A nous le Mont Rushmore et les Black Hills!

Nous avons quitté Chicago pour entamer cette longue route nous permettant de rejoindre les Black Hills, théâtre du dernier livre lu par Antoine et moi que nous avons adoré « Mille femmes blanches » de Jim Fergus. Il y est question des derniers instants de liberté des indiens d’Amérique.
Après notre journée à Legoland, nous avons pris un orage digne de ce nom sur la tête! Ca nous change de St Barth où cela est plus qu’exceptionnel! Des trombes d’eau s’abattent sur nous, bien au chaud dans notre cabane!! En deux minutes on ne voit plus rien tant il y a de buée, on ne peut rien ouvrir!
Une petite accalmie nous permet de prendre la route vers Madison dans l’état du Wisconsin. Nous allons plus exactement en direction de Wisconsin Dells et de son petit village de Poynette! Mais pourquoi donc? Il semblerait qu’il y aie un parc accueillant les camping car moyennant 0$! Alors on saute sur l’occasion! Car nous trouvons tout de même qu’au Canada comme ici, c’est difficile de trouver où dormir tranquillement et en pleine nature… A nouveau chaque parcelle appartient à quelqu’un et chaque route mène chez ce quelqu’un… Peu de possibilités encore malgré l’immensité de nature autour de nous… C’est frustrant. Nous avons envie et besoin de nous reposer, nous rêvons d’un endroit vert… Et c’est ce que nous avons trouvé à Poynette, mon site disait juste! Quelques tentes et camping car sont déjà sur les lieux, c’est calme, c’est vert, c’est boisé, c’est l’pied!! On a été exhaussé!! Parce que bon quand même pour fêter nos 12 ans de mariage on voulait mieux que Walmart! 🙂
Les enfants et nous même soufflons… Dans le feu de l’action on ne se rend pas compte, on suit le mouvement, on est dans le speed, dans la découverte mais on ne se détend pas… La fatigue nous gagne sans nous en rendre compte, en témoigne l’accumulation des microbes des uns ou des autres, et les petites mines que nous affichons. C’est décidé on va rester deux jours ici, ça fera du bien à tout le monde.

image image

image image

Deux jours coupés du monde, pas de réseau du tout… Pas un bruit si ce n’est les oiseaux et en prime la nuit tombée des fées à profusion! 🙂 Pleins de lucioles ci et là, dans la pénombre nous allons les observer avant de rejoindre tranquillement Morphée!

image

Allez nous serions bien restés plus encore mais nous avons de la route à faire et des choses à voir… Après l’état du Minesota, c’est à présent celui du Dakota du sud que nous traversons en route pour Sioux Falls, quelques 600 km pour couper la route.
Au beau milieu de cette ville, se trouve le Falls Park avec ses chutes et sa rivière. Surprenant paysage que l’on imagine encore plus en beauté du temps des indiens. Car ne l’oublions pas nous sommes sur les anciennes terres des tribus. Ça fait quelque chose.

image image

image image

image image

La météo est avec nous, il fait beau et chaud, trop même. On rêve d’un plouf ou au moins d’une douche rafraîchissante! C’est le souci à bord de CampiJa! Pas d’ extra si nous ne sommes pas à côté d’un point d’eau! Trop peu d’autonomie à 5. Alors on reste puant jusqu’au soir! Héhé ça fait rêver ça aussi hein?! et oui les joies de la wild attitude! 🙂

image

image image

Cap à présent sur Mitchell, 1h30 de route, il paraît que c’est à voir : Corn Palace, le palais du maïs! Vu les champs alentours, y a de quoi faire c’est sûr! Bon d’emblée le bâtiment est bien rococo, recouvert entièrement d’illustrations faites de maïs.

 image

On pénètre dans cette entre… Une odeur particulière mais pas désagréable… La visite consiste à faire le tour de diverses images expliquant l’histoire des fermiers, puis de découvrir la mega zone d’achat en plein milieu de… la salle de sport de la ville! On ne s’en rend pas compte de suite, mais c’est en voyant les panneaux de basket et le sol de jeux qu’on comprend! Certes des tableaux à base de maïs qui ont dû demandé des heures de travail recouvrent les murs, mais il n’y a rien de pittoresque! C’est kitch à souhait, d’un mauvais goût certain…

image

Nous avons adoré mais n’avons pas pris de photo, faut nous croire sur parole, le faisan censé décoré la maison! De belles couleurs pour cet animal mais qu’on aurait dit écrasé par une voiture tant il était ratatiné… Oh secours! On sort et on file à la boutique de souvenirs d’en face qui nous paraît plus sympa. Sur le devant une chaise où s’installer avec les sculptures d’indiens, plutôt original.

