Cap sur les USVI!! St Thomas, St James et St John c’est par là!

Mercredi 5 juillet, il est midi quand Antoine a fini son travail et 13h quand nous quittons le mouillage, autant dire un peu tard pour les 35 MN à parcourir contre vents et marées vers St Thomas pour arriver avant la nuit! Nous ne faisons que longer la côte qui dure, qui dure, avant d’être enfin à la pointe de l’île après 2 heures de temps. Nous ne pouvons être qu’au moteur contre les 25 nœuds de vent constant! On espérait un meilleur cap à partir de là mais encore une fois la météo n’est pas celle annoncée et on va manger!! (Je ne parle pas en terme culinaire 😉 ) On a du soleil c’est déjà ça, merci!! Mais on monte, on descend, on se fait arrêter net par les grosses vagues que nous avons de face, on plante des clous comme on dit dans le jargon des navigateurs! Des gerbes d’eau recouvrent Cataja! Ah on est content de rebrousser chemin!!! 😦

enlight581

« Mais pourquoi on n’a pas fait visiter les Grenadines à Brian et Suzanne nous lance Malo, au moins on aurait été tranquille! » Oui c’est vrai mais nous n’aurions pas ajouté un nouveau pays à notre passeport et pas découvert une autre culture… Une question de choix toujours!

Bon, là je vous écris en me faisant bringuebaler dans tous les sens, je travaille mes abdos en essayant de maintenir l’équilibre même sur mon confortable cata et j’avoue qu’il me tarde d’arriver à destination! Antoine fait une sieste, Malo bouquine, les deux petits regardent un film, et Luna dort autant que possible avec ce bazar! Normal quoi! 🙂

 

18h35, nous posons l’ancre à Flamingo Bay sur Water Island devant St Thomas, un petit îlot qui nous va très bien pour la nuit, dans un calme plat absolu, le bonheur!!! Les garçons se baignent, jouent, sautent et crient pour se défouler de cette journée passée en mer! Pour nous c’est apéro time sur nos jupes arrières, nous sommes éreintés de cette nave, on apprécie les lieux!

PYSC8761.jpg

Nous avons passé une bonne nuit récupératrice, nous levons l’ancre pour Charlotte Amalie, le mouillage au cœur de la ville de St Thomas. Pour y arriver, une bonne grosse demi heure à l’abri derrière les îlots. J’ai pour ma route contourner tous les îlots et zapper volontairement un petit passage visible sur la carte par 2 mètres de fond au plus bas, Haulover Cut. Une passe pas très large qui pourrait le faire si il n’y avait pas les 25 nœuds qu’on se prend dans la tête et qui nous empêche de bien voir les fonds et surtout les bancs de sable et les roches sur le côté. Et Antoine n’a pas manqué de le repérer, il veut voir de plus près si ça passe… Grrrr, on s’avance, mais un des côtés me paraît bien affleurant, je lui cris de l’avant du bateau de faire marche arrière, c’est plus prudent… Marche arrière toute avec les Coast Guard qui nous collent aux fesses. On ne les avait pas vu venir eux! Et zut, pas le moment de se faire contrôler… Antoine tout sourire leur demande si on peut passer par là, « oui, de nombreux bateaux le font, suivez nous, mais nous ne serons pas responsables si vous touchez…  » Ah ben ok, rassurant! Mais tout est passé et ça nous a permi de voir de près des ruines d’anciennes fortifications sur Hassel Island et de voir décoller l’hydravion qui apparement fait plusieurs rotations dans la journée!

 

La baie est grande et vide de tout ferry, ouf, nous sommes un jour sans, heureusement!

 

On se pose tranquillement devant la ville et on part à sa découverte. L’endroit est charmant et complètement inattendu. Nous avons tellement entendu de négatif quant au manque d’intérêt de St Thomas, connu essentiellement pour ses boutiques duty free de bijoux que nous ne pouvions être qu’agréablement surpris, et ça a été le cas! Quel dommage de réduire ce bourg à cela! Tout d’abord il y a le Fort Christian que l’on repère dès l’arrivée, le plus ancien monument de l’île, superbement conservé et restauré, datant de 1680 tout de même et construit en hommage au roi du Danemark de l’époque Christian V. Le bâtiment agrandi au fur et à mesure a successivement servi de centre ville, de bâtiment gouvernemental et de prison. Aujourd’hui il sert de musée racontant l’histoire danoise de l’île.

