Zion National Park! Une oasis…

Après plusieurs heures de route, nous sommes presque arrivés au Zion National Park! La route pour venir ici est de couleur ocre et nous nous enfonçons à chaque instant au milieu de ces magnifiques canyons! Nous traversons les petites villes de Virgin et Springdale où se succèdent les boutiques de souvenirs et de pierres précieuses. Nous sommes surpris d’emblée par la verdure omniprésente! Nous sommes au beau milieu d’une oasis alors que nous sommes en plein désert! C’est la rafraîchissante Virgin River qui crée cet environnement touffu et verdoyant et nous change des paysages vu précédemment! Surpris également par les falaises qui sont impressionnantes avec des parois abruptes qui montent à plusieurs centaines de mètres sans préambule!

BXMQ1386

Il est 9h du matin et nous arrivons au camping qui une fois de plus est au premier arrivé, premier servi. Une longue file d’attente faite de voitures et de ses usagers est déjà formée. Il va nous falloir patienter, rien de tel qu’un bon petit déjeuner! Pendant que les autres tournent en rond, nous sommes bien peinard chez nous! 🙂
11:30… Nous avons à l’instant récupérer notre place après 2h30 d’attente… Ce système est vraiment particulier, si il a le mérite d’exister et de permettre à ceux qui comme nous ne réserve jamais d’avance, il pourrait être nettement améliorer pour rendre les choses plus agréables… Mais bref, là n’est pas le sujet, nous avons notre place, y a plus qu’à visiter! Direction la mini balade de Wheeping rock parfaite pour cette fin d’après midi. Pour nous y rendre nous devons emprunter une navette. Celle-ci est gratuite et permet à chacun de se rendre aux 9 points de départ des randonnées. Si nous ne sommes pas fan de ce système de transport en commun, il semble utile à la faune et la flore! Puisque depuis sa mise en place dans les années 2000, la vie sauvage est revenue aux abords des routes, ce qui n’était plus le cas auparavant avec les quelques 5000 véhicules qui sillonnaient le parc chaque jour!

WDQD4747

Nous sommes arrivés et nous nous trouvons face à des sortes de jardins suspendus dans des alcôves naturelles creusées dans la falaise! Grâce à l’humidité une sorte de tapis végétal avec mousses et fleurs est présente ici et cela rend l’endroit quelque peu particulier… L’eau s’écoule de la roche et nous passons sous un brumisateur géant. A la vue du canyon à partir de l’alcôve nous avons l’impression d’être projeté dans le film Gorilles dans la brume tant cette végétation luxuriante mêlée à la chaleur ambiante crée cette ambiance particulière.

LUTI4336 LBHX2997

RWNP2187

UMCK6371 image

Allez, une fois n’est pas coutume, je vais prendre le relais d’Eurielle pour vous raconter la fin du chapître Zion Canyon. Changement de narrateur donc changement de style, n’en déplaisent aux habitués de la prose de ma chère et tendre. 😉 En effet, notre périple a prit une autre dimension. Depuis que nous sommes dans l’ouest Américain la densité de chose à voir à rendu notre agenda extrêmement chargé et on passe d’un endroit extraordinaire à un autre endroit extraordinaire d’un jour à l’autre! Du coup notre raconteuse officiel prend du retard et à l’heure ou je vous écris on a déjà vu des tas d’autres trucs topissime!! Alors pour avancer et ne pas trop oublier ce qu’on a fait on se partage le travail. Je fini le post sur Zion et elle entame celui sur …. Suspense, vous verrez bien soyez patients! 🙂
Donc on en était où déjà ? A oui, nous finissions notre ballade de fin de journée au Weaping rock quand j’entends dans mon dos : « Antoine » je me retourne et nous nous retrouvons nez à nez avec le couple de canadiens avec qui nous avions sympathisé au Cherry Hill campground de Sait Lake City. On se met à jour sur nos programmes respectifs et nous quittons là en espérant que le hasard nous remettra sur la route les uns des autres.
Retour au camping par la navette et repos bien mérité. On sort les chaises de camping, on déplie le auvent, on se serre un petit apéro et on allume un feu de camps pour faire griller quelques chamalos! On s’installe et on admire les falaises rouges qui se dressent devant nous encore éclairées par un soleil couchant. Que demander de plus. Les petits plaisirs du campeur itinérant. Aller au dodo parce que demain ce ne sont pas moins de deux randonnées que nous avons au programme.

image

Le réveil sonne. Petit déjeuner, on chausse les chaussures de marches et nous voilà dans la navette direction le trail de Emerald Pools. On quitte le bord de la rivière et commençons notre ascension. Il ne fait pas encore trop chaud. Emerald Pool ce sont des bassins qui se succèdent. Les Lower Pools pour les partisans du moindre effort puis les Upper Pools pour ceux prêts à rajouter quelques kilomètres au compteur de leur baskets. C’est l’option qu’on choisira. Le canyon se dévoile régulièrement à travers les arbres, la vue est belle. Par contre les Emerald Pools sont loin d’être émeraudes. Le niveau d’eau est bas et elles ressemblent plus à des marres aux canards qu’aux bassins aux eaux turquoises de la photo du prospectus. La cascade qui tombe des Upper Falls dans les Lower Falls ne laisse tomber qu’un maigre filet d’eau. On est en fin d’été dans un canyon au milieu du désert, il fallait s’y attendre.