image

Dedans c’est une autre histoire… Oh my god ! C’est le cas de le dire!! On a l’impression d’être tombé dans une secte!! Rien que la femme à l’entrée et sa façon de dire bonjour vous donne envie de partir en courant! Pleins de babioles à l’effigie du seigneur à vendre, des napperons, des… Euh des trucs qu’on ne sait même pas ce que c’est, des couleurs douteuses, une odeur douteuse! Une reproduction à taille humaine de l’histoire de Jesus est même à visiter… C’est sombre, c’est space… Où est la sortie??!!!

image image

Ah les malins ils ont fait un espace jeu enfants au top, comme dans une jungle! Eux n’ont qu’une envie : rester! Euh non ça va pas le faire les garçons… Mais pourquoi? Parce queeeeeeeee!

Bon après une bonne tranche de rigolade tout de même nous passons la nuit à Mitchell. Nous nous apprêtons à reprendre notre navigation quand nous voyons le premier Gun Shop depuis que nous sommes aux États Unis, Badland! C’est parti on va y faire un saut, toute expérience est bonne à prendre! C’est un véritable supermarché de l’arme que nous découvrons. Avec des gens qui ont l’air normaux dedans mais qui pourtant pour la plupart vont repartir avec leur gun au minimum… On observe, on regarde les différentes catégories : automatique, manuelle, mitraillette ou truc du genre et silencieux! Waouh on est dans James Bond ou quoi? On hallucine complet! Pour 300$ vous pouvez repartir avec votre arme qui a l’avantage d’être si petite qu’on ne l’a remarque pas dans la poche, c’est l’argument qui tue… Passez moi l’expression! 🙂

image image

image

Il y a même des armes roses pour nous les fifilles ou des armes à taille d’enfant! Oui parce que ça me gênait d’emmener nos loulous dans un commerce pareil mais ça semble commun ici, en témoigne ce petit bout de 3 ans à tout casser qui déambule avec une aisance hallucinante au milieu de ces monstres d’arme pendant que maman et papa choisissent et qui d’ailleurs nous on clairement dit que chacun avait son arme, y compris le petit qui va recevoir la sienne!!… Nous, on reste soft, d’abord on ne fait que s’imaginer en Bonnie and Clyde et pour le fun parce que on ne sait jamais on pourrait croiser un ours en chemin on s’achète un pepper spray, actif jusqu’à 3 mètres de distance! Le grizzly n’aura qu’à bien se tenir sinon on lui fera voir ce que ça donne quand on s’énerve! 🙂 Petit clin d’œil à Oseo, on le ramènera à bord, on ne sait jamais… 😉

image image

Au moment de payer, un duo de potes nous demande d’où nous venons, curieux de notre accent, on papote et Antoine leur explique que c’est notre première fois, qu’en France nous n’avons pas de magasins pareil et encore moins d’armes à feu chez nous… Les gars n’en reviennent pas, il est impensable pour eux de ne pas être armé, comment on fait? Ici tout le monde a au moins une arme dans cet état d’Amérique, un des plus permissif mais qui bizarrement serait un de ceux avec le moins de problèmes. Ils expliquent ça du fait que chacun sachant que l’autre est sûrement armé, il vaut mieux éviter d’envenimer les choses pour éviter que ça ne dérape… C’est une façon de voir les choses… On ne sait pas trop si on doit être rassurer ou non parce que nous nous ne le sommes pas!

Allez, cette fois on y va, on est le 1er août et ça fait déjà un mois que nous sillonnons les routes, nous sommes à 4000 km! Départ pour le dernier gros tronçon, 500 km pour rejoindre Rapid City, ensuite les points d’intérêts devraient être plus proches les uns des autres. Le paysage défile devant nous, musique locale dans l’habitacle, on est dans notre road trip!

De discutions en discutions Antoine et moi passons le temps, pendant que les garçons dessinent, jouent ou regardent un film. Le temps est un peu long il faut le reconnaître. D’autant que ce ne sont que des plaines encore et toujours avec quelques excentricités…

CQCC1992 CTLO7261

J’en profite pour faire mon premier essai de conduite! Faut bien commencer un jour! Et c’est rivé sur le grain d’à côté que je roule! On surveille de près celui-ci car ici les nuages ne sont pas comme aux Antilles, ils sont très bas et gros, c’est spécial! Surtout nous sommes en pleine zone de tornade et on a vu les dégâts que ça pouvait faire!! On se rassure nous ne sommes pas dans la période exactement mais bon si c’est comme la période cyclonique avec quelques ratés de temps à autre!! Bon allez on pense à autre chose, mais depuis Chicago il n’y a pas beaucoup de variétés!

