Une page se tourne…

Ahhhhh, il était temps de vous donner des nouvelles me direz-vous?!!… Et oui, j’ai tardé à vous écrire… Mais sans surprise et comme vous vous en doutiez, le retour a été et est toujours très difficile. Et cela n’est pas chose aisée d’en parler… C’est intime, c’est fort et ça fait pas rêver… Il faut d’abord reconnaître que nous avons fait un très mauvais choix de lieu de pied à terre retour mais il aura certainement fallu cette erreur d’aiguillage pour nous rendre compte que nous ne pouvions pas vivre loin de l’océan. C’était je crois évident pour vous tous lecteurs et cela aurait dû l’être pour nous aussi mais dans sa tourmente sachez que le Ja est têtu et préfère toujours vivre ses expériences pour s’en rendre compte par lui-même que d’écouter les ouï-dire!! 🙂 On a donc voulu tenter mais le résultat ne s’est pas fait attendre… Certains nous avaient prévenu, d’autres le pensaient fortement, mais fort heureusement on apprend de nos erreurs. Malgré ces semaines de déprime et de difficultés, de remise en question, de cris, de pleurs, de doute, de vide, d’incompréhension, de colère, de tristesse, de combats contre soi-même, de peurs, de douleurs, de fatigue, d’épuisement, et après avoir entraperçu enfin de nouveaux espoirs, je crois qu’au final cette épreuve aura été nécessaire à notre reconstruction…

Nous avons chacun de nous été seul dans cette bataille intérieure et nous avons dû puiser en chacun de nous une nouvelle force, une nouvelle énergie pour ressortir grandi et plus fort de ce challenge! Car c’est bien un challenge que de revenir à une vie dite normale après avoir vécu la vie que nous avions… Personne ne peut comprendre… Personne hormis ceux qui l’ont vécu… A partir de ce constat, vous imaginez bien la solitude qui nous entourait… Nous sommes passés d’un quotidien si grandiose et si riche à un quotidien si lourd et si monotone… Nos amis nous manquaient et nous manquent tant, nous les pleurons très souvent. Jamais cette notion d’amitié n’aura été aussi forte… Les familles que nous avions suivies en voyage avant notre départ, sont elles aussi rentrées avant nous, et du temps de notre voyage nous pensions à elles régulièrement en nous disant que cela ne devait pas être facile comme situation. Nous avions entendu leurs maux, entendu leur « détresse » mais jamais nous n’avions mesuré l’ampleur de ce qu’ils vivaient. Comment aurions-nous pu, nous n’étions pas à leur place, nous étions sous les tropiques occupés à vivre notre aventure et si loin de leur nouveau quotidien! A présent, nous savons…

A ce jour, cela fait un peu plus de 8 mois que nous sommes revenus. Grâce à notre déménagement vers les Landes, un bon coup de pied à nos derrières et à une irrépressible envie de reprendre nos vies en main, nous arrivons maintenant à intégrer le fait que nous allons rester un petit moment à cette vie de terriens… Nous avons toujours en tête de repartir, en bateau, en sac à dos, à pied, en avion, qu’importe, l’important c’est de savoir que nous gardons cette flamme en nous et que nous aspirons à retrouver à un moment donné cette vie de nomade et cette liberté sans pareil… La patience, ça n’a jamais été notre fort, et pourtant nous allons devoir l’apprendre, la prendre… Le temps que nos loulous grandissent, le temps que notre future caisse de bord se refasse, le temps de vivre les années à venir de la plus belle façon qui soit…

Aujourd’hui, nous sommes à Saubrigues, un petit village de 1500 habitants à 15 min de Hossegor, de l’océan, des embruns, du surf, des vagues, et de l’air, celui qui nous regonfle à bloc à chaque fois que nous le respirons… Nous passons des moments à regarder vers le large, à regarder l’immensité et à nous remémorer nos navigations… On s’imagine les conditions en mer, on voit les grains, nous avons envie ou non en fonction des moments d’être sur l’eau, encore… Tout est si ambigu… Ce n’est pas tout noir ou tout blanc… Ça serait trop facile… A la fois ce mode de vie nous manque et à la fois nous savons que pour le moment, nous ne pouvons pas être ailleurs que là où nous sommes…

