Bientôt la fin…

Voilà… J ai maintes fois tenté d’écrire ce post… En vain… Trop flou, trop brouillon, trop chiffon… À l’image de mon état d’esprit actuel… Ça doit être pour ça… Là encore ce n’est pas parfait mais il nous faut bien vous annoncer la nouvelle…
En fait, cela fait des mois que nous sommes dans des questionnements sans fin quant à la suite de l’aventure et la visite de notre potentiel acheteur Paul en décembre n’a pas rendu les choses plus évidentes…
Nous avons les nerfs à vif depuis des semaines suite aux différents refus de ses demandes de financement. Il nous a fallu être patient et prendre les choses avec philosophie… Car en soit, ce n’est pas de rester sur Cataja qui nous dérange, c’est de ne pas savoir de quoi demain sera fait! Martinique, pas Martinique, France, pas France et où en France ?!
Et si on vend on va faire quoi? Quel sera le nouveau projet? Car il nous faut bien un projet pour avancer, pour nous donner la force de quitter Cataja, pour accepter un retour à la vie de terriens… Nous savons que la vie à bord est devenue compromise… Les envies d’évasion d’Antoine et moi et ce malgré mes nouvelles peurs ne sont pour le moment plus compatibles avec le voyage et la vie scolaire des enfants tels que nous l’imaginons… Il faut nous rendre à l’évidence… Et ce n’est pas facile à accepter… 😦
Oui mais si on vend, est-ce qu’on ne va pas s’ennuyer? Comment va-t-on se faire des « maisons copains »? Le décalage ne va-t-il pas être trop grand ? Ça en sera fini des soirées sur le pont du bateau à admirer le paysage… Il va nous falloir une maison avec vues sinon on va étouffer c’est sûr!! Comment passer de 28 degrés toute l’année au climat froid et rude que nous ne connaissons plus? Et comment on va gérer l’enfermement quand on est habitué à vivre au grand air tous les jours? Et le bruit, ne va-t-il pas nous agresser? Nous sommes habitués à être quasi seuls au monde, loin du stress ambiant… Nos priorités vont-elles changer?
Autant de questions qui se bousculent dans nos têtes…
Et puis nous y voilà… C’est aujourd’hui le mercredi 17 janvier à 14h à cette table de restaurant avec Paul en face de nous, qu’une simple signature sur un bout de papier décide finalement de la suite à donner et précipite le tout… L’acte de vente est signé par les deux parties… On dit que les deux plus beaux jours dans la vie de celui qui possède un bateau sont celui de l’achat et le jour de la vente! Je confirme que nous nous souviendrons éternellement de notre merveilleux 25 décembre 2012 où nous avions eu le plus beau des cadeaux de Noël! Pour le reste je n’en suis pas certaine…
Je viens de signer machinalement les cinq exemplaires demandés, sans réfléchir, sans me poser de question… Antoine a le regard rougi, Paul le rassure sur le fait qu’il prendra soin de Cataja… L’un a le sourire du bonheur, l’autre le sourire de circonstance, de l’apparence… Et moi rien… Je ne ressens rien… On nous demande de retourner au bateau pour finir l’expertise, je me lève et quitte les lieux pour retrouver ce qui est encore notre chez nous et qui est observé sous toutes les coutures depuis des heures…
Nous quittons Paul. Il est heureux, ça se voit, ça se sent, il doit avoir envie de sauter de joie… Il nous serre dans les bras pour nous dire aurevoir, il ne cesse de sourire… Je reste spectatrice de tout ce qui est entrain de se jouer devant nous… Et je ne ressens toujours rien…
Nous prenons la mer pour retrouver notre mouillage pour les 20 derniers dodos avant de laisser Cataja ! Oui vous avez bien lu! Nous serons en France le 8 février!! Retour plutôt rapide!! Nous avons bien tenté de le vendre pour la fin de l’année scolaire mais ça ne faisait pas parti des projets de l’acheteur et comme nous avons eu une offre au prix demandé , nous ne pouvions pas refuser…
La mer est belle, plate, de beaux nuages se dessinent dans le ciel, assis sur le pont de notre bateau nous savourons l’instant… On discute, on échange nos ressentis… Antoine me fait part de son pincement au coeur, il réalise, en partie seulement… Et puis je prends place un peu plus loin et me perds dans mes pensées… Un moment d’intimité pour Antoine, pour moi… Je regarde le paysage défiler, j’écoute Cataja filer sur l’eau, je regarde son sillage, je ressens le calme des lieux et soudain je réalise… Les larmes se mettent à couler sans que je ne puisse les arrêter… Mon ventre se noue, l’horizon devient flou, les images de ces 5 dernières années se bousculent dans ma tête, tellement de bonheur sur les flots qui m’explose au visage d’un coup… Je réalise que c’est la fin, la fin de notre si belle odyssée en famille. Ca fait mal, très mal… Je pensais que je serai soulagée d’enfin savoir ce que nous allions faire maintenant… Mais à la place, je suis terrorisée par l’avenir…  J’ai peur, peur de quitter cette vie, notre monde, notre Cataja… Peur que l’on se soit trompé dans notre choix… Peur de perdre notre équilibre…
Antoine est à la barre, pensif, je suis dans ma bulle, assise sur la jupe arrière les pieds dans l’eau… Dernières sensations de navigation…
Nous arrivons à notre mouillage… Tous les deux fatigués de cette longue journée riche en émotions… Voilà… Cataja va rester là jusqu’à ce que nous remettions les clés le 7 février…
Et l’organisation du retour vers notre nouveau chez nous peut commencer… Nous vous annonçons une installation dans la région de Pau. Après la mer, nous allons essayer de nous laisser gagner par les sommets…

