Horseshoe Bend et Lac Powell

Après les Cheyennes et les Sioux, nous entrons en territoire Navajo. Nous avions adoré notre étape dans la réserve indienne des Oglalas et sommes vraiment excités de faire de nouvelles rencontres avec les Navajo. Sur leur territoire se trouve le fameux Antelope Canyon. Les photos que nous en avons vu nous donne l’eau à la bouche et cela fait un moment que nous rêvons dessus!! Il paraît que c’est un des plus beaux parcs des États Unis tant les couleurs sont magnifiques et tant cela est différent! Mais en arrivant proche d’Antelope Canyon, c’est la douche froide. Les Navajos semblent avoir bien compris le bénéfice qu’ils peuvent retirer de cette merveille de la nature. Compter entre 30 et 40$ par personne pour le Lower Canyon et entre 60 et 80$ pour le Upper Canyon. Et les prix augmentent entre 12 et 15h quand la lumière est la plus belle sur la roche. C’est un raquet caractérisé! A deux c’est possible mais quand vous êtes cinq ce n’est clairement pas un prix qu’on est prêt à mettre pour crapahuter dans un nouveau canyon, aussi beau soit il… Le pire c’est quand on voit la file d’attente à l’entrée!! C’est que ça marche!! C’est vrai que si les gens acceptent d’être pris pour des vaches à lait, pourquoi ne pas continuer?!! Ils doivent bien se marrer quand même les Navajos avec les visages pâles! On comprend pourquoi c’est une terre sacrée!!

lower-antelope-canyon-winter-wallpaper-1

Ce que nous avons manqué… 😦

upper-antelope-corridor-_-490x600

C’est donc un peu dépité que nous nous dirigeons vers Horseshoe bend. Le guide du routard dit que ce lieu peut encore être visité gratuitement. Nous espérons qu’entre l’impression du guide et aujourd’hui il n’y a pas eu de changement!
Yesss!! Le routard avait raison, c’est gratos et magnifique!! C’est un petit sentier de 2 km vraiment easy qui permet de découvrir une des plus belles merveilles de la région! Nous sommes en haut de la falaise et nous découvrons le Colorado qui s’enroule autour d’un énorme piton rocheux en forme de fer à cheval.

image image

image image

image image

La nature fait vraiment de drôles de choses! L’eau même si elle n’y est pas turquoise est translucide malgré le manque de niveau d’eau manifeste! Nous restons là un moment à admirer la vue et encore une fois à remercier la nature de nous offrir de tels cadeaux!

image image

image image

image image

image image

Allez la chaleur se fait sentir, demi tour toute, nous avons un lac à découvrir et une baignade à faire!

image image

image

image

Nous rebroussons chemin et empruntons le barrage de Glen Canyon. Ce barrage est le quatrième des États Unis et mesure 216 mètres. La hauteur est considérable mais ce qui l’est plus encore c’est l’épaisseur de la masse de béton!

image image

Il y a d’ici une jolie vue sur le Lac Powell.

image

On dirait un serpent de terre tant ce lac semble sinueux de part et d’autre. L’eau y est d’un bleu profond et le vent balaye les lieux. A la base, l’endroit était un long et profond canyon, qui a mis 17 ans à se remplir après la mise en place du barrage et devenir l’actuel Lac Powell. Aujourd’hui au total entre les criques et les canyons, le lac fait 3100 km de rivage, soit plus que toute la côte ouest du pays, vu comme ça c’est impressionnant! Nous n’en verrons qu’un petit bout en roulant et en nous trouvant un petit spot privé! Accès VIP et descente un peu casse binette mais ça l’fait!

les_plus_beaux_lacs_du_monde_lac_powell_usa-png

Vu du ciel… Photos empruntées!

utah-reflection-canyon

L’occasion de se rafraîchir et d’apprécier le doux son de l’eau qui commence à nous manquer. Les garçons au taquet se lancent dans la construction d’un abri! De quoi se cacher de l’ennemi et l’avoir en joue!! 🙂 Ils trouvent au passage un scorpion, qui aussi petit soit-il n’en reste pas moins dangereux, au contraire même d’après le Ranger à qui nous en avons parlé!

