GR 10 en étape… J-5!!

Hello, hello amis lecteurs !!! Voilà nous y sommes presque !! Et oui souvenez-vous, il y a un peu plus d’un an je disais oui à mon doudou pour partir en randonnée en étape sur le GR10! Nous avions alors, et avons toujours d’ailleurs, besoin d’un nouveau projet pour nous faire « tenir » dans cette nouvelle vie de terrien… Et lors d’un éclair « d’illucidité », j’avais validé cette nouvelle idée folle de mon fou de mari de partir se faire en étape cette rando reliant l’océan atlantique à la méditerranée par pas moins de 1000 km, 55000 mètres de D+ et 55000 mètres de D- … Et bien nous y sommes presque puisque le départ est dans moins d’une semaine !!! 🙂

Le GR10 entier, nous n’en ferons qu’une étape mais c’est déjà ca 🙂

Le temps a passé et avec lui la préparation à cette aventure a continué… D’abord il a bien fallu nous équiper !! Parce que pour rappel, nous partons de ZERO !! Et en bon randonneur du dimanche et encore nous n’avons absolument pas le matos adéquat !! Nous avons donc commencé à flâner dans les boutiques de sport dans un rayon totalement inconnu jusque-là !! Et là ça saute aux yeux : comme tout sport quand on cherche à en faire à un niveau un peu au-dessus ou différemment, avec un peu de technicité et de légèreté, et bien ça coûte un bras !! Exit les achats superflus des petites robes chez Zara et de ma lingerie fine… Soyons lucides, je ne vais ressembler à rien après 15 jours de marche et le résultat solaire vanille fraise des traces de chaussettes et de tee-shirt pour mettre ces robes !!! Autant dépenser nos économies pour de magnifiques shorts déperlants, des chapeaux anti UV au style So British, des tee-shirts en laine mérinos connue pour limiter les odeurs de transpiration (mettez nous la dose d’ces moutons s’vous’plait, qu’on ne sente pas trop la bête !), des polaires 2ème et 3ème couches ou des vestes et ponchos en matière imperméables avec indice de Schmerber au plus élevé et adapté à notre portefeuille… Au schmer quoi? De quoi elle nous parle ?! Haha pour ceux qui comme nous n’y connaissent rien, sachez que c’est l’imperméabilité du produit, plus l’indice est haut plus vous êtes protégés de la pluie! Notre nouvelle lingerie? Des culottes et caleçons en mérinos toujours ou en matière respirante à séchage rapide… S’agirait de ne pas avoir les popotins trempés en plus de garder les deux mêmes dessous pour 15 jours !! Le top du top du glamour chéri, j’adore !!

C’est un peu chaque mois que nous avons accumulé le nécessaire de tout bon randonneur en autonomie qui se respecte! Enfin en tout cas d’après ce qui se dit sur les innombrables sites, blogs et récits que nous avons regardés !! Nos nouvelles bibles s’appellent mongr.fr ou encore gr10.fr !! Et nos livres de chevets se nomment Topoguide des Pyrénées et Lire et s’orienter sur une carte! J’ai cherché, fouillé, comparé, re-cherché, re-fouillé et re-comparé pour trouver le mieux et le meilleur rapport qualité-technicité-prix !! J’ai passé des heures, ce n’est rien de le dire sur les sites de vente en ligne, sur les forums, sur les blogs…
Les réchauds et leur temps de cuisson pour 1 litre, les sac à dos, leur conception et leur litrage, les gourdes filtrantes, les tentes ultralégères 2 ou 3 personnes, les duvets en plume ou synthétiques, les sac à viande en soie ou en coton, les chaussures tiges basses ou tiges hautes, le poids des frontales et leur vision de nuit, les tasses rétractables et autres gamelles plastiques, titanes ou inox, le poids des serviettes et leur capacité d’absorption, les podomètres et leur capacité toute relative à indiquer les km parcourus, les chargeurs solaires portables 26800 mAh ou panneaux solaires nomades n’ont plus de secret pour moi! Msr, Big Agnès, Sea to summit, Robens ou Nemo sont devenus mes marques fétiches, out Promod et Etam!!

J’ai regardé encore et encore Mike Horn, ses interviews, ses vidéos, ses émissions, pour que lui et ses paroles de gourou soient avec moi pendant notre trek!!! J
J’ai bouquiné tout un tas de récits d’aventures pour me booster à fond à fond et être dans les starting-blocks !!! (*Pour ceux que ça intéresse retrouvez en fin d’article les livres en question)
J’ai voyagé, frissonné, rêvé, vécu à travers ces récits un instant la vie de ces personnes… Je me suis ainsi mise dans la peau de ces hommes et de ces femmes se dépassant tous à leur niveau, et me suis nourrie de leurs aventures! Bientôt c’est moi, c’est nous qui allons nous dépasser !! Exactement comme du temps de notre départ en bateau! Sauf que là nous n’allons pas déplacer des montagnes pour y arriver mais les gravir !! Je ne sais pas finalement ce qui sera le plus dur… Mais dans tous les cas, que ça fait du bien de s’investir dans un nouveau projet, que d’excitation à l’idée de se lancer dans un nouveau challenge !!! Je me pose 10000 questions sur ce périple et j’ai un tas de craintes… Va-t-on y arriver? Vais-je y arriver? Vais-je réussir à porter 12 kilos sur mon dos et Antoine chargé à 16, va-t-il tenir? Je ne veux pas abandonner, j’espère que nos corps tiendront… Et doudou a dit « à part si on se casse une jambe ou si on se fait bouffer un bras par un ours, on continue », donc… ! Où va-t-on poser notre tente? Est-ce que ça sera facile de trouver un endroit pour dormir? Est-ce que je vais réussir à me laisser aller dans les bras de Morphée au milieu de nulle part nous sachant potentiellement à côté de la cachette de Winnie l’ourson version XXL? Doudou surtout on ne prend pas de miel dans le sac hein !!

