Grenade on arrive!

Nous vous avions quitté en vous disant « que les vacances commencent »… Bon, vacances faut le dire vite! 

Nous venons juste de profiter de deux jours à Salt Whistle Bay aux grenadines avec Némésis en sachant que cela allait être un des seuls moments de détente de notre descente en réalité… Un de ceux où l’on s’est dit que nous n’allions rien faire  à part nous reposer! Car il faut bien le dire, depuis notre départ de St barth nous n’avons pas arrêté de naviguer pour parcourir les milles nous séparant de Grenade et plusieurs soucis techniques nous ont quelque peu stressé en nave! Ajoutez deux dates butoirs, celle de notre sortie d’eau et celle de notre prise d’avion, ça fait montée d’un cran le speedomètre… Ah j’oubliais pour fignoler le tout mon Doudou aura eu un arrêt à Ste Lucie quelque peu douloureux. Un moment d’inattention et son pied est passé à travers un hublot, lui ouvrant bien comme il faut son tibia… Désinfectant et pansement de rigueur, je ne suis pas infirmière mais cela aurait sûrement nécessité un point… On va tenter de soigner ça au mieux…

image

Ces deux jours à Mayereau ont donc été une vrai bouffée d’air! Au programme : baignade, cocopétanque, atelier coiffure (merci à notre coiffeuse préférée!!), sieste et jeu de cerf volant pour mon Doudou!

 

image VOMR5399

image TDJI6382

image image

image image

image image

image

image image

image image

image image

image

Apéro dînatoire de mise, nous avons passé nos derniers moments avec nos copains Némésis…

image

image

Pour eux leur location longue durée touche à sa fin, pour nous une nouvelle parenthèse nous attend… Mille mercis pour vos sourires, votre gentillesse, votre aide précieuse et le nécessaire de pharmacie! On vous assure, habituellement on ne fait pas parti de ces gens qu’on évite de croiser tant ils ont la poisse! Hihi!! 🙂 On espère vous revoir bientôt sur terre ou en mer! 🙂

image image

 image

image MXKY5690

Allez, nous avons fini notre descente en slalomant au milieu des grains et en se faisant accueillir à nouveau par des dauphins. Sur ce coup là nous avons été chanceux! 🙂

image image

Posé devant le nouveau chantier de Clarks Court Marina tout l’équipage est au taquet à présent!

image image

image

Il nous reste du travail à bord avant que tout soit prêt. Dégréer le bateau, vider le pont de toutes choses qui pourraient s’envoler, graisser les joints de hublots, nettoyer les cales et coursives, hiverner le dessal et les moteurs, ranger les cales moteurs, graisser les winchs, mettre de l’anti cafard, fermer les sacs sous vide rempli de vêtements ou de draps et astiquer tout les vaigrages, gelcoat et bois du bateau de vinaigre blanc pour éviter les moisissures… Il y a de quoi faire!! On est à 200 à l’heure, et ça n’est pas franchement les moments les plus agréables! Surtout quand on pense que ça sera pareil au retour! Hop, hop, hop!! Mayde mayde, qu’est-ce que…?? C’est pas vrai, pour la seconde fois, Antoine n’a pas vu qu’un hublot était ouvert, le coup de vent s’engouffrant dans le génois qu’il était entrain de ranger n’a pas été en sa faveur… Il vient de retomber à travers, de casser au passage une pièce du hublot et surtout de se réouvrir exactement au même endroit que l’autre jour! Ça saigne, c’est bien ouvert, ça commençait à peine à se refermer… Il jongle et je tourne de l’œil devant la plaie en la soignant…

