La cascade Didier…

Nous voilà en week end, voici l’occasion de découvrir un peu les beautés de l’île aux fleurs. Le choix est porté sur la randonnée menant aux cascades Didier sur les hauteurs de Fort-de-France et c’est avec nos amis et voisins Gregal que nous partons à la découverte des lieux. Bon déjà, nous nous sommes trompés de route pour la balade prévue… Pas grave on va en faire une autre, celle menant aux sources Didier, c’est vert, c’est luxuriant, ça va le faire! On commence par une bonne descente qui nous fait directement penser au retour, on va morfler à remonter ça!! 🙂

2017-11-19-19-46-17

Le paysage est grandiose… Tout semble géant! Les bambous sont immenses, les fougères atteignent des hauteurs incroyables, les feuilles nommées oreilles d’éléphants sont big elles aussi… Les fleurs tropicales sont partout… Nous sommes en pleine jungle et clairement nous ne pensions pas que l’île était aussi luxuriante! Ça nous rappelle le centre de Porto Rico… Même ambiance, même moiteur, même chaleur… Les lianes ici et là donnent envie de faire des tarzannades à certains! 🙂

Au bout d’une heure trente de pataugeage dans la terre et la boue, d’escalade de rochers nous arrivons à la source Didier! Haha !! De l’eau!! Oh Oui!!! Hein, mais comment ça on n’a pas le droit de se baigner?? Zut!!! Bon, d’ordinaire nous n’aurions eu que faire de cette interdiction mais là on se dit que ça ne doit pas être terrible avec la mise en bouteille et compagnie … Dans le doute, on respecte. Bon c’est bien tout ça mais on meurt de chaud et de faim et nous n’avons pas trouvé d’endroit idéal pour calmer nos estomacs… Les enfants et moi même patientons devant la société des sources Didier qui cela dit en passant possède une maison pour laquelle nous ne dirions pas non, pendant que Grégal et Antoine cherchent où nous poser… Par ici!!

74778660

En fait, notre balade nous a mené au parking de la dite randonnée des cascades Didier que nous voulions faire! Il reste 45 minutes pour atteindre la cascade! C’est un peu sportif à certains endroits apparement suite au passage de Maria qui a démonté des arbres, mais ce n’est pas loin me dit mon doudou! Pas loin, tu plaisantes ou quoi?! J’ai la dalle moi, j’vais tomber si je ne mange pas! Grrrrr… Effet de groupe oblige… Tu fermes ta bouche, tu râles intérieurement et maudit tout ce que tu veux mais tu avances avec ton air le plus frais possible!! Tu es rouge écrevisse après tes efforts, tu est suante, voir puante, tu pourrais manger un boeuf MAIS ce n’est pas grave tu es ravie de cette balade même si tu meurs de faim 😉

Bon allez, on commence par escalader cet arbre immense que l’on aurait pu penser intouchable et qui pourtant est maintenant couché en plein milieu du chemin… On ne pense pas aux éventuelles araignées qui auraient pu avoir la bonne idée de se réfugier sous l’écorce, à l’endroit même où je pose mes fesses en short court! On poursuit en descente encore et on sent les guiboles qui commencent à accuser le coup d’un manque flagrant d’entraînement! Et là, en plein milieu, nous découvrons avec joie le fameux tunnel à traverser! Moi quand on m’a dit tunnel je pensais bêtement à un petit passage sous un bois limite gadoueux et hop fini! Mais non!!! Ça aurait été trop simple!! Au lieu de ça, nous voici, me voici devant ce qui pourrait être un parfait décor de parfait film d’horreur!! Hiiiiiii… Nous pénétrons dans la caverne des chauves souris!! Pas les petites, toutes mignonnes que nous avions dans le sud de la France, noooonnnnn, les plus grosses, celles qui sont bien d’ici en formes et généreuses!!

Nous déambulons sur de grosses conduites d’eau et nous tenons tant bien que mal aux rambardes installées ou à ce qu’il en reste! On joue aux équilibristes! Ça glisse, c’est noir, c’est rempli d’eau sur les côtés, ça grouille de je ne sais quoi au sol, et ça dure une centaine de mètres!! Ahhhhh j’vais mourir!! Ahhhh c’est quoi là?! Ahhhhh y a des chauves souris partout et c’est quoi qui rampe là?! Des rats, des cafards… Je ne sais pas, je ne veux pas voir!! Je me concentre sur ma fichue lampe de téléphone et le mince éclairage qu’elle m’apporte! Ne pas tomber, ne pas glisser, ne pas penser et avancer!!! C’est long 100 mètres dans certaines situations je vous le dis!!! Ho!! Ça y est la libération est pour bientôt, la lumière se fait plus proche, on y est presque!!! Yesssss!!!! Alléluia!!!

Hein, quoi, comment ça y a le retour à faire après par le même chemin?!! Bon, allez on prend le petit sentier plus qu’étroit, on se tient aux malheureux semblants de branches, on grimpe, on passe l’échelle et après une vingtaine de minutes nous y sommes! Nous voilà à la première jolie cascade Didier… L’eau est cristalline, elle nous invite à la baignade! Bien fraîche, elle nous revigore! Il est temps de manger enfin nos sandwichs!!!

Enfin!!!!! Trop bon! Antoine ne résiste pas longtemps à vouloir escalader la cascade et faire un saut de là-haut!… Grrrr mais pourquoi faut il toujours que cela soit ainsi? Hein? Il ne peut pas juste admirer d’en bas? Monsieur fait son beau devant les quelques spectateurs… Que voulez vous, il aime ça, avoir son petit coup d’adrénaline et épater la galerie par la même occasion… Ce qui n’est pas pour déplaire à Grégal, enfin jusqu’à ce que mon doudou convainque Jean Lo et Raph de faire pareil… Là, je crois que Carole aurait pu tuer mon doudou devant le spectacle de son fiston sautant du haut de la roche! D’ailleurs elle me l’a dit!! « tu sais que je le tue si Raphaël se tue? »… euh… Oui oui je sais… hihi…  🙂 Enfin je suis comprise par quelqu’un d’autre… Mon ventre se tort dans tous les sens en voyant mon homme braver les airs… Il sait ce qu’il fait me dit-il… Oui mais moi c’est la panique à chaque fois et je ne vous dis pas ce que cela me fait quand ce sont les miens de fistons qui font comme papa… Mais cette fois j’ai été épargné! 🙂 Ils se sont limités à une baignade rapide dans l’eau glaciale! 😉

Il est 15h30, nous sommes repus, rafraîchit, nous choisissons de rebrousser chemin pour éviter de finir la balade de nuit. Nous ferons la deuxième cascade une autre fois! On prend notre courage à deux mains et on repasse le tunnel de l’enfer… Mon petit Pacôme se veut moins rassuré qu’à l’aller! Et les imitations de bruits d’horreur des grands n’y est pas pour rien! Que c’est drôle pour eux de faire peur à leur petit frère!

On escalade, on souffle, on respire, on observe, le temps passe et la dernière montée s’avère effectivement tueuse pour les gambettes! 🙂 Mais voilà, on est arrivé, on va pouvoir rentrer, se baigner et nous détendre de cette belle journée sportive.

Voilà, une rando concluante. Les garçons ont passé un bon moment, se sont bien dépensés et on bien envie de continuer les découvertes. Alors, prochaine étape, un tour à decathlon pour investir dans de nouvelles paires de chaussures et un sac isotherme! On va être au taquet pour les prochaines balades quelque soit le temps qu’il nous restera sur l’ile…

2017-11-19-20-17-01

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s