Saint Eustache, surprenant!

11h, nous avons pris la mer en direction de ce cratère inconnu. Un volcan de plus au cœur de la Caraibes. La houle est face à nous avec un vent affiché de 5 nœuds, nous avançons à 6 nœuds aux moteurs, encore. Nous ne sommes qu’à 13 mn de l’arrivée mais nous distinguons à peine l’île avec les brumes de sable rendant l’horizon jauni depuis quelques temps dans les Antilles. Le moral n’est pas au plus haut ce matin pour Antoine et moi. Nous sommes fatigués de ces navigations… Nous nous sommes tout de même fait quasi un aller-retour Saint Barth à Porto Rico en 3 semaines! Un rythme soutenu à la japonaise, nous donnant l’impression de ne faire que passer aux endroits, prendre nos photos et repartir avant d’avoir pu vivre pleinement les lieux… La faute aux différents impératifs que nous avons eu et maintenant à cette fichue dépression que l’on veut éviter!

A l’approche de Saint Eustache, nous sommes donc à nous dire, que nous allons à nouveau sur une île volcanique avec un intérêt sûrement limité… À première vue, la partie nord de l’île sert de plateforme pétrolière avec toutes ces cuves dénaturant tout. Il n’y a pas d’habitation visible, que des cargos prêt à être chargés, de la poussière et des camions…

La partie sud semble être celle qui abrite la population.

C’est intéressant d’ailleurs comme le souligne Antoine de voir qu’une fois de plus, les habitations ont été construites à flan du volcan! Pas plus loin ou sur une autre partie de l’île, non, juste au pied du dôme!! Comme Saint Pierre en Martinique ou Plymouth à Montserrat, qui ont pourtant connu des éruptions volcaniques monstrueuses et mortelles… Personne ne se dit que ce n’est peut-être pas le plus judicieux??!!…

enlight997

La baie est grande, avec quelques bateaux de pêches, des cargos et un seul autre voilier. Nous mouillons devant la ville de Oranjestad, la capitale. À priori un mouillage banal, sans plage de sable blanc, ici il est noir.

Saint Eustache aussi appelé Statia fût une plaque tournante du commerce antillais (esclavage, sucre, tabac et coton) et connue grâce à cela une période de prospérité au 18ème siècle. On appelait alors l’île « The Golden Rock ».

Et nous sommes ici en terre hollandaise! Bon, l’île a tout de même changé de camps 22 fois en 80 ans de guerre, en étant tantôt espagnole, anglaise, française et hollandaise! Ça en fait du monde qui voulait ce petit caillou!

Mais contre toute attente il n’y a qu’à descendre à terre pour y trouver les trésors d’architecture du 17ème siècle et le charme de la ville à ce jour.

Nous avons repérer le fort et sur le chemin, nous découvrons les ruines d’anciens commerces et autres maisons. Les façades sont faites de petites briques ocres ou assez basses avec un style hollandais que nous reconnaissons bien pour avoir vécu en Hollande.

La verdure est tout autour, reprenant parfois ses droits à même les ruines que l’on devine en dessous… Une seule route traverse le centre, elle n’est d’ailleurs pas goudronnée partout et génère une poussière monumentale à chaque passage de voitures ou de camions. Beaucoup de camions d’ailleurs, certainement en rapport avec l’activité pétrolière.

Très vite, nous trouvons en dehors de la route, un semblant de pyramide à la Indiana Jones! Lianes, tapis de mousses , arbres, escaliers enfouis sous une partie de la végétation, on a l’impression de découvrir un lieu oublié… Il s’agit en fait des fortifications du Fort Oranje que nous retrouvons plus haut. Mais bien sûr nous ne sommes pas passer par le chemin conventionnel d’entrée, et très vite nous sommes recouverts de poussière de partout en escaladant les lieux! Ajoutez à cela la sueur, la chaleur et la moiteur, nous sommes bon à sauter à l’eau en rentrant sur Cataja! Entrée interdite aux pieds noirs à bord!! 🙂

RIXI3831

Le fort est en très bon état avec une jolie cour, les installations militaires semblent intactes et les canons sont encore dirigés vers la mer! La prison y est elle aussi en bon état. Les garçons s’approprient immédiatement l’endroit, se cachent et se combattent, en cet endroit chargé d’histoires! A l’époque de sa période faste, Statia comptait 20000 habitants contre 3000 à peine aujourd’hui. On regarde la vue sur le port qui lui fut un des plus florissant des Antilles! On imagine les navires de guerre, les galions, les frégates, les avitaillements de nourriture et d’armes, les livraisons d’esclaves, les commandants, les gouverneurs, les pirates!! …

Nous continuons la visite et découvrons une tour, qui s’avère être en fait l’église protestante!