image

Rhooo l’équipe de bras cassés! Qu’est-ce qui se passe en ce moment?!! Je suis mariée à Gaston Lagaffe depuis peu on dirait!! C’est bon maintenant, si on pouvait arrêter les mauvaises séries ça nous arrangerait! Quand même, pas une chute en trois ans à bord, et tout maintenant, faut le faire! Nous apprécions les pansements laissés par Valérie et remercions Michelle pour ses conseils avisés, on espère que ça va vite cicatriser à présent. Ce n’est pas le moment idéal aux vues des travaux que nous avons à faire à bord! D’autant qu’après une visite du chantier on peut s’inquiéter un peu du côté pratique. Si celui-ci est neuf avec du béton par terre et non de la boue comme à St David’s Harbour et du bon matériel, loin de la saleté d’autres chantiers, il reste tout un tas de choses à construire! Qui dit construction dit poussières et bruits en tout genre! Et la poussière ça s’infiltre… A priori exit donc le gardiennage pour aérer pendant notre absence, ça serait pire encore… De toute façon à raison de 85$ le passage sur le bateau juste pour nous changer les déshumidificateurs et ouvrir quelques minutes les hublots ça calme! Les English sont dans la place! 

image image

D’un coup nous regrettons l’accueil et l’entretien de la marina de Marigot Bay à Ste Lucie car l’an dernier une seule journée avait suffit à tout remettre en état et si la météo est peut être plus risquée qu’ici nous avons une confiance aveugle en l’équipe de Troy et son professionnalisme… Si nos billets n’avaient pas déjà été réservé nous aurions d’ailleurs accepté son offre de dernière minutes au même tarif que celui que nous avons ici, exceptionnel… 2500$ quand on sait que c’est plus entre 4000 et 5000$ habituellement à Marigot ou ailleurs. Nous aurions eu nettement moins de navigation à prévoir et un entretien de notre bateau pendant notre absence. Nous verrons l’année prochaine quel choix nous ferons si une telle offre se représente! 

En parallèle, les valises sont prêtes avec des vêtements pour 15 jours… Espérons qu’il y aura des laveries régulièrement sur notre route! Nous aurons sûrement aussi besoin de changer de garde robe! A priori et sauf année exceptionnelle en raison du réchauffement climatique ça en est fini les maillots et les débardeurs! 🙂 Les loulous ne peuvent emmener que quelques jeux ainsi que leurs cours pour avoir les supports de travail nécessaires pour la rentrée. Ils réintègrerons l’école en novembre seulement, c’est donc à nous de les faire travailler avant… 

Nos esprits sont occupés par le travail d’Antoine qui jongle du mieux qu’il peut entre rendez-vous actuels et à venir pendant notre voyage, par la préparation de notre arrivée au Canada, et par le périple que nous allons faire! Nous n’avons encore rien prévu! Et oui on est à l’arrache complet! Moi qui aime prévoir et savoir où je vais, je suis en mode free style total! Nous captons mal internet ici et n’avons pas eu le temps de nous en occuper auparavant… Pourtant nous nous retrouvons un peu comme avant notre départ en bateau et le fait de ne pouvoir nous poser tranquillement pour discuter de cette nouvelle odyssée nous frustre. C’est un nouveau mode de vie qui se présente à nous pour 4 mois, ce n’est pas comme si nous partions en vacances pour 15 jours… Il faut penser autrement… Il va nous falloir tous nous adapter à de nouvelles contraintes, notamment côté logistique! La gestion de l’eau par exemple qui va passer d’un réservoir de 600 litres, presque grand luxe comparé aux 150 litres qui nous attendent ou la gestion de l’usage des sanitaires passant d’un système facile de pompe avec accès direct à l’eau à un système qui nécessitera sûrement de trouver plusieurs fois par semaine où vider nos cuves! Il va nous falloir gérer les km avalés et trouver les lieux où dormir! Rien que pour trouver un camping ou un lieu où se poser pour arriver à Montréal relève du défi! J’ai du mal à me rendre compte de la taille de cette ville. Le contraste avec nos îles risquent d’être saisissant! Les lieux les plus proches sont le long du Saint Laurent à 25 minutes par la route si il n’y a pas de trafic (mais pas en camping car, car rien pour se garer sur place) ou 7 minutes en voiture pour retrouver un bus qui emmènera à la station de métro ou 2 minutes en voiture puis le train qui passe tous les je-ne-sais-pas quand… Bref la joie des grandes villes, si t’as pas de voiture en dehors tu fais comment?! Il va falloir remettre en question notre fonctionnement et notre façon de penser et se préparer à faire quelques km à pied qui useront certainement! 🙂 Bon, c’est finalement chez nos amis Oseo que nous allons peut être y réfléchir. Ils nous ont gentillement proposé leur maison pour notre arrivée avec un grand parking à côté nous permettant d’avoir un œil sur notre VR, véhicule récréatif comme on dit là-bas! Nous savons donc où nous serons au moins pour les premiers jours, le temps d’emménager notre nouveau cocon familial (IKEA n’est pas loin!!) et qu’Antoine puisse se rendre à plusieurs rendez-vous  pro déjà pris!

