Vieques, dernière étape espagnole!

Lundi 3 Juillet 2017, nous nous réveillons dans notre lit d’hôtel, avec vue sur les rues animées de San Juan. Brian, Suzanne et Gracie sont partis tôt pour prendre leur avion retour. Les vacances pour eux sont finies et c’est non sans un pincement au cœur que nous les avons laissé hier soir. Nous avons passé 3 semaines avec eux, à prendre plaisir ensemble et à leur faire découvrir notre mode de vie et ces lieux inconnus. Les enfants se sont tous bien entendus et ont progressé chacun dans l’autre langue. Nous avons pu goûter la cuisine des différents endroits dans des restaurants offerts gentillement par Brian et Suzanne et ils nous ont même offert cette nuit d’hôtel, c’était royal et vraiment adorable à eux!! Merci encore pour tout et à bientôt!!

A peine réveillés, nous avons à nous dépêcher pour libérer la place à la marina à temps. Un bon avitaillement est fait dans le Walmart du coin, nous rappelant notre road trip de l’an dernier 🙂 Le plein d’eau est fait, le nettoyage aussi, on est prêt pour bouger pour la nuit au petit mouillage situé à l’entrée de la passe de la marina. L’endroit n’a rien de charmant ou de beau, il est même assez proche d’une plage de détritus mais Antoine ayant besoin d’internet demain matin c’est la seule solution que nous avons!

Mardi 4 midi, le rendez vous d’Antoine est terminé, un gros grain est en approche coté bâbord, on va tenter le passage coté tribord puisque nous allons sur Vieques! Vieques est une ile de Porto Rico ayant servi pendant de longues années à l’armée américaine pour leurs essais militaires. Elle en porte encore les stigmates sur les plages de l’est de l’île qui sont interdites pour cause de bombes et autres explosifs non enlevés!

 

Nous avons bien fait de partir, le grain s’est transformé en très gros grain noir et avec de l’orage que l’on entend et voyons au loin derrière nous, au mouillage où nous étions! Nous le beau se dessine, et en 2 heures nous sommes côté ouest de l’île! La plage semble magnifique avec une très belle palmeraie, l’eau claire, mais nous n’y ferons pas d’arrêt, besoin d’internet pour demain oblige et ce n’est pas dans cette zone sauvage que nous allons le trouver, dommage!

 

De plus la météo étant ce qu’elle est, capricieuse, venteuse et pluvieuse dans le coin, autant qu’on se pose au plus tôt au bon endroit! En l’occurrence le mouillage d’Esperanza, que nous atteignons après 2 heures de plus de navigation avec houle et vent de face! En même temps c’était à prévoir dans ce sens là de la visite! Mais c’était pourtant aussi du vent de nord/est annoncé, or il est sud/est et bien plus fort que prévu, ça doit être un effet de côte. Une île de 33 km de long, ça crée forcément des changements!

Pour rentrer dans le mouillage nous optons pour un petit passage entre deux îlots, il y a la place et 5 mètres de fond. Là où nous serrons plus les fesses c’est au moment où le sondeur nous indique 90 cm alors que c’est 1,80 m sur la carte!! Hiiiiiii, on va toucher! On va toucher!! Antoine reprend la barre, ça passe au mm prêt avant de retrouver des fonds un peu plus acceptables pour nous! Ce sont les possidonies omniprésentes qui ont faussé la hauteur! Ouf! Nous posons l’ancre un peu plus loin et découvrons que ce mouillage qui semblait parfait du large s’avère être un va et vient constant de jet ski, de hors-bord ne respectant absolument pas la zone de 300 mètres que nous connaissons tous! Ils passent à fond à côté de nous, une fois de plus comme si nous étions la bouée de jeu! Quelle horreur! Encore une fois besoin de wifi oblige, nous allons devoir rester là!

Nous descendons faire un tour à terre, et hormis quelques baraques proposant des excursions et quelques bars nous n’y trouvons rien… Les plages avec les chevaux qui me faisaient envie que les amis de bateau ont pu découvrir en venant là n’y sont pas… Le bleu de l’eau est brassé par le vent, pas de plage idyllique, la magie de Vieques n’aura pas opéré avec nous, elle semble pourtant très jolie et sauvage mais le temps nous manquant nous ne le verrons pas plus en détail!