Nous avons donc acheté une maison où chacun a plus d’espace qu’il ne lui en faut et avec 3000 m2 de jardin… Elle s’appelle CasaJa!! 🙂 Nous avons un océan de verdure à nos pieds… Nous y trouvons le calme qui nous est nécessaire, l’énergie qu’il nous faut… Nous avons pu chaque jour de cet été apprécier la vue de notre chez nous, car oui nous sommes enfin chez nous, à notre place! 🙂 Nous avons pu redécouvrir de nouvelles odeurs, apprécier le paysage à chaque instant, observer les écureuils sauter d’arbres en arbres, écouter le pivert taper sur son tronc et la chouette hululer chaque soir. Bon j’ai aussi pu hurler et sursauter à la vue des araignées maousses costauds qui traînent dans le jardin et squattent ma maison, des énoooormes limaces qui bavouillent sur ma terrasse, et des crapauds qui bondissent tout près!! Oh secours, en mer je ne connaissais pas ça, rendez moi mon bateau!!! 😉

Nous avons eu le bonheur de retrouver des amis de St Barth lors de notre périple avec Campija ou venus nous faire un petit coucou à la maison, du bonheur simple et simplement… Ils nous ont ramené un peu de notre île de cœur avec eux. Nous avons pu recevoir des amis, des nouveaux, des anciens, des retrouvés, des lointains, des proches, et toujours autant de plaisir à voir ou revoir toutes ces personnes peut-être passées là « pas si par hasard que ça »… Après ces mois de lutte, nous avions besoin de chaleur, de réconfort, d’authenticité, et tous ces copains, amis, nouveaux voisins, nous en ont apporté… Ils n’en n’ont probablement pas eu conscience, mais leur présence aura été essentielle pour nous et nous aura aidé à panser nos blessures… Et peut-être que toutes ces visites ont été savamment orchestrées par quelqu’un ou quelque chose là-haut pour nous redonner le sourire… 🙂

Nous apprenons aussi à reprendre un rythme!! Antoine est passé de 3 heures à 8 heures par jour !! hihi comment vous faites les gens ?!! 🙂 Il travaille de la maison et a des projets plein la tête, il tente de trouver le meilleur chemin, celui qui nous apportera stabilité et sécurité. Bon si en plus ce chemin nous apportait de quoi vivre sans plus travailler ça serait le top! (On tente toujours l’euro-millions mais ce n’est pas gagné !! 🙂 )… On ne demande pas la lune, juste suffisamment pour un beau Sunreef ou Gunboat filant à 20 nœuds sur l’eau pour vite vite passer les grains et vite vite faire les Transnavigation!! 🙂

2018-08-28-18-05-02

Malo se plait beaucoup dans notre nouvelle maison, dans la région et a intégré le lycée de Saint Vincent de Tyrosse. Il est dans une classe de 29 filles et 5 garçons, imaginez l’Eden !! On le voit devenir un homme, s’étoffer, se muer dans ce nouveau corps, il semble loin le temps de ses 9 ans et du petit garçon qu’il était au moment du départ…

Elian est au collège de Saint Vincent de Tyrosse, il continue à s’améliorer en ping-pong et il lui arrive même de battre Antoine !! 😉 (mais chut je ne dois pas le dire !!), il a de nouveaux copains mais reste très prudent quant à son engagement vis-à-vis d’eux. Il est toujours très marqué par notre retour, il réclame très souvent Cataja, la vie à bord et évoque régulièrement avec beaucoup d’émotions et de sensibilité le manque de ses amis à St Barth et en bateau… Il vit très mal le fait de n’avoir pu dire au revoir à ses derniers suite au passage d’Irma. Il a lui aussi besoin d’encore un peu de temps…

Pacôme, notre petit soleil, est égal à lui-même! Toute l’école le connait depuis son arrivée dans l’établissement, il rayonne comme à son habitude et est toujours aussi tête de mule! Les bancs de l’école sont une corvée pour lui, il rêve, papote et ne tient pas en place… Ça va être dur dur de faire une année complète !! 🙂

Luna elle, a pris ses marques dans notre nouveau cocon, elle s’est approprié le terrain et jouit chaque jour de sa nouvelle liberté! Elle court, saute et vadrouille où bon lui semble… 🙂 Nous la sentons très heureuse de cette nouvelle vie…

Quant à moi, c’est fini aussi le travail de saison et les 6 mois de l’année libre… j’ai démarré début septembre une nouvelle activité professionnelle, celle de négociatrice en immobilier pour le compte d’un groupe national… Cela faisait des années que je souhaitais essayer, alors il était temps de me lancer pour savoir ce qu’il en serait!… Il n’est bien sûr pas facile de changer à ce point de rythme… Mais on s’accroche tous… On essaie de faire ce que l’on aime et de rester fidèle à nos aspirations.

