Le bilan de notre 1ère année by Antoine…

Le bateau est en lévitation sur une eau cristalline. L’annexe clapote gentiment au bout de son amarre et le soleil fait resplendir une palette de bleue allant du bleu profond au vert émeraude en passant par un turquoise étincelant. Welcome to the Grenadines! 🙂

image IMG_9653

C’est dans ce décor de carte postale que l’heure des comptes à sonné. Il y a 1 an jour pour jour nous larguions les amarres de notre port de la Grande Motte pour l’aventure d’une vie. Pour vivre ce rêve qui nous obsédait depuis tant d’années. Le moins qu’on puisse dire c’est que la récompense était à la hauteur de nos espérances. Si vous ne savez pas quoi faire sur les années à venir et vous posez des questions pour partir en bateau… N’hésitez pas. Sautez le pas. Vous ne le regretterez pas!
Bien sûr ce n’est pas tout rose tout les jours. Il y a les moments ou la météo nous fait des petites frayeurs. D’autres où l’on se demande quelle orientation donner au voyage. Et les moments où il faut dire au revoir aux gens avec qui nous avons partagé un bout de l’aventure.
Mais qu’ai-je appris en 1 an de voyage??…
Ceux qui me connaissent savent à quel point je partais de loin point de vue bricolage. Aujourd’hui, même si je ne suis toujours pas un expert, je ne regarde plus totalement mon moteur comme un tas de ferraille et de tuyaux sans logique. Limite il me parle maintenant. 🙂 Je connais ses bruits. Je sais le bichonner. Mes yeux ont pris le réflexe de regarder mon bateau sous toutes ses coutures pour détecter avant qu’il ne soit trop tard les choses qui sont susceptibles de casser. Et quand malgré tout ça casse, je ne panique plus car je sais que je finirai par trouver la solution pour palier au problème.
Notre spiritualité à évolué elle aussi. Nous vouons un culte quotidien au dieu Météo. Chaque jour, c’est le même rituel. Quelle sont les prévisions pour la semaine à venir? Doit-on chercher un abri plus sûr pour la nuit? Va-t-on « morfler » sur les prochains jours ?…
En navigation, on apprend à anticiper, à lire le plan d’eau. Et rien ne me fait plus plaisir que d’entendre Elian dire : « Papa il y a un grain qui approche mais normalement on devrait pouvoir l’éviter car le vent le pousse plus loin devant ». On reste prudent, sauf peut-être parfois quand on régate avec les bateaux copains. 🙂 L’honneur nous pousse à en demander un peu plus au bateau et on se retrouve avec le spi en l’air sous 26 nœuds de vents. Ceux qui s’y connaissent savent de quoi je parle… On serre les fesses et on espère que ça va tenir.
La survie. Comme à Koh Lanta, il faut nourrir sa tribu. Mère nature nous met à disposition ses ressources, à nous de réveiller en nous nos instincts primaires pour les collecter. Pour cela il m’a fallu un certain temps, mais j’ai eu de bons maîtres sur les bateaux copains. La mise à mort d’un poisson me fait toujours mal au cœur, et le souvenir de leur regard implorant avant leur dernier soubresaut continue de me hanter la nuit. Mais ces états d’âmes ne font pas le poids par rapport au plaisir de déguster sa propre pêche.

IMG_9012 IMG_8968

Ce poisson fraîchement sorti de l’eau, ces langoustes cueillies dans leur terrier… Quelle fierté d’être capable de se nourrir soit même (partiellement) en collectant à mère nature que ce que nous pourrons manger.

2014_ 3_21_ 8_19

Les paysages qui se sont dévoilés à nos yeux avides de découvertes balayent à eux seuls toutes les objections que nous avons pu avoir avant de partir. Entre les villes d’Espagne chargées d’histoire, les paysages lunaires des Canaries où l’on se sent tout petit, les steppes africaines au Sénégal qui défilent le long du fleuve Siné Saloum dans les méandres duquel se cachent ici et là de petits villages où les gens vivent à des années lumière de ce qui était notre quotidien en France, nous n’avons cessé d’en prendre pleins les yeux…

IMG_9499 IMG_9426

Cartagène et Alméria en Espagne

2013_10_28_20_ 42013_10_28_19_35

Grande Canaria et ses Canyons

DSC_0005 1004983_10202609217141973_1009434485_n

Les bords du Siné Saloum et probablement le plus beau couché de soleil vu

Et enfin, les Caraïbes qui étaient le but ultime de ce premier chapitre où nous voulions voir ces paysages de cartes postales.

2014_ 4_15_ 8_56

Plonger dans ses eaux claires et s’émerveiller devant ces créatures sous marines. Nager avec des dauphins : c’est fait.

2014_ 6_ 8_ 8_47

Nager avec des tortues et des raies : c’est fait.

tortue2 image

Nager avec des requins : ça aussi c’est fait.

image

Voir des baleines en liberté sauter à côté du bateau : plus que fait. Grandiose.

2014_ 4_15_ 9_20

Cette première année va se clore avec un petit retour en France pour revoir famille et amis, se faire dorloter, manger tout ce qui nous manque sous ces latitudes, fêter quelques mariages et reprendre des forces pour entamer le chapitre 2 de l’aventure.

Les eaux turquoises c’est bien, mais la culture nous manque et les Caraïbes commencent à nous sembler trop touristiques à notre goût. Nous aspirons maintenant à sortir des sentiers battus. Nous allons prendre le temps de réfléchir à nos prochaines destinations pour écrire les nouvelles pages de notre aventure. Rendez vous en septembre à notre retour. En attendant on profite encore des grenadines pour un petit mois… 🙂

IMG_9635 image

image IMG_8887

4 réflexions sur “Le bilan de notre 1ère année by Antoine…

  1. Je vous suis depuis le début…. Quelle belle aventure.. Pour nous le départ es ds la tête depuis longtemps. La question finance et technique es un point important dans la décision de départ.. Un article finances serait un excellent point!!!!!!!!!! Merci pour vos partages… Merci pour toutes ces langues tirées sur les photos, signe de bonheur, assurément. Merci merci merci

    J'aime

    • Bonjour Arnaud et merci de votre message et suivi! Nous, l’idée germait depuis 2007, ne désespérez donc pas!:) Nous avons eu d’autres demandes concernant un bilan technique et financier, nous allons donc plancher un peu dessus et faire ça avant notre retour en métropole!:) A bientôt pour la suite…
      Eurielle et ANtoine

      J'aime

  2. Merci pour ce joli bilan touristique. Bravo pour ces remises en cause qui vous ont fait évoluer. L’expérience de la mer laisse toujours des traces bonnes ou mauvaises. Il faut savoir garder les meilleures moments en tête. Malgré tout, même certains mauvais moments vécus sur l’instant nous laisse de bon souvenirs après coup.
    Un bilan technique et financier serait il possible ? Cout total des nuits au ports, Coût d’entretient…

    Au plaisir de vous retrouve en septembre. Profitez encore du soleil et des eaux turquoise

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s