image image

Ce n’est que depuis la traversée du Missouri, plus long fleuve des États Unis tout de même que nous sommes transportés ailleurs! Et c’est même dans Danse avec les loups que nous sommes! Des plaines et des vallons à perte de vue, des prés où paissent les troupeaux, des champs de maïs, de tournesol et des bottes de foin pour préparer l’hiver. On ne doit pas être embêté par son voisin ici, une maison tous les 5 km au moins!

image image

Les Rocheuses et les canyons commencent à se dessiner, à contraster le paysage. A gauche se forme comme un mur, appelé Wall d’ailleurs, ensemble rocailleux en hauteur dans ces plaines qui empêche de voir plus au loin, impossible de le rater. Nous sommes ébahis par ces grands espaces, on dirait une mer de plaine tant ça semble ne jamais s’arrêter! On imagine les indiens chevauchant et traversant ces plaines, avant, avant qu’on ne leur arrache leur terre et avant que celle ci ne soit délimitée par des barbelés.

image

Nous sommes de plus en plus impatients d’arriver, le Far West nous ouvre les bras! Nous nous arrêtons à une étape incontournable dans le coin, celui de Wall Drug Store! On ne peut pas le rater, ça nous est annoncé depuis plus de 400 km, à raison de panneaux tous les 50 km au début puis tous les 500 m sur la fin! Voilà le temple d’achat de tout ce dont on peut rêver made in us sauce locale! Santiags, chapeaux de cow-boy, ceinture de cowboy, revolver, arcs et flèches, pierres précieuses, coiffes d’indiens, peaux de bêtes… Il n’y a que l’embarras du choix dans ces boutiques en enfilade. Côté décor nous sommes dans le Far West, 100% préfabriqué mais 200% ambiance d’ici! Pacôme ne tient plus avec ses frénésies d’achat, à l’écouter on achèterait la voiture de police, la limousine, les revolvers, tout est super chouette, trop trop bien! Comment ça il n’a pas de sous? Ben faut juste en chercher à la banque et en reprendre quand y en n’a plus!…

image image

image image

image image

 image image

image image

image image

image image

image image

image image

Allez, assez traîné, on résiste à toutes ces tentations et je renonce à mes Santiags a 500$, nous voulons arriver au Mont Rushmore et justement je suis prem’s à les apercevoir!! Gagné! Et au passage voilà notre premier Bambi sur le bord de la route! C’est génial!

image

image

La route devient doucement sinueuse et nous laisse découvrir à chaque nouveaux virages un paysage nouveau. Nous sommes au milieu d’une forêt magnifique, ces grands et hauts arbres sont partout.

KICC6634 HBHN8741

KEGK6478

La route est belle, nous ne sommes pas seuls, les motards nous dépassent régulièrement. Ils sont en bande, sans casque, homme ou femme, nous entendons leur moteur rutilant d’Harley Davidson ou d’Indian. Il n’y a pas besoin d’être sur la route 66 finalement pour voir ces hordes sauvages qui donnent bien envie sur leurs engins cheveux au vent! D’ailleurs semaine prochaine se tient le plus grand rassemblement de motards au monde, plus de 500000 personnes sont attendues dans la petite ville de Sturgis à deux pas d’ici!
Nous voilà parké, nous avons des présidents à rencontrer!

image

Les garçons récupèrent le petit livret du Mini Ranger à remplir tout au long de la visite! Ils se prennent aux jeux et tiennent à répondre à chaque question pour avoir leur récompense! Les 4 visages s’offrent à nous, grands et majestueux, ils nous domine et dominent la montagne. Sculptés dans le granite sur 18 mètres de haut, Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln regardent au loin. Bolgrum le sculpteur aura mis 14 ans et aura eu besoin de l’aide de 400 ouvriers pour venir à bout de ces statues sculptées à 90% à la dynamite! A l’origine les bustes des présidents devaient également être faits mais un manque de matière aura fait avorter le projet…

image IMG_6503

 image KHSW8925

Une balade sur le President Trail nous permet de découvrir les statues sous différents angles et de les voir de plus près.

image image

image image

Il nous permet aussi de faire une rencontre unique avec un des Park Ranger, là pour nous raconter l’histoire de la rencontre entre une tribu indienne et mère nature… Une histoire racontée de façon étonnante sous le son de sa voie et de son tambourin qu’il fait résonner au fur et à mesure de son histoire. Ca nous prend au ventre, ça fait étrangement écho. Il y a des gens comme ca qui dégage des choses inexpliquées et inexplicables, des énergies qui font du bien…