19 réflexions sur “Bientôt la fin…

  1. C’est donc bien triste ce post là. Il est vrai que la vente de Cataja et le retour en métropole annoncent la fin d’une odyssée. Mais je suis certaine que vous arriverez à vite vous remettre sur pieds pour en entamer une autre. Alors je vous dis à bientôt sur ce blog ou un autre pour nous raconter vos aventures terrestres. C’était un réel plaisir de vous lire et ce serait vraiment dommage que ça s’arrête là. Vous avez beaucoup de talent pour nous raconter des histoires…vos histoires. SVP ne lâchez pas, ne nous lâchez pas. 😀
    Bonne continuation à toute la tribu.

    J'aime

  2. Coucou coucou
    Nous continuons toujours à vous suivre malgré le temps qui passe et la vente pour nous aussi de Unikaflo.. C’était il y a deux ans maintenant mais je peux vous dire avec un doux sourire que l’aventure ne s’est pas pour autant arrêtée. Notre voyage s’est poursuivi mais au milieu de la nature en passant sur les routes 😉 On ne se voyait pas arrêter le voyage alors nous le poursuivons dans un gros camping car alterné de voyages et de périodes de travail.
    Le problème du voyage c’est qu’il reste ancré dans l’âme tout comme l’esprit de liberté sur nos bateaux…
    En vous souhaitant tout plein de bonheur à venir
    A bientot peut être qui sait quelque part en France 😉

    J'aime

  3. qu’elle belle aventure !!! vous nous avez fait vivre de beaux moments !!. c’est vrai cela va changer votre vie .mais je pense que tout ce que vous avez vécu vous a enrichi. les copains reviendront et de nouveaux arriveront vu l’ouverture d’esprit que vous aviez il ne vous sera pas difficile, je pense, de vous adapter a votre nouvelle vie .
    a votre nouvelle vie bonne et heureuse année

    J'aime

  4. Un petit bonjour à tous les deux. J’ai suivi vos périples avec plaisir et intérêt. Je comprends votre désarroi maintenant, mais n’oubliez pas que l’être humain est extrêmement adaptable. Rappelez-vous, vous aviez peur de vous lancer dans l’aventure. La vie d’après vous fait peur aussi, c’est normal. Mais si vous trouvez un havre dans la région de Pau, vous aurez la chaleur, mer et montagne pas loin, donc le silence, le plein-air, les beaux paysages. Quant à l’aventure passée, elle est simplement « passée », pas « annulée ». Tout ce que vous avez vécu continue à exister en vous, dans vos comportements, ce sont de petits bagages qui ne vous quittent jamais car ils vous ont façonnés. Et quand vous aurez la nostalgie des Antilles, rien ne vous empêchera d’y louer un bateau deux semaines en vacances. Et pourquoi de belles croisières sur le bassin méditerranéen… Certes ce n’est pas pareil mais vous vous sentirez peut-être plus insouciants aussi face aux contraintes de l’entretien du bateau. Je suis sûre que vous apprécierez votre nouvelle vie en positivant la précédente.
    Bien à vous

