Des déserts si différents!

Nous venons de quitter Salt Lake City et Nous nous dirigeons vers ce nouveau désert un peu particulier… Antoine en a gardé un souvenir d’un blanc immaculé sur des km… Il tient à nous montrer ça!
Le paysage défile… Il y a bien quelques traces de sel mais rien de blanc ou d’ immaculé. Nous avalons les km sur une route rectiligne, plus fatiguante qu’autre chose tant elle manque de relief et d’intérêt. Il est 18h, nous sommes éreintés de notre journée et nous ne savons toujours pas où nous allons dormir, alors on aimerait bien que ce désert pointe son nez… Tout ce que nous voyons ce sont des traces de sel noircies par la pollution, et des traces de roues de ceux qui se sont aventurés sur ce territoire aux risques de se faire remorquer comme le malheureux que nous venons de croiser!
Voilà presque deux heures que nous roulons… Le paysage commence enfin à blanchir un peu… Yessss!! Nous arrivons à Bonneville Salt Flats!

image DCIM100MEDIADJI_0065.JPG

Une étendue de sel de 260 km2, avec des couches de sel atteignant 1,80 m par endroit il paraît! C’est aussi et surtout l’endroit où se déroulent les plus grandes courses de vitesse terrestre, la dernière en date étant à plus de 1000 km/h! Nous sommes malheureusement arrivés une semaine après ces fameuses courses.
Mais c’est aussi là qu’ont été tourné des scènes de Pirates de Caraibes! Décidément nous suivons toujours les traces de ce cher Jack! 🙂

image image

CampiJa est garé… Nous sortons admirer la vue… Waouhhhhh!! On se croirait à la neige! La réverbération est d’ailleurs très forte! Tout est blanc avec en toile de fond la chaîne de montagne qui semble sortie de nulle part, tel un mirage… Plus nous nous éloignons et moins il y a de bruit… Nous sommes au beau milieu d’un désert… Immensément blanc et impressionnant! Dépaysant aussi…

image

Les garçons s’amusent à toucher ce sol qui craquelle sous nos pieds comme si nous marchions sur de la neige. Ils goûtent ce sel aussi, présent en cristaux ressemblant à des flocons… Voilà des moments dont ils se souviendront sûrement longtemps!

image image

image image

image image

Antoine avait raison, cet endroit a quelque chose de particulier et il aurait été dommage de ne pas le voir…

Allez, nous reprenons la route… Nous n’avons pas le courage de retourner vers Salt Lake et puis faire deux fois la même route ne nous enchante guère. Nous décidons de dormir à West Wendower, première ville à la frontière côté Nevada. Un parking fera l’affaire… Il est temps de nous coucher!
Nous avons eu une bonne nuit de sommeil! Nous ne tardons pas à partir d’ici, la ville ne présente aucun intérêt si ce n’est la vue nouvelle de tous ces casinos et boutiques pour adultes! Oui car le Nevada est juste l’extrême opposé du Utah! Fini les interdictions, bonjour les autorisations en tout genre! Mais pour ça, nous nous réservons pour Vegas! 🙂
Nous sommes donc sur la route… Nous avons environ 350 km à parcourir pour rejoindre un petit point que j’ai remarqué sur notre carte routière : Cathedral Gorge! Une vue rapide sur le net m’indique que ça a l’air d’être bien joli, allons voir par nous même! Nous avions prévu d’aller loger au camping qui est sur place moyennant les 7$ d’entrée du parc et les 15$ pour la nuit, mais il se trouve qu’en arrivant par le nord, nous voyons le panneau de Miller Point indiquant Cathedral Gorge et ses trails… Par curiosité nous nous y rendons et nous arrivons à une aire de pic nic sans personne! Ça, ça nous plait!!! On est seul au monde et on y trouve un lieu magique et grandiose!! Un canyon incroyable juste là à côté de la route.

image image

image image

On découvre effectivement des sortes de cathédrales dans une terre ocre et comme des statues de part et d’autre! Un vrai travail d’orfèvre! Nous ne restons pas trop longtemps car le vent nous saisi, et la pluie de l’orage fraîchement fini à créer une sorte de glaise glissante. Malo, Pacôme et moi en faisons l’expérience!