image image

image

image image

image

image

Nous avons bien profité de ces instants et retrouvé les sensations de l’eau sur nos corps, il est temps d’entamer la remontée. Ici tout est bien raide, sablonneux et rocailleux et avec la chaleur cela peut être quelque peu fatiguant. Et ça ne va pas rater pour moi, ne supportant plus le soleil sur ma peau et manquant d’air pour remonter, c’est un petit malaise vagal qui m’est tombé dessus à l’arrivée… Rien de grave mais suffisant pour nous indiquer de calmer un peu le jeu! Il faut dire que depuis quelques semaines, nous avons des plannings chargés! L’ouest américain regorge de merveilles et nous n’arrêtons pas un instant. L’envie de voir toujours plus loin nous tenant!
Allez, un peu de repos au camping nous fera du bien. Demain nous prenons la route vers Monument Valley!
Nous voilà partis, prêts à découvrir les grands paysages des plus grands westerns! Nous admirons les abords de la route qui sont une successions de vallées et de pitons rocheux posés là au milieu du décor! Des couleurs fabuleuses, allant du rouge à l’orange! Que de contrastes!

image image

Nous sommes toujours en Terre Navajo et nous allons bientôt le confirmer… En approche de Monument Valley que nous avions prévu d’aller visiter, je jette un dernier coup d’œil à nos guides pour savoir quelle route emprunter et ce qu’il y a exactement à visiter. Déjà notre carte Beautiful Pass n’est pas acceptée, c’est 5$ par personne en liquide s’il vous plaît… Bon passe encore… Mais c’est là que je lis qu’il n’y a que deux manières de visiter les lieux. La première en utilisant son propre véhicule pour sillonner les 27 km de piste, moyennant d’avoir un 4×4 ou à défaut de bons amortisseurs! En clair, ce n’est pas pour CampiJa malheureusement… Pas grave il y a la deuxième solution qui consiste à partir en excursions organisées! Pourquoi pas! Mais à nouveau c’est là qu’on s’est dit qu’une fois encore c’est un véritable racket organisé! Les prix vont de 40 à 160$ par personne!! Selon que vous preniez un pick up tassés à 20 personnes ou un 4×4 plus agréable et que vous partiez entre 1h ou toute la journée!! Mais rassurez-vous à 160$ vous avez le lunch d’inclus!
Ok… On se regarde, bon ben non… Qu’ils aillent se faire voir! Il n’y a qu’ici que l’on doit payer autant pour admirer la nature qui n’est censée appartenir à personne… Tant pis pour John Wayne! La vue de la route est déjà très belle, on va s’en contenter!

image

image image

image image

Nous continuons notre route et la vue d’un panneau n’est pas sans rappeler à Antoine un moment de sa jeunesse, celui de la découverte du Four Corners Monument! Perdu au milieu de nulle part, ce monument est tout simplement une plaque au sol qui symbolise en un même lieu les 4 états qui se touchent ici! Le Utah, le Nouveau Mexique, le Colorado et l’Arizona! Oh génial!! J’avais vu ça sur des blogs et dans les guides! J’trouve ça excellent, on va se contorsionner pour avoir un membre dans chaque état pour la photo!! Allons y!! Bon, vous allez commencer à vous dire « mais qu’est ce qu’ils sont près de leur sous ceux là » mais franchement à nouveau 5$ par personne pour voir une plaque au sol qui ne nécessite aucun entretien, pour 3 minutes sur place, ça nous débecte!!

Pas vu non plus… Photo empruntée

La nana de l’accueil est d’ailleurs dans une cabane avec barreaux. Serait-ce pour se protéger des éventuelles démonstrations de mécontentement?!! Franchement, cautionner ce genre de truc très peu pour nous… L’Amérique a suffisamment de beauté ouverte à tous… Et les Navajos commencent vraiment à nous taper sur le système, ça donne envie de les insulter!
On en a assez vu ici! Direction Mesaverde et ses habitations troglodytiques! 🙂

Retrouvez les photos en cliquant ici 🙂

Grand Canyon!

