Trinidad, une belle surprise!

Voilà une île suscitant bien des réactions à l’annonce de notre escale par ici!! Et pas forcément les meilleures. Attention c’est une île très dangereuse, beaucoup de criminalité… C’est sale… C’est moche, aucun intérêt… Attention aux pirates qui ne sont pas loin… Ce n’est pas une destination avec les enfants…
Trinidad est avant tout la plus grande île de l’arc antillais du sud, 4751 km2 quand même! 1 500 000 habitants. Elle est située au large du Venezuela, et à l’embouchure de l’Orenoque. La chaleur étouffante et l’humidité ambiante donne un mélange de moiteur difficile à supporter en fonction des endroits! C’est un pays indépendant depuis 1962, prospère de part la présence de pétrole, et par la production et le traitement de gaz naturel! Il est d’ailleurs fou en arrivant au mouillage de Chaguaramas de voir toutes ces plateformes pétrolières installées ça et là ainsi que tout ce qui gravite autour… Les bateaux pilotes, les navettes, les barges, les cargos… Ce qui contrairement à ce que l’on aurait pensé, ne nous a pas dérangé plus que cela. C’est assez laid il faut bien le reconnaître mais dans son genre c’est dépaysant!! Et puis nous ne nous attendions pas à trouver de l’eau turquoise et des plages de sable blanc, nous venions en connaissance de causes, alors finalement c’est différent!

image image

image image

Nous avions lu aussi sur des blogs la saleté omniprésente sur l’eau avec déchets flottants, nappes de pétrole ou d’huile, et autres joies, nous le vérifions par nous même en fonction des courants et ça vous retourne toujours le ventre de voir tous ces détritus en pleine nature… Nous verrons plus tard que tous les mouillages de l’île ainsi que les villes elles-mêmes souffrent vraiment de ces déchets laissés sciemment par leurs propriétaires sur les lieux après leur passage… Et plus surprenant encore nous verrons de nos yeux des familles venir camper au milieu même des poubelles, canettes, morceaux de verre et autres déchets avec enfants jouant joyeusement dedans, barbecue et tente!

image image

image

Mais revenons en à notre arrivée… Formalités obligent mais heure tardive également (ben oui passé 16h c’est overtime et amende!!) nous décidons d’attendre le lendemain pour nous mettre en ordre… Bernard et Sandra du bateau Tiamaraa nous informent du fait qu’il faut se présenter sans débardeur (l’immigration met dehors les gens ainsi vêtus et avec un pull car ça caille comme dans toutes les administrations ici). Bon ok, je préviens Antoine de la tenue à avoir et met tranquillement mon débardeur à moi avec mon haut de maillot, me disant que c’est sûrement réservé aux hommes… Allons y gaiement, au custom pas de souci, il est 9 h du matin, personne, nous passons direct et enchaînons avec l’immigration… Et là c’est un accueil des plus antipathiques qui m’est réservé! La grosse pit bull au fond du bureau, se met à m’aboyer dessus en anglais… Je regarde Antoine m’étonnant du ton employé par cette femme pour me parler… Euh on se connaît?!! Chacun d’entre nous parlerait mieux à son chien! Elle se prend pour qui avec son petit pouvoir?!! Je comprends qu’elle me dit de sortir à cause de mon tee-shirt!! Bon ok c’était valable pour les femmes aussi… Mais pour le plaisir je demande à Antoine de la faire répéter feintant de ne pas avoir compris… Vous auriez vu sa tête!! Obligée de répéter, on croirait qu’elle va exploser!! Bon ok je sors 🙂
Nous avions déjà eu affaire aux Coast guard au Bucco Reef de Tobago, ils étaient tout aussi antipathiques et sans l’once d’un sourire sur le visage… Ils n’ont pas besoin du tourisme pour vivre, c’est clairement établi et les premiers contacts sont donc plutôt négatifs… Heureusement que nous ne nous sommes pas braqués, car la suite nous montrera que les gens à Trinidad sont pour la plupart justes adorables et serviables.
Nous profitons d’avoir loué une voiture (au dessus de la marina, à côté du Crews’ Inn hôtel), enfin un tas de ferraille à 21 euros la journée serait plus juste, pour aller repérer l’ambassade américaine à St James. Nous avons RV dans 1 semaine, nous sommes au taquet!! Le quartier est très beau et propre. Une succession de bâtisses d’époque au coeur d’un parc verdoyant, et, oh un zoo! Ni Antoine ni moi ne sommes fan des animaux en cage mais ces derniers temps nous n’avons eu que peu d’activités pour les enfants… Ils sautent de joie à l’idée de voir les crocodiles, girafes et serpents! Rajoutez un Mc Do et ce sont les plus heureux! 🙂