Nous n’avons pas de projet de voyage à court terme. Et oui les joies du salariat et des délais avant de prendre ses congés, vous devez connaitre 🙂 C’est peut-être ça qui nous fait le plus bizarre aussi, les garçons me réclament régulièrement et je vais devoir me faire à l’idée que je ne vais pas être avec eux pendant les vacances…

Voilà, vous savez tout… Ah non!!! J’oubliais!! Nous avions promis aux loulous de prendre un chien une fois revenus à terre, mais depuis notre retour nous avions l’impression de crouler sous les contraintes, alors l’idée du chien s’était quelque peu éloignée… Et puis… Et puis il manquait quelque chose… Et puis nous avons commencé à y réfléchir à nouveau… Et puis nous avons investigué… Et puis nous avons fait quelques tours à la SPA car nous voulions adopter un chien… Et puis est venu le temps de mon anniversaire et là… Ben là il a bien fallu me trouver un cadeau… Alors zou et hop la voilà!!! 🙂 La petite dernière de la famille, adoptée par toute la tribu et même par Luna très curieuse de cette nouvelle rencontre… Elle vient de la SPA, est âgée de 1 an environ, a été trouvée sur la voie publique il y a quelques mois, est de la race de chien Porcelaine, et faisait partie des chouchoutes de l’équipe du refuge tant elle était gentille, câline, douce et bien sous tout rapport, ça c’est côté pile dirons nous! Côté face et après 4 jours en notre compagnie, on s’est aperçu qu’elle adore mâchouiller les télécommandes, les téléphones portables, les livres ou toute autre chose étant à sa portée, elle adore aussi chiper les jouets des garçons et partir en courant avec, elle aime beaucoup beaucoup squatter le canapé malgré nos restrictions dont elle n’a que faire, elle adore aussi tenter de choper ce qui se trouve dans la poubelle ou sur la table… Elle n’écoute absolument rien, court comme une fusée et ronfle! Mais elle semble apprécier la route en camping car, n’embête absolument pas Luna et a des oreilles d’une extrême douceur, effet anti stress garanti… ! Vous l’avez compris, on y est déjà très attaché à cette chipie!! Elle s’appelle Baya, Bayaja ca l’fait non?!

Voilà, c’est cet article qui clôture notre fabuleuse odyssée, celui qui fait que nous n’aurons plus le plaisir de vous écrire, de vous lire. Nous ne serons plus encouragés par vos mots, portés par vos messages, réchauffés par toutes ces attentions que vous nous avez apporté durant toutes ces années… J’ai tourné les choses dans ma tête et me demandais pourquoi cela mettait autant de temps pour vous écrire, pour vous tenir informé, mais la réponse est apparue très clairement il y a peu… Je savais au fond de moi que cela marquerait la fin de cette écriture que j’aime tant et la fin de cette lecture de vos commentaires qui nous ont fait tant de bien et je voulais que cela puisse durer encore un peu…

Vous nous avez vu évolué sur ces 5 dernières années, vous avez pu voir notre famille grandir, essayer, oser, se dépasser, vivre, vibrer… Vous avez vécu avec nous nos quelques galères, nos peurs mais aussi et surtout nos innombrables bonheurs, nos fiertés, et ce rêve magnifique!… Nous avons essayé de vous apporter du rêve justement, essayer de vous faire vivre l’extraordinaire, notre extraordinaire, celui qui nous a comblé tout ce temps. Je me revois encore dire que nous partirions pour un an ou deux maximum, j’étais si attachée à cette vie bien connue et à ma zone de confort, mais je ne savais pas encore à quel point cette nouvelle vie allait chambouler toutes mes certitudes et combien elle allait nous remplir de joie…

On a tenté d’être comme nous vous l’avions promis dès le départ au plus près de nos émotions… Ça n’a pas toujours donné des articles très « made in rêve », mais nous aurons été honnêtes avec vous jusqu’au bout… De votre côté, vous nous avez donné encore, encore et encore, vous avez toujours été là pour nous et cela aura été un merveilleux échange, basé sur l’humain tout simplement… En cela nous ne vous en remercierons jamais assez… Et si avec nos mots, notre petite folie, notre insouciance nous avons réussi à en convaincre quelques uns d’entre vous, que vous aussi vous pouvez vivre vos rêves, aussi infimes soient-il, que vous aussi vous pouvez le faire, alors nous aurons tout gagné…

MERCI à toutes, MERCI à tous pour votre fidélité, votre présence, votre magie, votre affection et votre bienveillance… C’est à jamais gravé dans nos esprits et dans nos cœurs… C’était aussi ça l’Odyssée de Cataja!!

PS : Si un livre venait à paraître un jour, nous vous préviendrons, même si pour le moment le projet n’en est qu’à la pensée! 🙂

Laissez nous un commentaire si vous le souhaitez!:)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s