Grand Téton National Park

Encore émerveillés par le Yellowstone nous nous dirigeons vers le Grand Téton National Park. A peine 30 minutes de route et nous voilà dans un paysage complément différent! Montagneux, rocheux, verdoyant et aux eaux cristallines! Grand Teton domine la région et culmine à 4197 mètres d’altitude. Il paraît que cet immense territoire faits de forêts et de montagnes est l’un des derniers refuges des bisons, grizzlis et élans! Nous n’avons pas encore vu les deux derniers, sait-on jamais! 🙂

image image

La chaîne de montagne semble sortie de terre ainsi, avec ses pics fiers et sa glace! On hallucine, des glaciers! Nous sommes en plein mois d’août, il fait plus de 30 degrés en journées et voilà que l’on voit du blanc! 🙂

image image

image

Toujours sur le principe du premier arrivé premier servi, on se dépêche d’aller au camping de Colter Bay, c’est ici que passerons nos deux prochaines nuits! A 22$ la nuit, il fait partie des moins chers. Nous allons pouvoir nous reposer quelque peu de nos découvertes précédentes, et cela fera du bien à tout le monde. D’ailleurs les garçons y ont déniché des cabanes et ont vraiment envie de se poser ici, qu’il en soit ainsi! Alors apéro Time et jeux pour les loulous!

image image

image

« Ahouuuu, ahouuuu, ahouuuu », on entend des loups dans le camping!! Hein, t’es sûr que c’est des loups? Les enfants répondent… Ahouuuu, ahouuuu… La réponse ne se fait pas attendre et c’est tout près de nous… Même pas cinquante mètres… Les garçons et Antoine partent en expédition, Pacôme peu rassuré d’ailleurs par cette traque… C’est finalement deux louveteaux canadiens et leur parent installés sur un emplacement un peu plus loin que mes hommes vont trouver! Après les premiers instants de timidité, les enfants ne se quittent plus. Parties de cache-cache et de loups à gogo pendant que nous faisons plus amples connaissances.
En comparaison au voyage en bateau, le Road trip camping car offre selon nous beaucoup moins d’occasion de socialiser avec d’autres êtres humains! Pas facile de faire copain-copain quand on ne reste pas plus de 48 heures au même endroit. De plus il est rare voir quasi impossible de rencontrer des voyageurs au long cours qui auraient un programme similaire, du coup on se contente de ses rencontres flash et on apprécie!
Allez, c’est le lendemain et en pleine forme que nous partons en rando, nous avons choisi celle de String Lake, Jenny lake et Hidden Falls, 8 km.

image

image

image image

A peine parti, c’est une biche qui se baigne tranquillement et qui regarde autour d’elle que nous apercevons 🙂

image

Magique encore une fois! Pas dérangée du tout par notre présence nous pouvons l’observer un long moment avant de repartir! La balade se fait en bordure de lac au milieu de sapins et de cette autre végétation riche en arbres et fleurs. La montagne porte une nouvelle fois les traces de tempêtes, feux ou orages car bon nombres de troncs jonchent le sol.

image image

image image

image

On ne voit pas le temps passer tant nous sommes occupés à observer d’éventuels animaux. Nous regardons si il n’y a pas d’ours, un couple vient d’en voir un un plus haut sur la colline!! Euh gloups et chouette!! A la fois on aimerait le voir et à la fois on flippe quand même à cette idée! 🙂 Cachée derrière un tronc c’est une marmotte que nous croisons et en levant les yeux c’est un nid d’aigle tout là haut!! Nous sommes toujours ébahis par toute cette vie sauvage! Arrivés à la cascade, un petit moment de pause s’impose, le temps d’apprécier cette nature. Pacôme en a plein ses petites pattes, il est temps de rentrer.

image image

image image

image

C’est aussi et surtout que le ciel a noirci d’un coup sur le chemin retour! Ils avaient annoncé des orages et de la pluie éventuelle mais cela semblait se maintenir…

image image

C’est au pas de course que l’on avance! Mon pauvre titi a bien du mal à suivre et Antoine s’étant coincé le dos il y a quelques jours ne peut même pas le porter pour accélérer le mouvement… Elian remarque que le vent arrive et que la surface du lac qui était précédemment d’huile est à présent agitée… Maman faut qu’on se dépêche… Oui mon chéri, avance!!

image

Je me fais la réflexion que quand même il ne doit pas y avoir beaucoup d’enfants qui prêtent attention à ses détails météo! C’est vrai, en maison qu’il fasse beau ou non, nous ne faisons pas plus attention aux signes annonciateurs que ça. En bateau, ils ont appris à veiller à ce qui est vital quand à terre ça serait juste pour savoir si le barbecue pourra se faire ou non. Pas peu fière de mes loulous 🙂 D’ailleurs ni une ni deux, un premier coup de tonnerre éclate non loin de nous, ce qui nous fait tous accélérer un peu… On croise les doigts pour que la pluie n’arrive pas! Aucune envie de nous taper une pneumonie si on se fait tremper jusqu’aux os!