Elle abrite notamment la tombe d’un ancien Amiral nommé Willem Crul, tué lors d’une bataille navale alors qu’il convoyait des bateaux marchands vers Ste Croix. Attaqué par l’Amiral Rodney de la flotte britannique qui par la suite envahissa l’île sans rencontrer trop de résistance. Ni une ni deux, les garçons se lancent à la recherche de son ultime demeure! Bingo, nous la trouvons!! Pas mal hein?! 🙂

Plus loin se trouve la synagogue! Pas n’importe laquelle, une des plus vieilles du continent américain, elle date de 1739, mais est complètement abandonnée aujourd’hui. Là encore, un passé lourd avec la déportation et la confiscation de leurs biens de tous les hommes juifs de l’île vers St Thomas par les anglais, laissant femmes et enfants derrière eux…

Nous sommes impressionnés par l’histoire de cette île et le nombres de bâtisses attestant du riche passé de Statia! Nous nous perdons dans les ruelles, et y apprécions l’ambiance… Quelques commerces, les enfants jouant devant leur maison ou dans ce qui semble être un parc, les chèvres, les chats errants, les coqs fiers au milieu de la route, les poules et leurs petits traversant, les vaches en bord de mer… Un côté très sauvage qui nous plait beaucoup, avec en fond le dôme, imposant!

Il aurait été dommage de ne pas nous arrêter là et de rater ce pan de notre histoire à tous.

Nous rentrons au bateau après avoir terminé notre tour et pris un verre devant un beau coucher de soleil. L’occasion de nous poser tranquillement…

La nuit est calme et le réveil mouvementé avec la visite impromptue des Coast Guard! Super! 😦 Il est 9h du matin, nous sommes à peine levé, le pain sort du four, ils débarquent avec leur gros zod et monte à bord avec leur grosses chaussures noires et sales!! On ne vous a jamais appris à vous déchausser en allant chez les gens!! Bon sang, ça me rend dingue ça!! 4 à bord et 3 dans le zodiac! Papiers s’il vous plaît, et vérification de l’équipement de sécurité… Tout y passe! Et vas y que je vais dans une cabine puis dans l’autre avec mes chaussures poussiéreuses et que pendant ce temps notre pain refroidi! Luna est terrorisée à la vue de l’uniforme, son poil a triplé, elle disparaît d’ailleurs pendant un bon moment, caché on ne sait où! 😦

Après une bonne demi heure de questions en tout genre, de prise d’adresse, de noms, de téléphone, de métier, de où va-t-on, de que fait-on et j’en passe, ils quittent Cataja!! Il était temps! Déjà qu’hier nous étions quelque peu échaudés par les 35$ de clearance d’entrée et 10$ pour le parc marine à payer par jour, il aurait manqué plus qu’une amende pour nous dégoûter carrément de l’accueil!

Allez, on mange! La bonne nouvelle du jour c’est que la dépression s’est désintégrée!! Pouf, envolée!! Plus d’épée de Damoclès au-dessus de la tête! Ça a du bon les brumes de sables quand elles empêchent le développement de cyclone! On prévient vite les parents et nous on respire! D’ailleurs nous allons passer une nouvelle journée ici. Antoine est fatigué et a sûrement foulé son pouce hier en jouant avec les garçons. On va se reposer, ça nous fera du bien à tous! Et puis le temps est à la pluie, pas envie de naviguer sous grain…

Voilà en tout cas une étape qui nous a beaucoup charmé… St Eustache ne nous a pas dévoilé tous ses trésors, il semblerait que ce soit l’un des meilleurs spots de plongée des Petites Antilles avec plus de 200 épaves de bateaux dont 40 galions…

Next Time?…

Retrouvez toutes le sphotos en cliquant ici 🙂

2 réflexions sur “Saint Eustache, surprenant!

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s