    J'aime

  5. bon courage pour cette fin, mais vous allez rebondir, et vous pourrez bientôt skier, y’a de la neige! c’est marrant car le même jour Bertrand a aussi pris une dure décision, il a démissionné de son job! bises à tous les 5 de nous 5 >

    J'aime

  6. Je vous ai suivi tout le long de votre aventure même si je n’ai jamais pris le temps de vous laisser un commentaire. Mais ce soir c’est différent !
    Je suis profondément touché par votre témoignage sur votre séparation d’avec Cataja et je partage votre tristesse.
    Rebondir ! Toute la difficulté est là.
    Le mouvement c’est la Vie et la Vie est toujours en mouvement. Se poser, oui, pour réaliser, s’interroger, analyser. Puis repartir pour se sentir vivant…
    Je vous souhaite sincèrement de trouver votre petit havre de paix sur la terre ferme.

    J'aime

  7. En étant passée par ce type de transition de changement de projet à 180 degrés je peux comprendre votre choix et vos émotions surtout lorsque la motivation première est l’avenir de vos enfants.
    Cependant, pour y avoir vécu un an, je pense que la région de Pau est le meilleur choix possible en France pour votre retour, choix que nous aurions fait aussi si nos emplois respectifs nous l’auraient permis.
    Allez, préparez les doudounes et les trois couches de vêtements et bon courage pour ce retour dans une magnifique région !

    J'aime

  8. Hello ! comme je comprends ce que tu (vous) ressentez ! Nous avons vécu tellement la même chose. Cette tristesse de ces derniers moments l’envie d’en finir vite parce qu’il va falloir tout déménager et repartir dans l’autre sens, sans savoir si l’autre vie sera, elle, satisfaisante. Et pourtant on sait bien qu’on a pas le choix et qu’il va falloir y passer. Comme toi, cette sensation de tristesse, de vide… Et ou aller ? quoi faire pour la suite…
    Déjà profitez bien de ces derniers jours. Ici les beaux jours reviennent surtout du coté de Pau. Après, tu vas voir qu’ici il y a d’autres trucs super chouettes qui vont vous aider à reprendre du poil de la bête. Les douches, le cinéma, toutes ces activités si faciles ici, les transports et la facilité à créer son propre travail, voir celle de juste trouver un emploi. Et puis plus de tempêtes, la peur de l’ouragan, des vagues dangereuses. On finit par retrouver un équilibre. Et pour notre part (nous sommes rentrés en Mai) nous avons décidés de prendre 5 ans pour remettre un autre projet en route. Tu vois tout n’est pas perdu !
    Si ça vous dit on sera ravis de vous recevoir et si tu viens du coté de clermont l’herault ici la nature est superbe avec des promenades de folies, pas loin de la mer et des montagnes et de Montpellier. Si tu as besoin de papiers pour louer une maison contactes moi aussi je peux t’aider.
    Bon courage pour ces moments qui vont faire chavirer vos coeurs et créer beaucoup d’émotions, la vie c’est cela et rien n’est jamais immuable !
    Bon retour !
    Valérianne