image image

image image

image

image

Un éclair monstrueux vient de taper devant nous, pas le temps de compter à combien de temps est l’orage, il vient de tonner pour la seconde fois. Une sensation de tremblement de terre tant il était fort! Moi qui hurle de surprise et de trouille, Pacôme qui se met à courir, voilà , si on n’était pas motivé, ça y est maintenant! Nous y sommes presque, le sol commence à se recouvrir de grosses taches, ce sont les gouttes qui commencent à tomber… Hop hop hop, les derniers mètres… Nous avons CampiJa en visu, on accélère encore. On est essoufflés de nos efforts de dernières minutes, le temps d’ouvrir la porte et on s’engouffre dans CampiJa moins de 2 minutes avant que le ciel ne nous tombe sur la tête!! Waouh si ça c’était pas synchro!!! Trop fort! Ouf on est bien dans notre cabane! 🙂
Le temps de reprendre nos esprits et nous partons en direction de Mormon row. Là, avec le Grand Téton en toile de fond se trouvent les 27 anciennes habitations des pionniers mormons arrivés dans le coin en 1862. Magnifique!

image image

image image

image image

image image

Bon, de près nous devons avouer que le confort semblait rudimentaire! On ne s’imagine pas aller aux toilettes en plein hiver!! Aglagla!! Pas besoin d’être en hiver d’ailleurs pour avoir froid! Le vent qui balaie la plaine est glacial, et nous transperce en deux minutes!

image

Le temps de prendre quelques photos et nous nous dépêchons de retourner au chaud chez nous! Direction le camping de Gros ventre pour la nuit. Au sud du parc, c’est le dernier arrêt avant Jackson Hole que nous rejoindrons demain.
A peine arrivé, Antoine est motivé pour aller se faire un tour au bord de la rivière, nous moins 🙂 Nous avons froid et une bonne douche chaude nous fera du bien… A peine nous avons fini que mon Doudou arrive en courant, les yeux encore brillants… « Un élan est de l’autre côté de la rivière, venez vite, il est énoooorme! »… On s’habille, on se couvre la tête, ben oui ça pèle là dehors et on court! Il est toujours là mais bien caché derrière un arbre! Nous l’apercevons… Et moi sans mes lunettes, je vois flou alors autant dire que je vois pas grand chose de l’animal! 😦 pfff… Bon on peut cocher quand même la case élan, c’est fait…

image

Le lendemain matin, nous nous levons à l’aurore avec Antoine, d’abord on veut vite aller voir tous les deux si des animaux sont au bord de la rivière et il a un rendez téléphonique et nous n’avons pas assez de réseau… Bon, la rivière n’a rien donné à part une empreinte de biche ou quelque chose comme ça… Nous voilà donc à la recherche d’une autre place pour capter mieux! Ah bravo la technologie! C’est dingue ça, on est aux USA et ils ne sont pas foutu d’avoir un réseau correct!! On a l’air bien bête quand même à sillonner le camping avec le téléphone en l’air pour trouver « the » place to be!! 🙂 « Là, stop!!! Ne bouge plus, j’ai 4 barres!!! Stoooooop!!! Ben voilà j’en ai plus que deux! Je t’avais dit de rester à côté! T’auras pas assez pour ton appel… »… Mais… Mais qu’est ce qu’on voit? Monsieur l’élan qui est tranquillement allongé au milieu du camping et des tentes!! A 10 mètres de nous! Il est « maousse costaud », entrain de ruminer et de regarder d’un côté puis de l’autre sans avoir l’air d’être perturbé le moins du monde par les photographes en herbe autour de lui!

image image

Bon, on garde une distance raisonnable, on ne sait jamais… Pendant qu’Antoine passe son appel de dehors par 10 degrés, ben oui y a plus de réseau dehors que dedans, nous prenons notre petit déjeuner en tête à tête avec Frères des Ours!
A l’affût du moindre mouvement, je suis au taquet quand celui ci décide enfin de se lever environ 1 heure après! Waouh! Il a la taille d’un cheval, des cornes monstrueuses et un air benêt, il faut bien le dire 🙂 Nous avons d’ailleurs appris aux différents visitor center que l’élan a une très mauvaise vue mais une excellent ouïe, son grand bois ou pagaie lui servant d’amplificateur de son. Il peut nager jusqu’à 5 mètres de fond et courir à 50 km/h!
Il se déplace lentement et observe autour de lui, Elian, Malo et moi sommes sur ses traces! Nous ne sommes pas dans son vent, alors on profite, à quelques mètres à peine. C’est extraordinaire! Nous avons affaire à un gourmand qui s’arrête à chaque bosquet pour grignoter! 🙂 Nous avons pu l’admirer une bonne demi heure, fasciné par cet animal que nous n’avions encore jamais vu…

image image

image image

image

C’est le sourire jusqu’aux oreilles que nous retournons au camping car… Voilà, la case peut vraiment être cochée à présent, élan c’est fait! 🙂
Direction Jackson Hole à présent!!

