Cataja se dégourdit les étraves… Île Fourchue!

Samedi 24 janvier, 17h30, ma journée de travail est finie ! Je sors à toute allure et me dépêche de rejoindre Antoine qui m’attend sur le quai ! Nous n’avons pas une minute à perdre !! Il nous reste un peu moins d’une heure pour arriver avant que le soleil ne se couche! C’est un peu spécial ce soir, Cataja va pouvoir se remettre en selle le temps d’une petite nave en direction de l’île fourchue, la première depuis notre arrivée à St Barth le 13 novembre !

Waouh !! Enfin !! Enfin, nous arrivons à bouger un peu et changer d’air !! Le nôtre, celui du quotidien est on ne peut plus agréable, mais là, là on parle de toute autre chose… On parle d’avoir à nouveau ce sentiment de liberté et de cette sensation de « tout est possible » si forte dès que nous sommes en mer ! Les garçons ont le sourire jusqu’aux oreilles, jouent sur le trampoline, l’ancre est levée, les moteurs allumés, mon doudou ne tient plus en place et moi je suis bien, juste bien…

image image

image image

image image

Le coucher de soleil est magnifique, une dizaine de nœuds de vent, notre génois ressent à nouveau l’air sur lui et Cataja fend les eaux comme il sait si bien le faire.

image image

On respire, on apprécie, on ressent, on regarde, on retrouve nos habitudes de navigation et déjà nous arrivons… Nous aurions bien continué notre route ! Mais le mouillage est plat, la lune semble sourire, le ciel est rosé, on est posé, que demander de plus ? A nous le week-end ayant un semblant d’aventure 🙂

Dimanche, 7h30… Nous ouvrons à peine les yeux et nous découvrons à travers le hublot la lumière naissante sur la roche, orangée, magnifique…

image

Une belle journée s’annonce ! Hop, hop, hop nous profitons du petit déjeuner sur notre terrasse flottante et nous dépêchons de nous habiller, une marche nous attend, celle de l’ascension du plus haut sommet de l’île !

9h, l’annexe est posée sur la plage, les chaussures mises, les casquettes fixées, on est fin prêt pour monter avant qu’il ne fasse trop chaud.

Pouuuuuu, bon ok, pas de chemin pour accéder au sommet… Mon doudou s’est bien gardé de me le dire…. Nous voilà marchant dans des hautes herbes plus que défraichies, des ronces, de la caillasse, des cactus. Ça gratte, ça pique, ça s’invite dans les chaussures… hmmmm j’adore !! Même pas envie d’hurler… Grrrr que voulez-vous je suis une râleuse 🙂 hihi , et mon Pacôme qui dépasse à peine des herbes… Allez on avance, on sue, on cherche le meilleur « chemin » et on grimpe, on grimpe…

image image

image image

image image

image image

La vue est de plus en plus belle, le plus dur est derrière nous selon Antoine, bon c’était sans compter sur l’escalade rocheuse pour arriver au bout du bout !…

image image

image

image

Même pas le vertige moi, me voici pétrifiée sur place, en train d’essayer de me ressaisir et de surmonter cette satanée peur. « NON, je ne ferai pas un pas de plus, je ne peux pas !! »… Quelques minutes plus tard, les encouragements de mon doudou et de mes enfants aidant, me voici grimpant tant bien que mal, moi Eurielle Janning, je suis sur la paroi esquivant les piques de cactus dissimulés çà et là… Et je ne regarde surtout pas en bas !! Yesssss ! Victoire nous sommes tous en haut, la vue est magnifique, je penserai à la redescente plus tard !!

image image

image image

image image

Les hommes construisent leurs châteaux de pierres. Nous sommes seuls au monde, elle est là notre aventure, dans ce petit bout de découverte à nous, sur ces hauteurs qui nous appartiennent le temps d’un instant avec l’océan à perte de vue… Un bon barbecue et une après-midi détente nous attendent encore avant le retour chez nous…

image image

image image

 image

image image

image image

On se dit qu’elle est belle notre vie 🙂 On se dit que nous avons désiré cette vie justement et qu’elle nous va bien… Nous sommes loin de toute l’agitation de métropole, nous sommes loin des tracas et de l’insécurité présente à certains endroits… On se dit aussi que nous sommes libres…

image

A bientôt pour une prochaine découverte de St Barth 🙂

image image

5 réflexions sur “Cataja se dégourdit les étraves… Île Fourchue!

  1. Des pensées pour vous… nous espérons que la vie à St Barth est douce, bien sur j’imagine que vous profitez du soleil ! Et que de temps en temps vous pouvez profiter d’un peu de répit pour prendre la mer ! Milles pensées…

    J'aime

    • Merci merci!! La vie a St Barth est plutôt pas mal!!;) hihi nous avons hâte de repartir pour quelques mois mais en attendant nous essayons de profiter au maximum!
      Nous espérons que tout va bien chez vous aussi!!
      A bientôt
      Les Ja

      J'aime

  2. Cataja nous enchante toujours par son histoire et la qualité de ses photos. Bravo donc à vous Eurielle et Antoine, ainsi qu’à vos enfants. Nous – l’Union des Plaisanciers Français – suivons d’ailleurs depuis longtemps et relayons régulièrement vos aventures. Bon courage pour votre reprise de la vie terrestre à tous les deux !
    Vincent Delmas – Secrétaire général de l’Union des Plaisanciers Français

    J'aime

    • Bonjour et merci de votre message vincent. nous ne savions pas pour l union des plaisanciers et c est avec plaisir que nous l apprenons!:) a très bientôt pour de prochaines découvertes. Belle journée à vous! Les Ja

      J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s