image image

image image

image image

image image

Lancé dans notre soif de découverte de l’île, car oui contrairement à ce que l’on nous avait dit, à l’exception de quelques personnes, cette île regorge de lieux à visiter et cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vu des choses autrement plus culturelle que la plage (dur notre vie c’est vrai! 🙂 ) … La population de Trinidad est cosmopolite et vraiment surprenante! Environ 24% de la population est hindou, représentant ainsi la deuxième religion après les chrétiens. Ici le mariage des couleurs est réussi : noirs, jaunes, marrons ou blancs de peau, tous semblent être fiers d’être sur l’île. Point remarquable d’ailleurs, l’importance des drapeaux du pays ici! Ils sont partout sur les bâtiments nationaux bien-sûr mais également devant les maisons, les centres commerciaux, les parcs… La population semble avoir adopté le patriotisme américain. Cette unité qui peut être manque à la France et aux français…

Nous voilà donc partis pour voir la Holy Trinity Cathedral… Nous tournons et cherchons une place.. Ah en voilà une! Tiens y a personne dans la rue à part ces deux 4×4 verts… Bon de toute façon on n’en a pas pour longtemps… Les sandwichs resteront bien 5 minutes en voiture avec cette chaleur ainsi que le pistolet d’Elian (nous ne voulons pas faire peur aux habitants!! 😉 ). Nous traversons le parc et découvrons cette cathédrale, plus petite que sur la photo mais très jolie… Nous ne pourrons malheureusement pas en voir l’intérieur pour raison de funérailles… Ah ok, donc le hummer flambant neuf garé devant l’église est le corbillard! Et les policiers autour?? La sécurité du défunt? On s’interroge… Quoiqu’il en soit allez on ne traîne pas, nous avons un temple hindou à aller voir!

image image

image

« Tiens mais Doudou on dirait que la voiture n’est plus là » me dit Antoine… « Mais non, elle doit être derrière le 4×4″… On accélère… Et la nous sommes dépités… Plus de voiture, rien, nada!! Mais comment c’est possible, on est parti 5 minutes chrono??!! Les hommes du fourgon « transfert de prisonniers » nous informent que notre voiture est partie à la fourrière! Hein mais il n’y a pas de panneau d’interdiction leur dis-je!!… Ah si en fait ils nous montrent qu’il est là le panneau, tout au bout de la rue avant le virage!! Ah ouai, donc on oublie les panneaux français indiquant en début de route les interdictions, et on essaie de comprendre leur logique…

image

Bref voilà Elian qui pleure car on lui a embarqué son pistolet, et pire encore qu’est-ce qu’on va manger, ils ont volé nos sandwichs!! Bon on se calme, un des hommes du palais de justice devant lequel nous nous étions garé (quoi ça arrive a tout le monde!!!) nous arrête une voiture pour nous déposer à la fourrière… Tiens c’est gentil, ce pauvre monsieur se retrouve avec 5 personnes dans sa voiture, quelle bienveillance… Bon à l’arrivée il s’est trouvé que c’était un taxi en fait, d’un coup la bienveillance se paye! Quant à la fourrière elle nous aura coûté 70 euros pour récupérer notre poubelle de location… Ni Antoine ni moi n’avions jamais eu de voiture enlevée, ça restera donc un souvenir! Il semblerait que ce soit d’utilité publique ici! Il n’y a qu’à voir le nombre de fourrières sur la route pour le comprendre, ainsi que le nombre de chaises et les personnes arrivant au compte goutte pour récupérer leur bien!! Ils ont le sens du business y a pas de doute!! 🙂

image

Allez on file voir la statue d’Hanuman à Carapichaima. Nous expliquons aux garçons qu’il est le dieu-singe, patron des lutteurs, dieu de la sagesse. La statue est haute de 28 mètres, elle impressionne au milieu de nulle part. Le lieu est calme, bercé par le chant d’une femme assise au pied de ce dieu. Des bananes sont offertes au visiteur… On se croirait réellement en Inde, dépaysement total!

image image

image image

image image

image

Après la cathédrale et la statue, notre route croisera une superbe mosquée et un autre palais hindou. Décidément la religion sous toutes ses formes semblent tenir une place importante sur l’île.

image image

Notre prochaine visite aura été le Mount Saint Benedict Monastery au cœur de St Joseph, fondé en 1912… Mais là encore l’accès et la rencontre avec les prêtres ne se font pas les we…

image image

image

Nous choisissons du coup de partir en balade aux Maracas Falls. La cascade principale accessible après 30 minutes de marche est impressionnante du haut de ses 90 mètres de chute.