 

Oui car, il nous reste 5 jours autorisés en territoire US. Notre assureur Helvetia nous autorise pour 15 jours à y être sans supplément, après quoi nous pouvons rester moyennant 800 euros de prime en plus. Le choix est vite fait, et entre impératif météo, professionnels et vacanciers, nous sommes déjà bien avancé dans la date et n’avons toujours pas vu l’île de St Thomas et de St John!

Nous profitons tout de même de notre passage ici pour aller voir avec Cataja une baie un peu particulière à 30 minutes de navigation, celle de Mosquito Bay! Contrairement à ce que l’on pense, ce lieu ne tient pas son nom de ces maudits suceurs de sang mais parce qu’il était le repère d’un célèbre pirate portoricain du nom de Roberto Cofresi qui en plus de son navire possédait un petit bateau du nom de Mosquito. Ce pirate était semble-t-il apprécié des habitants car il reversait une partie de ses butins au plus pauvres. Il fut exécuté en 1825.

 

Nous mouillons juste devant la passe et allons devoir faire la suite en annexe. On repère les lieux encore de jour et on attend la nuit pour aller voir le spectacle! En fait nous sommes là dans une des 5 baies bioluminescentes au monde, dont 3 sont sur Porto Rico! Celle ci serait la plus forte en concentration de ces microorganismes ayant la particularité de s’illuminer au contact dans l’eau! Pas de mouvement pas de réaction!

 

Il est 20h, la nuit est tombée mais la lune éclaire beaucoup, les conditions de noirceur totale nécessaire ne sont pas réunies mais nous allons tout de même tenter de voir ce phénomène… Après quelques minutes dans la baie à ramer (moteur allumé interdit) toujours rien de spécial, on se regarde avec Antoine et nous disons que rien ne va se passer, et c’est à ce moment là que nous les voyons!!! Les rames noires deviennent toutes scintillantes et blanches dans l’eau! C’est une lumière toute blanche légèrement bleutée qui se fait voir à chaque mouvement! La baignade est interdite pour protéger ces organismes et garder la beauté des lieux mais nous y mettons les mains et les pieds et agitons tout cela gaiement!! Les garçons ont le pouvoir du Fel comme ils disent, ils lancent des boules de feu blanches, on est dans le monde de la Fée Clochette! C’est magnifique et magique! On est comme les enfants, les yeux grands ouverts devant ce spectacle de la nature… J’ai eu beau tenter, la prise de photo était impossible, j’ai donc pris sur le net ce qu’il y avait de disponible pour que vous ayez une idée du phénomène ainsi qu’un lien vers un mini reportage 🙂

 

L’histoire que nous a raconté un des monsieur de l’île prend tout son sens à la vue de la lumière émise par ces organismes à la moindre agitation dans l’eau. En effet, on raconte que le pirate Cofresi qui avait élu domicile dans cette baie avait pour habitude de proposer à ses prisonniers un choix bien particulier : rejoindre l’équipage ou mourir! Un des prisonniers anglais avait fait le premier choix avec l’idée de s’enfuir en profitant de la nuit. Ce qu’il ne savait pas c’est que dès qu’il se mit à nager tout son corps luisait le rendant repérable à des centaines de mètres à la ronde! Les pirates le rattrapèrent aisément et lui coupèrent la tête! 🙂
Après une balade au cœur de cette baie, il est temps de repartir, on a les yeux encore pleins d’étoiles de cette poudre de fée, c’était trop bien, c’était trop court, c’était unique… Mais l’orage gronde au loin et nous devons retourner à notre mouillage…

Pour info, nous avions lu sur les blogs et autres articles la possibilité de faire cette excursion en kayak le soir venu avec un guide sans jamais parler de tarif. Je n’avais trouvé qu’un seul blog parlant de la possibilité de poser son bateau devant la baie. Et bien, nous ne sommes pas mécontents d’avoir regardé d’un peu plus prêt la situation car à 55$ par personne la sortie, ça nous aurait fait mal quand même aussi magique que cela puisse être! Perso, nous ne sommes pas ricain et ne pouvons nous permettre ce genre de dépense pour une heure de temps à 5 😦 Alors avis aux autres plaisanciers! 🙂

La nuit est orageuse, ça gronde sérieusement, ça a d’ailleurs dû calmer les fêtards car d’un coup la salsa s’est arrêtée, cette fois ce n’était pas désagréable de s’endormir sur fond de musique latino! 😉

Allez tout le monde au lit, demain en route vers St Thomas aux USVI!! 🙂

Retrouvez toutes les photos en cliquant ici 🙂

 

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s