Nous ferons notre trail demain. Nous nous réchauffons avec les garçons dans CampiJa quand Antoine va se faire un tour pour voir si une autre balade est possible. Il revient les yeux brillants une nouvelle fois… Viens ma Doudou il faut que je te montre quelque chose, juste là à 500 mètres. Proche du point en question, Antoine me demande de fermer les yeux et de le suivre, de lui faire confiance… Il m’installe sur un banc un peu plus loin… Voilà, tu peux ouvrir les yeux… Comment vous dire?! Je ne sais pas avec quelle onomatopée je peux vous décrire la claque que je me suis prise, ni celle d’Antoine avant moi… Le paysage est à couper le souffle!

image image

Calme, immense, grandiose, exceptionnel… Une vue sur ce canyon élargi et sur cette verte vallée au milieu du désert. Un éden… Comment est-ce possible?! Cet endroit fut autrefois un lac qui avec le temps, la neige, la pluie et l’extrême chaleur s’est érodé et a formé ces falaises d’argile! Les couleurs sont une fois de plus contrastées… C’est tellement beau qu’Antoine décide d’aller chercher les enfants… Pendant ce temps je contemple… Je suis seule et je me sens en communion avec la nature et les émotions qu’elle me procure… L’impression d’être accompagnée aussi par les cieux, qui nous offre une fois de plus un cadeau merveilleux… L’instant est magique…
Les garçons arrivent les yeux fermés et prennent place sur le même banc… A l’ouverture de leur mirette, la réaction est unanime…

image

Waouh, c’est trop beauuuuuu! Nous restons là un petit moment, nul besoin de parole, il n’y a rien à ajouter, juste à admirer…

C’est heureux d’avoir eu ce moment juste pour nous que nous rentrons. Demain nous irons là en bas, voir de plus près cette roche.
8h du matin, nous sommes prêts pour notre marche. Il fait déjà bien chaud, on descend au coeur de ces gorges.

image image

image image

image image

image image

image image

Les restes de boue d’hier ont formé de jolis tableaux sur le sol aux dégradés couleur or, pailletés, orangés. Des œuvres d’art au fur et à mesure qu’on avance. Le reste du chemin est bien indiqué, nous choisissons néanmoins de nous aventurer un peu plus près de ces recoins rocheux… Nous pénétrons dans ces minis canyons aux hautes falaises… On crapahute prudemment à la recherche d’un éventuel trésor, d’une pierre précieuse ou d’une pépite d’or… On observe ces couleurs, cette texture friable. On sent, on écoute, on respire… Nous sommes des explorateurs, nous sommes des géologues cherchant à découvrir les secrets de cet endroit, nous sommes les Indiana Ja!! Et le trésor est juste devant nous en ce spectacle et cette terre au couleur de feu…

image image

image image

image image

Les garçons trouvent en ces falaises des endroits de jeux à playmobil, nous nous voyons ci et là des châteaux, des tours, des ombres…

image image

image image

image image

HIZH5601

Nous sommes toujours seuls au monde dans cette étendue désertique! Hier nous étions sur un désert blanc à perte de vue, aujourd’hui nous sommes dans cette vallée mystérieuse méconnue du grand public et c’est tant mieux pour nous… Décidément ce périple nous en met pleins les yeux et nous montre l’immensité de ce territoire américain… Si Antoine en avait eu un aperçu il y a quelques années, nous en mesurons la splendeur ensemble à présent… Et cela n’est pas fini! Cap sur Zion National Park à présent… 🙂

Une réflexion sur “Des déserts si différents!

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s