XGEM5075

Puis nous nous dirigeons vers le Blackbeard Castle, le chateau de Barbe Noire!! Oui enfin c’est le nom donné au lieu sûrement pour attirer les touristes, mais en soit c’est une fortification construite par les danois autour des années 1680, ayant servi de tour de garde pour protéger le port. Il semble que personne ne sache vraiment pourquoi ce nom a été donné mais il y aurait un rapport avec Monsieur Teach de son vrai nom connu pour son épaisse barbe noire qu’il allumait à l’aide de mèches à canon lors des combats pour impressionner ses ennemis.

Barbenoire

De toute façon nul doute qu’aux vues des Îles alentours et des centaines de cachettes possibles pour des pirates et leurs équipages, cela devait être un bon répère dans le coin! 🙂 Et puis, nous ça nous plait les histoires de pirates, et ça motive les garçons à grimper les soi-disant 99 marches inscrites sur le panneau, car en vrai ils en ont compter 113… 🙂

OXEC6826

Bon, une fois arrivé devant la tour nous constatons qu’elle est caché derrière un mur d’enceinte fermé appartement à un hôtel! Pour la voir il faut soit être guest de l’hôtel, soit débourser 15$ par personne s’il vous plaît et il n’y a que quelques heures possibles deux fois par semaine, faut pas rater le coche quoi!! Zut!! On est si près et on ne la voit pas, c’est rageant… On ne se démonte pas et on demande au monsieur que l’on vient de voir rentrer dedans qui y fait l’entretien du jardin apparement… On prend nos airs malheureux, on adopte la voix qu’il faut, on montre bien les enfants… et hop la porte s’ouvre! Haha yessss!! Nous n’avons pas le droit de rentrer mais pouvons au moins voir cette tour!! Thank you very much!! 🙂

ENMF3604

En contre bas de la tour, se trouve une très jolie fontaine assez récente représentant trois femmes nommée « The three queens of the Virgin Island ». Ces trois reines sont Mary, Agnès et Matilda, toutes trois étaient à la tête de l’insurrection fructueuse de 1878 contre le gouvernement danois demandant de meilleures conditions de travail, de vies et de salaires pour les femmes de l’île.

 

En chemin nous découvrons aussi la « Government House », un grand bâtiment blanc de style néoclassique à 3 étages. Construit entre 1865 et 1867, il est un parfait exemple de la grandeur des bâtiments officiels pendant la période coloniale danoise. Ça vaut bien une petite photo dans la tour de garde trop mignonne d’ailleurs!! 🙂

 

Juste en contre bas, un joli petit jardin nommé « The First Lady’s garden » où l’on peut s’asseoir, où l’air y est plus frais à l’abri des arbres et où l’on peut admirer la vue sur la baie et la ville. Et vraiment quelle jolie baie!

 

Nous allons de surprise en surprise en se baladant dans la ville, et on adore les lieux! C’est So British en plus ça nous change!

 

Les belles maisons ne manquent pas, les ruelles sont bien proprettes, il nous faudrait plus de temps pour découvrir toute la ville! Pour l’heure, nous avons faim, et contre toute attente après s’être fait alpaguer dans la rue par un rabatteur pour restaurant, nous vérifions son adresse sur TripAdvisor et découvrons que c’est un des meilleurs endroits de l’île pour un bon rapport qualité/prix! C’est parti, allons au Cuzzin’s! Le cadre est différent des restaurants locaux habituels, ça a l’air propre là aussi, il y fait frais mais pas trop, il y a des burgers, alors ne changeons pas nos habitudes et continuons notre voyage découverte des burgers à travers le monde!! Hihi!! On devient des spécialistes en la matière!! La palme d’or restant toujours à « l’Auberge » à Bequia aux Grenadines! 😉

 

Une fois repu, nous nous devons de passer par la rue où se trouvent toutes ces bijouteries avant de rentrer! C’est incroyable, un truc de dingue! On se croirait à Anvers en Belgique!!