Nous avons quitté Las Vegas et son gigantisme en tout genre pour retourner en nature! Après une nuit en wild camping en milieu de route, nous entamons la dernière heure qu’il nous reste avant d’arriver au Grand Canyon. Le temps est couvert, la pluie est passée par là il n’y a pas longtemps et cela fait du bien, on n’étouffe pas! Nous sommes ici à 450 km de Vegas, et dans son genre c’est tout aussi spectaculaire! 🙂 Ici les mers se sont succédées, ainsi que les déserts et des montagnes aussi hautes que l’Himalaya il paraît! En raison des différences d’altitude qui sont considérables pour le lieu il y a 5 des 7 grandes zones climatiques de bas en haut du canyon. Ceci aidant à une grande biodiversité, les animaux et les plantes sont omniprésents dans le coin.

image 

OGYC6543 NDHQ4508

image image

Comme à Zion Park il y a un système de navette qui nous emmène aux différents points d’intérêts. La plupart des randonnées ici sont des trails de plusieurs heures voir plusieurs jours pour atteindre la Colorado River tout en bas! Bien évidement nous ne pouvons l’envisager avec les enfants. Nous optons donc pour commencer un bout du South Kaibab Trailhead. Le dénivelé est directement bien raide. Nous descendons ce serpentin de terre au milieu de cette roche et de cette végétation. Le panorama est magnifique! On a l’impression de flotter au dessus du vide. 

image image

image image

image

KOGR4961 OTRF3512

La roche est tantôt rouge, orange, marron, blanche, ou noire, en fonction du soleil… Chaque jour doit être différent car à petite échelle nous le voyons en une journée… Nous nous arrêtons et picniquons à Ooh Aah Point. Le panorama est exceptionnel!

image

image image

TUYF7032

On se sent tout petit, tout rikiki au coeur de cette immensité! Décidément dame nature impose le respect… Nous ne pouvons que nous incliner devant tant de beauté… Un rien mégalomane quand même hein parce qu’elle a vu les choses en très très grand! Elle doit aimer qu’on parle d’elle 🙂 Assis sur notre rocher on contemple… Moi je me met un peu en retrait de temps à autre quand le vertige se fait sentir! C’est terrible cette sensation qui prend dans la poitrine, cette impression que je vais être aspiré par tout ce vide, que son coeur se soulève. Je suis pourtant bien consciente que je ne risque rien là où je suis mais ça prend sans prévenir, les oreilles qui bourdonnent, l’instabilité ressentie d’un coup, la sensation que si je ne bouge pas, je vais tomber… Brrrr… Allez on se lève, il est temps de faire demi tour. Nous avons à peine fait 1,5 km, mais si l’aller est en descente, le retour forcément est en grimpant! Et le soleil commence à se faire sentir. Heureusement une brise nous accompagne tout du long, rendant la remontée plus facile. 

Nous observons sur le chemin ces drôles d’oiseaux au pelage bleu, magnifique.

MFOF0193

image

Ce papillon aussi, entrain de butiner tranquillement…

DGUS9859

Le passage des mules habituées à faire des allers et venues sur ces sentiers nous laisse rêveur, une remontée express, c’est possible?! Non, non on rigole… Déjà Nous n’en n’aurions pas le budget, ensuite elles semblent suffisamment fatiguées comme ça et je ne me vois pas en bord de précipice sur un animal a qui je dois faire confiance!! Nos pattes font bien l’affaire! 🙂

YKVU2319 icgn8220

image

Arrivés à notre arrêt de navette, nous récupérons la notre et retournons vers CampiJa. Sur le chemin Nous nous sommes quand même trompé à plusieurs reprises d’arrêt, ce qui nous a valu de remonter en quatrième vitesse à l’intérieur mais en ayant perdu nos places! On se retrouve entassés comme des sardines dans un bus au beau milieu de Grand Canyon… Euh, y a pas un problème dans l’énoncé?! Décidément on se dit qu’on a bien fait de ne pas arriver plus tôt dans la saison car les queues pour se rendre aux différents endroits devaient juste être énormes! Tiens si on se faisait aujourd hui 2 heures d’attente à l’arrêt Canyon Village, puis 1 petite heure à celui du Visitor Center, on cuit par 45 degrés, on mange un bout et on retourne à CampiJa hein? Pas mal le programme non?! On comprend que ce soit mieux pour la faune et la flore c’est certain, mais il faut avouer que ce ne soit pas toujours être idéal! 

Allez on est arrivé, un dernier tour au Visitor Center pour récupérer les badges de Mini Ranger des garçons pour avoir rempli leur petit cahier, toujours très instructif et on prend la route.

YKFC1066

Aurevoir joli canyon!

PJUW1746 ATJE0647

Direction Page et le Lac Powell!

Retrouvez les photos en cliquant ici 🙂