CGHR2894 BDKF3345

CZXA7463 DMLD8799

DIWS4165

Qu’à cela ne tienne, nous entamons notre descente pour rejoindre notre prochain départ de ballade : Riverside Walk.
C’est une ballade le long de la rivière qui s’encastre dans des gorges de plus en plus étroites et escarpées pour finir sur les Narrows.

DSIX6287 EHPB9991

HLJX6832 IMG_0487

JFAY7361 HKWY2022

JJAY3694 JSYS9549

AYTC9465

Le long du chemin nous sommes accueillis par des écureuils peu farouches et légèrement en surpoids. On comprend mieux pourquoi on nous demande avec insistance d’arrêter de les nourrir.

NTRQ8622 EHPB9991

EKOX9877 EIWO6340

IKTR5494 SRMO3319

QJBP0223 CWQQ3985

J’avoue que c’est tentant quand on les voit se mettre sur leurs petites pattes arrières et quémander avec leurs petits cris. Mais nous ne céderons pas! Nous avons assisté avec les enfants à un programme de junior ranger qui nous a bien expliqué les méfaits de l’obésité chez l’écureuil!

BKRR7192

La ballade est chouette mais visiblement on est pas les seuls à avoir eu l’idée. Le bout du chemin aboutit sur les fameuses Narrows, qui se poursuivent moitié dans le lit de la rivière à crapahuter dans l’eau, moitié sur les berges. Mais là, la rivière ressemble à une station de métro parisien à l’heure de pointe. Noire de monde.

GGJT1381 FJMD4160

On s’assoit un peu, profitons comme on peut du paysage et nous laissons, ni vu ni connu, escalader par des écureuils décidément vraiment pas farouches au plus grand bonheur des enfants qui nous dise `je ne l’ai pas touché, c’est lui qui me monte dessus, ca compte pas!`Mouai…

RZOD8713 UVCB3622

Quand je suggère de nous lancer dans le bain de foule (dans tout les sens du terme) pour poursuivre la ballade dans la rivière, je frôle la mutinerie. Le reste de l’équipage en a plein les pattes et la perspective de se balader dans une telle cohue n’enchante personne. J’obtempère et nous rebroussons chemin pour retourner vers Campija .

BNFT4805

Le clou du spectacle… La ballade qu’il ne faut pas rater. Celle qui justifie la sonnerie désagréable du réveil matin trop matinal. Angel Landings. Oui, je ne vous l’ai pas dit, mais on est déjà le lendemain, et sincèrement, tout ce que je vous aie raconté avant n’a pas d’importance par rapport à cette ballade sur les cymes du Zion Canyon. 4 kms d’une montée vertigineuse et autant pour en redescendre. Un dénivelé de prêt de 470 mètres. Au début on quitte le lit de la rivière et la vallée par un chemin d’1,2 mètres de large qui monte paisiblement puis plus rudement accroché à flan de falaise.

JJAY3694 NBUO2791

QXXS8704 THJD2957

MSAA7941 RSEM9036

ROGJ8449 XTFH3978

NYOZ2828

IKTR5494 QKTQ3803

KAXT3328

Sur votre gauche la falaise abrupte qui monte à plus de 400 mètres au dessus de nos têtes. A votre droite un précipice qui chute de plus en plus au fur et à mesure de votre ascension et le canyon qui se découvre dans un paysage époustouflant . Les 3 premiers kilomètres sont accessibles à tous moyennant une bonne condition physique. Vous arrivez enfin sur un plateau sur une crête. Le canyon tombe à gauche et tombe à droite. La rivière serpente tout en bas et dessine un beau fer à cheval autour du piton rocheux sur lequel nous sommes nichés. Le dernier kilomètre, c’est une autre paire de manche. C’est pour moi la ballade la plus impressionnante que je n’ai jamais eu à faire. Adrénaline garantie. Si vous êtes sujet au vertige s’abstenir. D’ailleurs Eurielle et les enfants l’ont bien compris et ont fait demi tour à ce moment là quand ils ont vu les premiers mètres de ce nouveau tronçon aui mène au sommet. Comment vous le décrire? Les premiers mètres se font en escaladant une paroi quasi verticale sur une roche sablonneuse et glissante avec sous vos fesses un vide de plus de 400 mètres avec pour seule amie, une chaine vissée dans la roche pour vous aider! 6 personnes ont perdue la vie sur ce tronçon depuis 2004 (dixit le panneau à l’entrée) .

image image

image image

image image

Une fois ce premier bout d’ascension effectué, le chemin continue à flan de falaise sur une largeur de 50 cms où ceux qui descendent deviennent très intimes avec ceux qui montent. Arrivés sur la crête certains passages doivent faire 1 mètre de large avec un précipice à droite et un précipice à gauche. Mais tout du long la vue est juste phénoménale. Les falaises étalent leur palette de couleurs et leurs dégradés de gris, d’ocre, de beige ou de noir. C’est juste superbe, il n’y a pas de mots pour ça. J’ai la chair de poule, des frissons me parcours le corps et j’ai l’impression de manquer d’air tellement le spectacle est à la hauteur de l’effort. C’est juste magnifique.

image image

image

Après ce spectacle sans nom, je retourne en trottinant retrouver le reste de la tribu. J’en reste émerveillé encore toute la soirée…

SWNR2777

Notre superbe étape à Zion National Park se termine, demain nous reprendrons la route direction … Las Vegas 🙂

Retrouvez nos photos en cliquant sur le lien 🙂

https://goo.gl/photos/NzyaQ9ryG2QzTWT8A

Une réflexion sur “Zion National Park! Une oasis…

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s