Dernier arrêt, Rodney Bay, nous y avons réservé une place au port, il est temps pour nous de faire un vrai avitaillement, de passer par la case laverie et de regarder de plus près la pièce du groupe électrogène qui nous a fait défaut en transat. Rodney Bay s’avère être pratique avec son centre commercial accessible en annexe (il ne reste qu’une centaine de mètres à faire pied). On y trouve deux grands magasins pour y faire les courses, mais surtout n’allez pas au Burger King, il est absolument immonde!!
Allez entre port et mouillage, nous serons restés ici trois jours, il est temps de faire cap vers la Martinique!!! Les bateaux copains nous attendent, et ils nous tardent de les retrouver! 🙂

A très vite pour la suite de l’aventure!!

11 réflexions sur “Après La Barbade, Sainte Lucie…

  1. Bravo pour votre blog qui est très sympa avec de superbes photos. Moi aussi j’ai un Malo qui a 25 ans et qui est très fier de son prénom. Profitez bien de votre voyage.
    Amitié. Michel LE ROY

    J'aime

  2. Cool mais Ste Lucie pas top à part Rodney Bay, je comprends mieux pourquoi tout le monde passe très vite en croisière, je changerai certainement mon périple de l’année prochaine.
    Vivement vos commentaires sur la Martinique.
    Bon vent.

    J'aime

    • Bonjour stephan
      Nous retournerons pour notre part a sainte lucie, car nous y avons trouve la végétation luxuriante et pour mettre cataja a l abri, mais c est certain que ce n est pas pour la sympathie des habitants…
      A bientôt
      Les Ja

      J'aime

  3. Ca fait très plaisir de vous retrouver, on se demandait si vous ne vous étiez finalement pas exilé sur une quelconque île déserte, retour de la tribu à l’état sauvage!
    Ce récit m’a particulièrement amusé, non pas que je sois contente de vos mésaventures, mais ça rappelle du vécu, qui heureusement nous fait bien rire avec le temps.
    J’avoue que vous imaginez payer pour la vue ou rentrer à pieds fait sourire ! 🙂
    Le seul point négatif est effectivement le fait que certaines personnes n’ont aucuns scrupules à transformer les prix comme bon leur semble…
    Plus relativement positif sinon, le maître mot Antillais : Tranquiiiiiiille man!
    Aussi, les locaux et surtout les batiments publics respectent religieusement les horaires de fermeture et l’heure de l’apéro Ti punch. Par contre c’est pas la même pour les rendez vous boulot. Tranquiiiiiiiille man, le taxi va arriver, héhé!!
    Ceci étant dit, profitez de l’envol Caribéen de vos papilles (c’est poétique dit donc), avec les délicieux poulets boucané, les acras etc etc et les chouchous nutella pour les gourmands!!
    Bonne nav’ et à très bientôt de vous lire

    Amarilli & Hervé

    J'aime

  4. Ca fait très plaisir de vous retrouver, on se demandait si vous ne vous étiez finalement pas exilé sur une quelconque île déserte, retour de la tribu à l’état sauvage!
    Ce récit m’a particulièrement amusé, non pas que je sois contente de vos mésaventures, mais ça rappelle du vécu, qui heureusement nous fait bien rire avec le temps.
    J’avoue que vous imaginez payer pour la vue ou rentrer à pieds fait sourire ! 🙂
    Le seul point négatif est effectivement le fait que certaines personnes n’ont aucuns scrupules à transformer les prix comme bon leur semble…
    Plus relativement positif sinon, le maître mot Antillais : Tranquiiiiiiille man!
    Aussi, les locaux et surtout les batiments publics respectent religieusement les horaires de fermeture et l’heure de l’apéro Ti punch. Par contre c’est pas la même pour les rendez vous boulot. Tranquiiiiiiiille man, le taxi va arriver, héhé!!
    Ceci étant dit, profitez de l’envol Caribéen de vos papilles (c’est poétique dit donc), avec les délicieux poulets boucané, les acras etc etc et les chouchous nutella pour les gourmands!!
    Bonne nav’ et à très bientôt de vous lire

    Amarilli & Hervé

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s