image image

image image

image

Nous trouvons sur notre chemin de nombreuses bougies aux pieds des arbres… Il semblerait que ce soit un lieu de cérémonies hindoues et de rituels vaudoux la nuit… Nous ne pourrons pas le vérifier! 😉 Mais nous rencontrons sur place Romdel et ses filles Savanah et Sky. Trini de souche, il nous emmène dans d’autres bassins en contre bas où se succèdent plusieurs bassins d’eau fraîche.

image image

L’endroit en pleine jungle est enchanteur. La marche toujours dans cette végétation au cœur des insectes locaux et notamment de fourmis les plus grosses jamais vu appelés les Army Ant ! Leurs corps sont gros comme deux noyaux d’olives, leurs piqûres sont paraît-il très douloureuses! Je ne vous dit pas comment je suis à l’aise!! 🙂

image

image

Première rencontre locale, nous passerons un we avec Romdel et ses filles, au parc aquatique perdu au milieu de l’île ou sur le bateau, à discuter des habitudes d’ici et de leur fonctionnement…

image image

Lundi 24 août, nous avons enfin notre rv à l’ambassade, mais tout ceci aura été d’un tel mérite qu’un post est à venir sur le sujet! 🙂

Nous pouvons souffler, direction Scotland Bay, petit mouillage à l’eau marron abrité au cœur de la forêt vierge ou presque si on fait abstraction des déchets! Le mouillage est superbe et calme!

image

image

image image

La semaine tout du moins car le we il se transforme comme à Chaguaramas en boîte de nuit géante avec leurs bateaux discothèque! Et oui à ce niveau là ça ne se mesure plus en décibel!! C’est une véritable torture pour nos oreilles!! Mais nous sommes en semaine tout va bien et c’est par les singes hurleurs que nous sommes réveillés! C’est impressionnant! Ce sont des singes de 70 cm maximum mais quels cris ils ont!!

image

singe_hurleur_

On se croirait dans Jurassik Parc! On dirait un tyrex prêt a sortir des fourrés!! Si vous avez l’occasion cherchez cri du singe hurleur sur YouTube vous verrez!! Une balade au cœur de cette jungle ne nous permettra pas de les rencontrer, pas assez fous pour venir à la rencontre des humains, mais à défaut nous aurons la chance de voir ces magnifiques papillons bleus, les morpho!

image

La propreté selon les gens d’ici…

image image

image image

image image

papillon

Et surtout nous rencontrons enfin Bernard et Sandra sur leur beau Lagoon 39!! Voici un couple de globe-mileur parti il y a un an et demi connu par le biais de notre blog!! Des lecteurs au départ, qui eu aussi avait ce rêve de partir en bateau sillonner les océans! Des inconscients quoi! 🙂 A force de messages, de conseils et d’échanges, le lien se tisse et alors que nous pensions les voir l’an dernier sur St Barth lors d’une remontée de leur part, ça n’avait finalement pas pu se faire… Il nous aura fallu à tous patienter jusqu’ici pour enfin se rencontrer!! Quand on y pense c’est assez fou et en même temps assez génial de lier d’amitiés avec des personnes habitant normalement si loin de nous, lors d’une étape sur une île lambda!! La magie d’internet et des articles publiés et un monde pas si grand que ça finalement!! « Mais maman ils sont comment alors Bernard et Bianca nous demandent Elian? » Euh Sandra chéri!  Bien nous allons le savoir ce soir à l’apéro!… Il n’aura pas fallu longtemps pour que les loulous nous disent « nous on les trouve trop gentils Bernard et Bianca »!! Bon la forme laisse encore à désirer mais le fond y est!! Une super rencontre et quelques bons moments en perspective! Rv est aussi prit sur St Barth l’année prochaine! 🙂

image image

En balade et en mode escalade pour cueillir nos avocats!

image

La découverte de Trinidad continue par Chacachacare. Dernière île des Bocas avant le Venezuela, elle a été au cours de son histoire plantation de coton, station baleinière et léproserie. Elle abrita les logements des nonnes qui s’occupaient des malades et en 1942, 1000 US marines débarquèrent à Chacachacare pour y construire des baraquements. Elle est maintenant inhabitée depuis 1984, date de la fermeture de la léproserie après le décès du dernier patient parmi les 240 que l’établissement pouvait compter.