 

Les marchands de bijoux se suivent en enfilades, tous proposant meilleurs prix et choix que le concurrent. Nous sommes surpris de voir qu’ici le marché semble être tenu par des personnes originaires d’Inde ou de Turquie! Et puis ça y va les négociations toutes cuites, parce que c’est nous et que c’est un jour Off pour les ferry! Et oui pas de largages massifs dans les rues ce jour, alors on saute sur la moindre occasion pour essayer de vendre à n’importe quel prix! Et c’est ainsi que je me vois proposer une bague en plaqué or blanc, ornée d’une belle pierre larimar bleu ciel, toute en simplicité, qui me plait beaucoup passer de 590$ à 115$!! Bon alors déjà ça surprend, et puis surtout au moment de tenir la bague, elle est d’une légèreté incroyable, rappelant les bagues pour fillettes trouvées dans les machines à jeux pour enfants! Il y a pourtant le poinçon mais ça va pas le faire… Trop le sentiment d’un truc pas clair, à tort peut être, tant pis! 😉

Allez, allez, il fait une chaleur caniculaire, un rapide tour au vrai supermarket du coin « Pueblo » situé à l’arrière du dinghy dock de la marina et nous rejoignons Cataja!

 

En route vers l’îlot de Saint James. Une navigation simple. Une heure de temps plus tard et nous sommes dans les eaux turquoises et tranquilles de Great St James. Et là, qu’est ce qu’on trouve? Un bateau pizza avec pizzas à emporter!! Super bien noté sur internet en plus! Rhoooo génial!! Direct on fonce commander avant que cela ne ferme et 1 heure plus tard nous dégustons les bonnes pizza de « Pizza Pi ». On avait déjà pensé à le faire sur Cataja mais n’avons clairement pas la structure pour, mais il est clair qu’ils doivent cartonner, c’est juste top d’avoir ça dans un mouillage!! 🙂

 

La fatigue se fait sentir, au lit, demain decouverte des fonds marins des rochers alentours!

Et ils sont magnifiques!! Ça grouille de vie, des poissons de toutes tailles et de toutes couleurs, des coraux en parfait état, des oursins énoooooormes, c’est un vrai plaisir des yeux!! Bon, je me passerai bien de ces big tarpons qui squattent sous les bateau! C’est toujours aussi moches ces poissons, ils me font trop peur à chaque fois!! 🙂

 

Samedi 8 Juillet, il ne nous reste qu’une journée d’assurance incluse dans les eaux américaines, nous nous rendons donc sur Cruz Bay a St John pour préparer nos papiers de sorties. Le mouillage n’est pas très grand et rempli de bateaux sur bouées d’un côté, l’autre côté est réservé aux mouillages à l’ancre et pour trois heures maximum. C’est quiché mais on arrive à se faire une place et dans le doute nous partons en famille vers les customs. Si c’est comme l’autre jour à Culebra, tout l’équipage doit être présent.

A l’arrivée le visitor center avec son badge et ses bisons! Ça nous rappelle le road trip et tous les mini ranger program que les garçons ont fait mais sérieusement ils auraient pu adapter leur badge aux lieux!! On n’en croise pas souvent ici des bisons ici!! 😉 Le petit bourg est mignon même si hormis quelques boutiques touristiques il n’y a pas grand chose.

 

Le passage aux customs a été le plus rapide que nous ayons eu! Figurez vous qu’il n’y a pas besoin de faire de sorties de territoire!! C’est la prochaine entrée sur le nouveau territoire qui attestera de notre départ… ah oui?!! Bon ça nous va, 30 secondes chrono, du jamais vu!!

 

Alors cap sur Francis Bay au nord de St John. Plus exactement sur Maho Point. Nous n’en revenons pas de la beauté des lieux tout le long de la navigation! Des plages au sable clair, avec en toile de fond une végétation luxuriante et imposante! Nous passons devant ce qui doit être le quartier des gens fortunés! A la vue des demeures, St Barth fait pâle figure et il nous semble que c’est encore des sphères au dessus!! Mais que c’est beaux ces édens!!

 

Nous arrivons au mouillage souhaité qui peut se faire sur bouée ou sur ancre pour le même tarif à la nuitée! Oui nous sommes sur un lieu de campground, à la first camp first served!! Hihi contrairement aux 15$ que j’avais lu sur les blog c’est 26$ la nuit quand même à régler dans une enveloppe à déposer dans l’urne sur la petite barge au milieu du mouillage!

 

Cet argent servant à l’entretien de l’île, oui car St John est à 80% une réserve naturelle! On le comprend en voyant le lieu où nous sommes, c’est juste grandiose!! La baie est majestueuse, verte à souhait, avec une végétation riche. Nous sommes au cœur de la jungle sur l’eau. Les contrastes sont saisissants avec les montagnes en arrière plan. Je crois que nous sommes dans l’un des plus beaux mouillages des Caraibes que nous ayons fait! Nous avons la plage pour nous tout seul et en profitons!

