Nous sommes attendus :)

Voilà, nous sommes partis de chez Oseo, un retour ici est prévu sur notre redescente, mais en attendant l’adresse est rentrée sur le gps, direction Sainte Sophie d’Halifax du côté des Appalaches!

image image

Nous avons une amie de bateau à retrouver. Bon alors le gps de mon téléphone nous indique une direction quand le gps de CampiJa nous en indique une autre… Mon téléphone doit avoir raison… Mais 45 minutes après notre départ un doute m’envahie… C’est bizarre Lucie avait dit 1h environ de route, et là il nous en reste encore un paquet… Vite on l’appelle pour s’assurer du bon chemin… Bon fallait bien qu’on fasse une bourde… Nous roulons depuis prêt d’une heure dans la mauvaise direction! Il nous faut 3h à présent pour arriver!! Grrrr… Ça c’est fait!! Pour une première sortie qui se devait courte, c’est raté! Allez on observe le paysage… Des champs de partout et des fermes omniprésentes… C’est plat et il n’y a pas beaucoup de variétés à notre goût… Hormis la présence de silos, l’ensemble nous semble similaire à certains paysages français… Pas de gros dépaysement donc depuis notre arrivée… Il nous faut attendre la route menant chez la fille de Lucie pour commencer à avoir plus de contrastes! C’est vert, c’est boisé, c’est calme, c’est superbe! Voilà de beaux conifères! Et en arrivant un espace nous est même réservé dans le jardin 🙂

image image

image

image image

Grand jardin car dans le coin ce sont des terrains de plusieurs hectares. Au Canada a priori pas de possibilités d’aller comme bon nous semble sur un terrain, tout appartient à quelqu’un et chaque chemin mène à une maison, pas de sentier public. Mais là nous sommes dans la famille de Lucie et nous sommes accueillis à bras ouverts! Nous sommes ravis d’être là, de revoir Mme Seacat et de rencontrer Laurence dont elle nous a tant parlé. On découvre les lieux, magiques! Un petit paradis terrestre 🙂 Au bord de la rivière, ce lieu respire la zenitude!

image image

image image

image image

UJKB4543

Les enfants découvrent les petits enfants de Lucie, Mya 7 ans et Frederic 4 ans, les jeux, la rivière et les animaux aussi. 1 chien, 3 chats, 3 poules qui donnent des œufs chaque jour et 1 canne qui se met à couver en se prenant pour une poule 🙂 Une joyeuse ménagerie qui s’entend à merveille et qui se balade où bon lui semble! Les loulous sont heureux d’avoir des boules de poils à câliner 🙂

image image

image

image

Nous profitons du soleil pour mettre les pieds dans l’eau et plus pour les plus courageux mais ça caiiiiiiille!!!
Laurence et Guillaume nous offre de bons petits plats et toute leur générosité quand Lucie nous gâte avec ses desserts 🙂

image image

Ici tout est bio! Les poulets sont élevés sur place, la salade vient du jardin d’en face, et les œufs sont récupérés encore chaud directement sous les plumes des poules, ou du canard c’est selon! C’est bon de savoir ce que l’on mange! Un luxe même.
Nous sommes si bien ici que nous décidons de ne pas repartir tous ensemble le lendemain pour Montréal. Antoine doit y travailler 2 jours et nous hésitions à partir avec lui.
Ce côté nature nous va à merveille, nous restons donc là et c’est gentillement que Guillaume propose sa voiture à mon Doudou. Le voilà parti vers la ville, prêt à travailler et à profiter une nouvelle fois de la gentillesse d’Oseo et nous voilà sous la pluie canadienne. Nous allumons le chauffage à bord mais l’humidité gagne du terrain, et même dans CampiJa ce n’est pas de tout confort. Chaque sortie pour se réchauffer dans la maison se fait rapidement et avec les baskets trempées! Mais c’est pas possible ce temps! C’est pas humain un temps pareil en plein été!!
La pluie n’en fini pas et nous sommes sur le lit de la rivière, je croise les doigts pour que nous ne restions pas embourbés!
Ce soir Malo profite tout de même d’un concert prévu par les élèves de Guillaume, du rock en québécois. « C’est une expérience » dixit Malo 🙂 il ne sera pas déçu mais aura eu il faut le dire un peu de mal à tout comprendre! 🙂
Deux jours ont passés, Antoine est revenu et nous en profitons pour aller faire un tour à la ferme! Au programme découverte des moutons et agneaux de quelques jours à peine pour certains, et achat de sirop d’érables fait ici même! On sait d’où ça vient! C’est génial quand même!

image image

image image

image

D’ailleurs Guillaume nous a expliqué en détail le travail de l’acériculteur en traversant les bois d’érables pour venir ici. L’acériculquoi?? Entendez pas là le producteur de sirop d’érable qui comme chacun le sait est la fierté des Québécois.

image image

Pour ceux qui croient connaître le sirop d’érable en ayant goûté le sirop pour pancake vendu en France, détrompez vous ça n’a rien à voir, c’est bien meilleur et beaucoup plus subtil. Du coup on s’est dit qu’une petite parenthèse pour vous expliquer comment se fait le sirop s’imposait! Pour faire simple, on fait un petit trou dans le tronc de l’érable en début de printemps, on y introduit un petit tuyau pour récupérer la sève. Ce petit tuyau est relié à un tuyau un peu plus grand qui lui même est relié à un tuyau encore plus grand, le tout jusqu’à arriver dans les cuves de la ferme où la sève sera bouillie jusqu’à obtenir le fameux sirop. Mais si vous insistez un peu sur l’ébullition vous aurez la tire (dont j’ai parlé dans le précédent post) et si vous insistez encore un peu on arrive au beurre d’érable, véritable produit de luxe à savourer avec modération sur ses tartines! Vous avez suivi? Alors on continue avec notre balade!
Le paysage est bucolique, verdoyant avec de grandes étendues et des fleurs aux multiples senteurs. Nous pouvons passer d’une maison à l’autre à travers champs via des petits sentiers aménagés, elles appartiennent à une même famille ou à des amitiés communes. Nous imaginons aisément les paysages en hiver, recouverts de blancheur, avec des parties de luges endiablées sur les buttes en pagaille!

image image

image

image

Un petit tour chez Jean le frère de Lucie que nous avions reçu à bord de Cataja, qui habite justement à deux pas d’ici et possède un gîte avec Mario nous aura émerveillé! Leur maison est un lieu grandiose ou tout aspire au calme, euh sauf les garçons qui cours déjà de partout! 🙂

image image

image image

Vraiment, c’est difficilement que nous allons quitter les lieux… Après avoir gouté la poutine (frites dans bouillon de poulet et « crottes » de fromage) plutôt particulier comme plat, une dernière soirée nous permet de découvrir les blés d’inde frottés sur le beurre et avec un peu de sel, juste délicieux!!

IMG_3618

image

image image

Lucie ne va pas tarder à rentrer sous le soleil des Antilles et nous allons poursuivre notre chemin vers Québec.
Ce fut une merveilleuse escapade! Merci Lucie, Merci Laurence et Guillaume, nous avons passé d’excellents moments grâce à vous tous! On vous dit à bientôt!!!

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s