image image

image image

Le Venezuela au loin

Sur le papier, elle représente l’île qui nous permettra de voir le Venezuela de loin (à 1 heure à peine!!) et un mouillage protégé de la houle, dans la réalité c’est paraît-il une île au village hanté… Aucun Trini ne reste ici passé 17h! Selon chacun et aux vues de leurs yeux quand on leur dit que nous restons là bas, ils nous prennent pour des malades!! Vous n’y pensez pas! Entre les barbecues ayant fini avec les fantômes, les visions d’enfants et autres récits, ce n’est pas conseillé! Nous voilà prévenus et nous partons visiter les lieux quelque peu conditionnés! Même pas peur! Les enfants en sourient, mais il faut bien avouer qu’une fois sur place il y règne une étrange atmosphère… La végétation reprend ses droits, ce vieux bambou d’abord grince tel une porte à notre passage… Nous rentrons dans cet ancien établissement et avançons à pas de souris sur ce vieux parquet…

image image

Patients de l’époque et les nonnes

image image

image image

Certaines zones sont trouées au sol, les vitres brisées, les volets cassés, des escaliers bien trop rongés pour tenter une montée… Les lits d’époque des malades sont toujours là… On imagine ça et là , la chapelle, la salle de classe pour les enfants, les dortoirs…

image image

Dans le large couloir de l’étage, des formes d’enfants ont été découpées dans les murs, c’est glauque faut l’avouer…

image image

image image

image image

image image

L’ensemble des lieux est pesant… Tant de souffrance imaginée et ressentie dans ces murs… C’est idiot mais naturellement nous visitons chaque pièce en silence comme pour ne pas réveiller les malades, ne pas déranger… Un certain respect… Quand soudain après une bonne demi heure d’investissement des lieux une sorte de bruit sourd accompagné d’un courant d’air « vouuuuuuu » passe juste à côté de moi près de ce que l’on devine être l’ancienne salle d’eau… Un cri de ma part et un battement de cœur qui s’accélère… J’ai cru faire une attaque!! Mes hommes rient de mon petit flip… Mouai toujours même pas peur en fait… Il n’y a pas de vent du tout, c’est bizarre non?!… Nous nous aventurons un peu plus loin sur le chemin contournant la bâtisse, le bois craque sous nos pieds, les alentours font vraiment penser à un cadre idéal pour un nouveau Poltergeist… Et c’est un second « vouuuuuuuu » qui nous passe à côté… Hein? Cette fois ci je ne suis pas la seule à l’avoir entendu!! Tout le monde a sursauté! Et ça n’amuse plus du tout les garçons qui martèlent, Pacôme en tête avec sa petite voie, « les zailes du malheur, les zailes du malheur » (tirés du dessin animés Khumba avec des petites marmottes invoquant l’aigle royal!!)…

maxresdefault

Wow!! Mais vous allez vous taire oui avec votre chanson?!! C’est assez flippant comme ça!! Bon allez on s’en va!! On a notre dose de maison hantée!! Nouveau passage devant l’arbre qui grince, bon c’est bon là hein!! Un retour au pas de course vers notre annexe!! Pouuuuuuu on peut souffler!!

image

aigle aigle2

image

Nous partons vite chez Tiamaraa leur raconter notre excursion, qu’ils ont déjà faite auparavant. Bon là, vous avez l’air un peu bête quand même quand vous évoquez les « vouuuuuuuuu » et que Bernard vous informe que c’est le bruit que font les ailes des rapaces omniprésents dans le coin lors de leur envol!!! Effectivement nous avions bien vu les vautours, ils sont une bonne centaine à tourner toujours au-dessus de l’île! Pourquoi y en a-t-il tant d’ailleurs on se pose la question… Donc nous en avions vu dans le coin mais sur les arbres… Après contrôle dans le mouillage nous avons bien re – entendu les « vouuuuuuuuu » et c’est bien leurs ailes tant ils sont grands! Mais avouez que ça faisait quand même vachement fantôme!!! Hihi 🙂
Les anciens baraquements et les maisons des docteurs sont également à l’abandon depuis 31 ans maintenant… C’est à la fois comme si c’était hier et comme si cela datait d’un autre temps aux vues de l’état dans lequel sont toutes ces maisons! On peut aisément les imaginer tout en beauté auparavant mais il n’en reste pas grand chose à part les murs et encore…

image image

image image

image image

image image

image image

image image

image image

Ancienne table d’oscultation?