C’est à la fois excitant et flippant! Les garçons ne cessent de nous dire qu’ ils ont hâte d’y être, de nous demander ce que l’on va visiter, question à laquelle nous ne savons pas vraiment répondre encore! Nous verrons sur place… 

Pour le moment nous sommes vendredi 24, nous venons de sortir Cataja de l’eau et nous sommes posés à notre place!

L’équipe du chantier est professionnelle et méticuleuse. C’est un bon point. Il nous a juste fallu être patient car ils ont pris leur temps pour finir de nous installer. Nous sommes à un emplacement qui pour le moment propose de l’eau mais pas encore de l’électricité. Le balai des différents corps de métier a déjà commencé, quelques petits travaux à faire. Antoine a trouvé de l’aide pour gratter la coque auprès de Kirt un p’tit jeune qui semble bien bosser et qui pourra peut être jeter un œil de temps à autre à Cataja. Cataja qui d’ailleurs devrait retourner à l’eau un peu plus brillant qu’avant , avec un nouveau trampoline et peut-être d’autres extras 🙂 Bon, faut négocier sévère et faire marcher la concurrence parce que certains gars ici croient un peu trop au Père Noël !

image image

image

Côté confort notre espace est restreint cerné de chaque côté mais venté avec vue sur mer, nous avons de l’air. Ça n’empêche pas la fameuse poussière de se déposer à une vitesse hallucinante de partout sur et dans le bateau! Jet d’eau de rigueur plusieurs fois par jour pour nous et lui!

Nous sommes tranquilles coté moustiques jusqu’à l’heure du repas, ensuite ils passent à table avec nous! C’est donc fissa fissa que nous nous retranchons dans nos abris : les moustiquaires!  Toute éventuelle sortie nocturne se fait avec notre copine la raquette électrique, sinon le combat est perdu d’avance!! 🙂

image image

image image

image image

image

image image

Allez J-1 avant notre départ… Antoine et Elian profitent de Kirt pour aller à l’hôpital. L’un pour sa plaie qui n’est toujours pas belle et ne s’est en rien améliorée, l’autre pour une irruption de boutons… Apparemment ce n’est pas le zika pour mon Elian, juste des piqûres…

Voilà, il est temps pour nous de laisser Cataja, non sans un pincement… C’est la première fois que nous le laissons si longtemps… Dernier tour d’horizon, les valises qui pèsent une tonne vont être descendues par l’échelle non sans quelques efforts je crois et un bus va venir nous récupérer…

Nous avons un avion à prendre mais ça, c’est une autre histoire… 🙂

6 réflexions sur “Grenade on arrive!

  1. Bon voyage vers Montréal. Oui c’est une grande métropole mais vous verrez que c’est moins fou qu’à Paris. En espérant cependant que vous ne serez pas trop importunés par les nombreux travaux en cours, que ce soit en ville ou aux alentours. Malheureusement, les cônes oranges sont très nombreux de ce temps-ci ! 😦 Au plaisir de lire vos premières impressions.

    J'aime

  2. Coucou Les Ja,
    Nous vous souhaitons plein de bonnes choses pour ce nouveau périple made in USA. On a hâte de voir les photos, ça va nous rappeler des souvenirs… En tous cas profitez en à fond, c’est que du bonheur !!!
    Big kiss and have a good trip 🙂

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s