 

 

Dimanche 9 Juillet, nous nous réveillons dans notre petit mouillage sauvage après une nuit des plus calmes. Les lieux sont toujours enchanteurs et magiques mêmes sous les nuages du matin, sauvages et avec pour bruit de fond ceux des oiseaux.

D’ici 1 heure nous quitterons les lieux et les eaux américaines pour aller sur Soper Hole à l’extrémité ouest de Tortola pour effectuer nos papiers d’entrées aux Bvi.

CJQT0057

La petite baie est charmante aux arbres bien verts, aux flamboyants et aux petites maisons colorées. En place sur une bouée à l’entrée, nous laissons les garçons pour aller remplir tous nos formulaires. Nous en sommes encore à nous demander quoi faire par rapport à la nouvelle dépression prévue autour du 14 Juillet. Voilà 3 jours qu’elle nous prend la tête et que les systèmes météo la voit passer un coup au sud de l’arc antillais, tant mieux pour nous ici, puis au nord touchant directement Porto Rico et nous très indirectement, si ça se maintient ainsi…

IMG_0820[1]

Oui mais si il change de direction au dernier moment ce possible cyclone, on fera quoi ici? Nous regardons les différentes possibilités de replis en marina ou baies abritées, allons faire nos papiers, quelques courses et regardons à nouveau la météo. Celle-ci a encore bougé, bien vers le sud de Porto Rico, 30 nœuds pour nous d’est, gérable si ça reste comme ça et 20 nœuds dans le sud vers Grenade. Au milieu vers St Kitts ou Gwada ça devrait aller… Qu’est ce qu’on fait?! On écrit aux copains qui eux aussi sur l’eau se prépare à une éventuelle route sud, on appelle les parents pour leur faire part du dilemme, ce qui bien sûr ne va pas pour les rassurer… Mais nous sommes nous même perdu, tout sauf se prendre un cyclone sur la tête! On évoque une route sud vers les Îles du Venez, 4 jours de traversée mais une remontée très longue vers Ste Lucie où nous laisserons en août le bateau. Grenade alors? Je suis à fleur de peau, un rien me donne envie de pleurer, j’ai juste envie qu’on sache où va passer cette fichue dépression et qu’on fasse en fonction!! Depuis 1 mois l’activité n’arrête pas sur l’arc, ça doit être un des mois de juillet les plus actif depuis des années, on était censé être tranquille!

Allez, on réexplique aux enfants, et on prend la décision de quitter les Bvi des maintenant! Il y a aura pétole, on va se le faire aux moteurs, de toute façon cette partie de navigation avec vent et houle de face ne nous donne pas envie, alors on le fait et on en parle plus. Direction Saba que nous n’avons jamais fait à quelques heures de st Barth seulement, puis nous verrons si on remonte sur St Martin ou si on descend au besoin, ça fera ça de moins à faire! Et bien, voilà, stressée de prendre la mer mais elle devrait être belle et soulagée d’avoir pris une decision!

Bon du coup, faut qu’on retourne à la custom pour faire nos papiers de sortie, c’est bête on y était! Ils vont nous prendre pour des fous! Enfin ils nous ont déjà pris pour des vaches à lait, alors allons y gaiement! Probablement une des clearance les plus chères que nous ayons faites! 20 $ pour l’immigration, 20$ pour la custom, contre 20 seulement à l’entrée à Eustatia en début de séjour, on pensait que c’était bon! Et ben non on rajoute encore 10$ parce qu’on s’en va, ça c’est cadeau!! Chère la journée!!

Allez, route faite, on traverse en partie les Bvi pour être au maximum à l’abri de la houle, on en a pour une quinzaine d’heures on fonction de la houle et du vent. Le soleil brille, l’eau est belle, on est content d’avoir pris cette décision, au besoin nous aurons deux possibilités s’offrant à nous, en restant ici nous n’en aurions eu aucune en cas de changement de dernière minute. Avec l’expérience de nos amis à St Barth ayant vécu Gonzalo en 2014, nous savons que tout peut changer en quelques heures!

Voilà on sort des Îles, pour la pleine mer et là surprise, la mer est belle!! Je veux dire vraiment belle!! Avec une houle légèrement de travers avant mais grosse et ronde, il n’y a pas de vent donc pas de mer hachée! On se croirait dans le bon sens de nave!! Top!! On fait route à 7 nœuds en moyenne, à cette vitesse nous arriverons dans la nuit à Saba!!!

Retrouvez toutes les photos en cliquant ici 🙂

 

 

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s