Ce monsieur n’est autre que le petit fils d’un chef indien nommé Nuage Rouge, il nous présente ses photos de famille datant du début de 1900. Il est discret et ne parle pas plus que nécessaire. Il confirme tout de même le sentiment controversé qu’évoque la création de ces statues pour les Indiens toujours sur le territoire. En effet il ne faut pas oublier qu’il y a longtemps les terres sur lesquelles nous sommes appartenaient aux Indiens. Les États Unis leur avaient promis de leur laisser ces terres, jusqu’au jour où de l’or fut découvert ici même… La promesse fut rompue… Alors imaginez pour eux ce que représente ces présidents regardant vers leurs plaines… Un affront…
Heureux de cette rencontre et de la découverte de ce site que nous n’avions tout d’abord pas prévu sur notre route, nous repartons. Les loulous ont appris pleins de choses grâce à ce petit livret ludique et amusant et ont droit à leur premier badge de Mini Ranger!

image

Tout le monde a le sourire, on traverse les villes du Far West, Custer, Keystone et direction le camping du Custer State Park.

image image

image image

image EKZE2264

CCTF4349

image

Un endroit calme et isolé au milieu de ces arbres appelés Ponderosa qui ont la particularité de rester vert été comme hiver! Nous aussi on a appris des trucs avec ces livrets! Hihi 🙂
Assis sur nos chaises, on respire, on observe ces drôles de petites bêtes qui ressemblent à des écureuils mais qui se déplacent plus vite encore, on profite du moment présent. Deux jours ainsi, sans réseau, juste avec la beauté de la nature et la fraîcheur de son lac. Farniente est le maître mot de ces journées!

image image

image image

image

Pour finir et avant de prendre la route vers la réserve indienne nous faisons notre safari photo au milieu des troupeaux de bisons! Le Custer Park est connu pour sa faune, bisons, antilopes, chiens de prairie, cerfs… Après plusieurs km à observer le paysage et admirer le panorama offert sur la Wildlife Loop Road nous apercevons nos premiers bisons! Un troupeau entier au loin, dans son élément, au bord d’un point d’eau. Des familles entières Car manifestement les petits ne sont pas bien vieux et proches des parents! De loin dans le sens du vent et à l’opposé du troupeau pour éviter qu’ils ne nous sentent, nous observons. Non sans un peu d’adrénaline!

EXHL7313 DPNJ5971

NTIR2185 BRGS4106

Un des bisons est parti tel un solitaire en haut de la colline, on le surveille du coin de l’œil, à côté une antilope mange tranquillement, et d’un coup le gros bison déballe à toute allure la pente! Il est à une centaine de mètres de nous, on recule un peu, le temps de voir où il arrête sa course effrénée! Ouf!! Il ne vient pas vers nous, il a dû juste se faire son kiffe de la journée à descendre une pente en courant! 🙂 Cette balade nous aura aussi donné l’occasion de ramasser du quartz! Il y en a partout, nous sommes effectivement dans les zones de ces pierres, et Elian à trouvé une corne de cerf!! Top!! Ça, ça revient avec nous dans les valises, c’est quand même unique, il est trop fier de sa trouvaille!

TMOM1315 XNRP6872

 CADO5167 IILV2707

Heureux d’avoir vu notre troupeaux nous continuons notre chemin au cœur de cette vallée et de ces forêts, le paysage contraste tant d’un côté à l’autre, c’est grandiose, calme, zen… Les animaux sont chez eux, à nous de bien nous tenir! Rhooo et là au détour d’une route, un nouveau troupeau mais à côté de la route cette fois! Nous ne sommes pas tout seuls à les regarder! On descend de CampiJa avec prudence, ils sont à deux pas!

image image

image image

Papa qui veille, maman et bébé! Les mâles font un boucan pas possible quand il râle, on ne sait pas quel est son cri, mais c’est impressionnant!

image image

CUPL6222 KCCV3842

Quant à leur taille, ils sont immenses, rien à voir avec ceux que nous avions déjà vu en territoire du Gevaudan en France! Ce sont des masses! Force tranquille de prime abord mais quand certains s’énervent ça se course et ça déplace de la poussière! La tentation est forte de les toucher, mais nous décidons de nous abstenir compte tenu des nouveaux nés… Voilà une journée magique! Entre ces grosses bêtes, les antilopes et les chiens de prairie on est comblé! Oui parce que nous ne connaissions pas ces petits animaux nommé « chien de prairie », ce sont en fait des sortes de petites marmottes ou suricates, qui se déplacent à toute allure et qui foisonnent dans les prairies! Des centaines! So cute!!

KPSN7191

Voir des bisons et des animaux en liberté, check! Allez cette fois c’est vers la réserve indienne que nous nous dirigeons, une nouvelle expérience nous attend!

image

Retrouvez les photos en cliquant sur le lien 🙂

https://goo.gl/photos/HcQMGuLePQg7jxe78

2 réflexions sur “A nous le Mont Rushmore et les Black Hills!

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s