image

Nous voici dans cette petite ville western qui porte le nom d’un trappeur franco-canadien arrivé là en 1829, du temps où cela était le territoire de chasse d’été des tribus indiennes. Nous ne savions pas à quoi nous attendre si ce n’est une ville du far west comme nous en avons vu jusqu’à présent.

image image

image image

C’est en fait une petite station de ski en hiver et une petite ville pleine de maisons de bois entretenues, de boutiques, de galeries d’art et de bars que nous découvrons, version luxe!

image image

image image

image image

image image

Nous devons être dans le Courchevel de chez nous 🙂 On adoooore!! On déambule dans les ruelles et on lèche les vitrines! Elles sont toutes particulières, belles, originales ou de goût douteux parfois mais on a envie de tout acheter!!

image image

C’est le problème quand on passe du temps en nature et que l’on revient dans la civilisation, mais là c’est une irrépressible envie d’acheter qui nous prend… Ah si on était millionnaire!! Voilà ce que les enfants se disent… Et nous aussi d’ailleurs! On n’aurait pas besoin de réfléchir 10000 fois avant d’acheter un truc… D’ailleurs on réfléchit tant qu’on achète peu! 🙂 Ainsi, on oublie le beau bracelet en pyrite et le sac à main en cuir sur lesquels j’ai flashé, le Stetson de cow boy que Malo a adoré, les jeux qu’Elian et Pacôme ont repéré et le chapeau qu’Antoine a remarqué. Il est temps d’aller assister au spectacle de cow-boy donné par une troupe locale chaque jour à 18h. Une histoire, des costumes, des coups de feu, les garçons adorent! On l’aura eu finalement notre show!!

image

Nous apprenons d’ailleurs que nous sommes dans la première ville des États Unis à avoir élu un conseil municipal constitué exclusivement de femmes et qui a embauché en toute logique un shérif femme seulement âgée de 22 ans! Un passage par Town square, la place principale où l’on entre sous des arches faites d’un empilement de bois de daims et de wapitis, perdus naturellement tous les ans et on s’en va!

image image

image image

image image

image image

image

Nous avons tous envie d’y rester encore mais cela devient dangereux pour le porte monnaie, nous allons donc éviter les tentations trop longtemps et partir d’ici, à regret 🙂 Dur dur d’être raisonnable.
Allez une bonne nuit en route dans un petit camping en bord de rivière nous fait oublier nos ardeurs…

image

image

Demain cap sur Antelope Island et Salt Lake city!

2 réflexions sur “Grand Téton National Park

  1. Que de beautés effectivement ! Merci pour les magnifiques photos. Vous avez de la chance de voir beaucoup d’animaux sauvages et qui sait, vous pourrez peut-être aussi ajouter le loup et/ou l’ours sur votre liste. Mais soyez prudents ! Combien même votre orignal semblait-il inoffensif, il n’en demeure pas moins un animal très imposant (il peut être bien plus grand et gros qu’un cheval) et ne se préoccupe pas des obstacles qu’il pourrait y avoir sur son chemin lorsque l’urgence d’aller rejoindre une belle orignal se fait sentir 😉 J’ai vu que vous aviez pu photographier un tamia ou petit Suisse (et non chipmunk 😉 ) ; j’espérais en montrer à ma nièce lors de sa visite au Mont Royal mais malheureusement il n’y a que les écureuils qui sont venus nous voir. Et Dieu sait qu’il y en a beaucoup ! En tout cas, continuez à nous montrer et parler de ces superbes paysages ainsi que ceux qui y habitent qu’ils soient à 2 ou à 4 pattes. 😉

    J'aime

  2. Grand Téton : avoir donné un nom pareil dans un pays où la vue d’un sein (même maternellement occupé à nourrir Bébé) provoque un scandale, je veux comprendre !

    Blague à part, une correspondante de presse vivant aux EUA racontait sur son blogue comment son ado de fils lui avait dit que son maillot, pourtant « une pièce » et décent, montrait à la piscine quand elle sortait de l’eau, ses… heu… et que ça le gênait que les autres les voie. Ravages du refoulement…

    A part ça, toujours aussi beaux paysages. Et bravo pour la vigilance météo « au regard », votre garçon a retrouvé ce que savaient faire les paysans, capables de voir et donc prévoir le temps qu’il allait faire un ou deux jours à l’avance.

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s