Dommage que les Trini ne prennent pas plus soin de leur patrimoine tant par le manque d’entretien des lieux que par le manque d’hygiène évident aux abords de ces habitations et des plages…

image image

Jeudi 27 août, toujours à Chacachacare en attente de nos visas…. Nous patientons au calme auprès de Tiamaraa à Chaca… Au programme bodyboard et surf tracté, films et activités manuelles, on s’occupe!

image image

image image

image

Vendredi 4 septembre il nous reste à récupérer mon visa et à faire un détour dans le quartier des tissus à Port of Spain. La boutique Retrica offre un large choix de modèles intérieurs et extérieurs à des prix plus que bon marché!

image

L’occasion de refaire une petite beauté à Cataja prochainement. Et les seuls achats que nous aurons fait ici! Nous rêvions d’une éolienne, d’un nouveau lazy bag et pourquoi pas d’un nouveau dessal car tout le monde nous disait que c’était l’endroit pour faire refaire, pour acheter ou pour réparer à moindre coût. Alors ou notre convertisseur a un bug ou ce sont les autres qui se sont faits avoir!! Car à 15/20% de plus que dans le reste de la Caraïbes ne serait-ce que pour les pièces détachées ou à 90 euros de l’heure pour la plupart des corps de métier on croit s’étouffer! Même la sortie d’eau pour carénage ou mise à sec coûte plus cher qu’à Grenade. Non vraiment on ne voit pas où sont les bonnes affaires… Vous me direz tant mieux ça calme de suite les frénésies d’achat!
Allez nous sommes à J-1 nos papiers de sorties sont faits! Ils auront pris une bonne heure à Antoine tant il y avait à remplir! Décidément l’administratif ici est lourd et pour la première fois depuis le voyage on demande à Antoine de payer 190 TT$ (27€) pour avoir le droit de partir! A la question pourquoi? La réponse manque de vous laisser sur les fesses : car vous avez déclaré que vous partirez à 3h du matin donc en dehors des heures réglementaires!! Oui oui!! Parce que c’est bien connu que nous naviguons en fonction des horaires d’ouverture de la douane!! Et puis nous avons droit à 24h avant notre départ de la part de l’immigration mais seulement à 4h de la part des douanes… Euh… Et les 20h d’écart c’est logique?!! Bref, Antoine aura déclaré un départ à 8h du matin si c’est comme ça, pour être dans les clous… Un peu dingue non? Reste à ne pas se faire contrôler par les Coast guard avant le départ!

Voilà la page Trinidad se tourne, il est 2h du matin samedi 5 septembre, nous quittons le mouillage en route pour Petit Saint Vincent aux Grenadines. 20 heures de nave idéale pour une reprise en haute mer et une appréciation à sa juste valeur par toute la tribu de l’eau bleue au petit matin à notre réveil!! Nous apprécions également la propreté!! Car si les îles des Grenadines ne sont pas forcément des exemples en la matière, de ce côté là de l’Atlantique Trinidad possède pour nous le triste titre de palme d’or de la saleté…

image image

Drôle de rencontre en pleine mer!

image image

image image

Pêche miraculeuse d’un barracuda délicieux!

Dimanche, juste le temps de se baigner et nous mettons cap vers Bequia, dernier arrêt avant Sainte Lucie demain!

image image

Mon doudou est devenu un champion en bulle sous marine!

image image

Car nous allons fêter les 12 ans de Malo le 8 septembre à la superbe piscine du Capella Hôtel à Marigot Bay mais chuuuut c’est une surprise 🙂

image image

image image

image image

image image

image image

image image

image

Happy Birthday à notre grand garçon!! 🙂

Retrouvez les photos de notre passage à Trinidad en cliquant ici

6 réflexions sur “Trinidad, une belle surprise!

  1. Bonjour,
    Merci pour votre blog qui me fait beaucoup rêver et me conforte dans le projet de partir moi aussi avec mes chéris dans quelques temps !
    Juste au cas où, connaissez vous le blog de Rumba qui a longé en cata la côte est américaine ? Plein de conseils et d’étapes sympa qui vous seront peut être utiles : http://sailing-rumba.blogspot.fr/
    Bon vent ! Continuez de nous raconter 🙂
    Anne-Sophie

    J'aime

  2. Coucou les amis
    Nous partons demain de ste lucie rodey bay pour carriacou et grenade
    Philippe doit rentrer en france pour 1 semaine et je resterai sur ivadel accompagnée de nos amis ovea.
    Nous avons lu avec interet vos commentaires sur Trinidad et ça ne nous inspire pas mais il faut faire notre antifouling!!!!!
    On se rate de peu car à priori ns partons demain mercredi 8 pour les grenadines et vs remontez sur ste lucie ds les memes dates!!!!

    On vous embrasse
    Les Ivadelois

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s