    J'aime

  9. Bonsoir moussaillons !!
    Je viens de lire et j’avoue un petit pincement au coeur… (c’est normal Docteur ?… parce que c’est pas mon bateau )
    Quoi de plus normal que le doute… les doutes… qui arrivent en en escadrille.. tous bien placés.. les uns après les autres.. pour qu’un doute laisse aussitôt la place à un autre …etc… et paf… on est à l’envers !!! déphasés.. quoi..
    Comment faire pour calmer cette agitation et ce stress intérieur…..( je présume qu’en plus faudrait pas que les enfants les ressentent) car çà peut être contagieux ce petit virus là….
    Pensées positives tout de suite !!!! illico Presto !!! en trouvant déjà le seul bon motif de cet envie de changer qui est quand même l’avenir de vos enfants, la scolarité, une sédentarité qui peut aussi être confortable pour eux sur les prochaines années…
    Vous avez profité de plusieurs années extraordinairement belles en toute liberté, c’est un vrai luxe de nos jours, vous avez pu le vivre… et çà… déjà.. c’est à mettre dans le coffre fort de vos coeurs…
    Vous avez la chance de rentrer tous pour des raisons de nouvelle vie… et vous rentrez tous en excellente santé… donc… vous avez aussi beaucoup de chance à ce niveau là… d’autres parents ne pourraient pas en dire autant malheureusement,
    Donc vous avez déjà un tableau positif bien rempli…
    Pour le reste…. des craintes et des doutes, vous êtes à l’âge où tout est encore possible… où on ne vous trouve pas trop vieux en cherchant un emploi, vous optez pour la montagne… eh oui.. çà va piquer sûrement les premières saisons… et puis puis… la vie est plutôt bien faite… en laissant un peu le temps au temps.. les choses se mettent en place naturellement… et vous ferez.. j’en suis certaine belles rencontres… et si d’aventure… la région ne vous plaisait pas… ben… vous en changerez…. mais la seule chose importante est que vous soyez tous ensemble et en pleine forme pour votre nouvelle vie de terrien… Je vous souhaite une belle rentrée en Métropole et que tous vos voeux soient exaucés…. Très belle nouvelle vie à vous !!!! Souriez vous êtes filmés !! LOL

    J'aime

  10. Je pleure , je n’arrive pas à m’arrêter, j’ai la gorge serrée et le souffle coupé…c’est des sanglots des bouffées de chaleur et puys plus rien ! je ne vois plus rien, trop de larmes inonde mes yeux, mes joues…j’ai ressentie les meme choses en rentrant de notre année sabbatique, je sais que ça va être dur pour tous…avec chris on vous souhaite beaucoup de courage et de force pour surmonter changement de vie…mais soyez sur que les bato-copains seront toujours la pour vous…Manatea vous accueillera avec plaisir les loulous ;)))) grosses bises (humide).

    J'aime

  11. Bonjour à vous
    Vous m’avez donné les larmes aux yeux en lisant votre récit.
    Je comprends que ce doit être dur de ce décider à quitter votre bateau où vous avez passé de si bons moments.
    Vous allez réussir pour la suite,il faut être positif, vous avez encore des nouvelles choses à découvrir, je vous souhaite de réussir un nouveau départ pour cette nouvelle année.
    Nous sommes également triste car nous ne pourrons plus vous suivre à moins que vous continuez à envoyer quelques nouvelles de votre futur et nouvelle vie.
    Michel et Josiane qui vous suivaient et qui ont leur port d’attache à port-camargue, bonne chance,et à bientôt de vous relire.
    Amicalement josy

    J'aime

  12. Chere Cataja Famille,
    J ai admire votre periple, votre courage, vos recits. Aujourd hui vous allez ecrire une autre page de votre vie, Cataja fut un merveilleux chapitre. Je vous remercie pour m avoir fait naviguer, rever vos aventures me manqueront mais je suis ravi pour vous de ce nouveau départ et qui sait peut etre un jour l envie de repartir vous reprendra.
    Merci pour votre courage et votre humilité et Pau est une très belle région…
    Bien amicalement.
    Jean luc Ferrer

    J'aime

  13. Bonsoir,
    Beatrice les enfants et moi vous suivons depuis vos débuts et premiers articles sur Multicoques, ayant nous mêmes des projets que nous espérons réaliser.
    Ayant habites durant 3 ans en Guadeloupe et étant rentrés en France il y a 2 ans nous comprenons votre tristesse.
    Vous avez su oser prendre les décisions lors de votre départ de France et n’avons aucun doute sur votre capacité à rebondir et trouver de nouveaux projets, il y’a plusieurs vies dans une vie et la suite ne sera que plus belle
    Bon courage à vous

    J'aime

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s