J’ai toujours soif, est-ce qu’on aura assez d’eau en chemin? Est-ce qu’on ne risque pas de choper une tourista de fou si l’eau n’est pas suffisamment purifiée? Est-ce que nos réserves de nourriture seront suffisantes ? Est ce qu’on ne va pas crever de chaud ? A l’inverse est-ce qu’on ne risque pas de subir des orages et d’être trempé pour la nuit, le lendemain et surlendemain? Combien de km va-t-on réussir à faire par jour? Ne va-t-on pas souffrir d’ampoules? Je continue ???? Bref, vous l’aurez compris, je suis… Un peu (beaucoup) flippée… Suffisamment pour avoir tout un tas de questionnements qui tournent en boucle dans mon esprit mais pas assez pour me faire renoncer!

Bon, il faut être honnête l’une de mes craintes est le manque flagrant de préparation physique… Nous avons bien pu nous faire quelques marches et arriver au maximum à 12 km d’affilés… Ce qui n’était pas forcément du gâteau selon les randos choisies… Et ça avait bien commencé avec notre résolution d’une marche tous les 15 jours max! Mais c’était sans compter sur Mister Covid qui s’est invité à la fête !! Et bim prends toi le confinement dans la face, reste chez toi… Alors ben on a beau avoir fait quelques tours de notre jardin, histoire de…

Il est évident que nous ne sommes pas au top du tout !!! Et que notre préparation en a pris un coup… Pas démotivé pour autant, à peine sorti de confinement nous avons été remarcher un peu… Un peu seulement… Rien de suffisant pour avoir la forme nécessaire c’est certain… Nous n’avons pas randonné avec plus de 4 kilos sur le dos pour nous préserver et euh aussi ben parce c’est lourd d’avoir plus hein !! … Suis une sportive du dimanche et encore je ne fais pas les 4 dimanches hein, alors… Alors je verrais quand on y sera et voilà! 🙂 Après tout on est parti en bateau en n’y connaissant rien et ça nous a plutôt bien réussi, alors on refait la même… C’est juste qu’avant notre bateau était devenu notre maison qui nous portait sur l’eau et que maintenant notre sac à dos devient notre maison pour 15 jours environ, c’est nous qui allons le porter sur nos jambes et sur terre… Une question de point de vue j’vous dis !! Et de là haut c’est plutôt pas mal! 🙂

J’écris, j’écris mais bon concrètement on en est à J-5, nos sacs sont prêts, vus, revus et presque re-re vus… Ils sont remplis du strict nécessaire, avec 3 jours d’avitaillement d’avance… Quand je dis strict nécessaire ça veut dire à la roots en mode sans déo (de toute façon on va puer), sans mascara, sans fard, (ça voudrait dire trimbaler mon démaquillant, mon eau micellaire et ma lotion tonique, trop de poids!!!), sans parfum (juste un stick de citronnelle) mais avec des compeed anti ampoule, le reste de notre crème Nok anti-frottements dont on se badigeonne les pieds depuis 15 jours pour les préparer, un savon multi-usage douche-shampooing-vaisselle-lessive, un baume du tigre pour nos courbatures, un tire-tique (ces bestioles me font flipper !), une huile essentielle de tea-tree servant d’antiseptique en cas de blessures et un rouleau de PQ!

Pour des questions d’organisation et de coût nous avons opté pour partir en autonomie… Bon aussi parce que souvenez vous l’idée de dormir en mode banette chaude dans un éventuel lieu infesté de punaise de lit ne me donne pas, mais alors pas du tout envie (pour le moment en tout cas! On en reparlera peut-être par la suite quand je n’en pourrais plus des araignées et autres bestioles et que je serai au bout de ma vie!! :)… Cela veut dire que nous allons dormir en tente là où nous le pourrons et que nous allons manger essentiellement des plats lyophilisés. Ils représentent un coût certain mais toujours moins que si nous mangions tous les jours en refuge, gîte ou restaurant… On va tout de même s’autoriser quelques extras pour booster notre mental! 🙂 Toujours dans cette optique d’être autonome mais pour ne pas nous charger d’une quinzaine de jours de nourriture, nous avons donc établi une liste dressant le nombre de kilomètres entre les différentes étapes et avons essayé d’imaginer à quelle allure nous allons avancer… Pas simple, et plus technique qu’on ne pourrait le croire ! Si on compte trop large, on va manquer de nourriture en chemin, si on compte trop serré on va se retrouver avec l’ancien avitaillement restant et le nouveau en plus à porter et trop de poids…

Après l’élaboration de ces paquets remplis de plats, barre de céréales, fruits secs et chocolats, nous avons commencé à les déposer dans des refuges qui veulent bien nous dépanner et qui sont sur notre chemin…

Commencé parce que c’était sans compter sur les difficultés de notre camping-car à gravir les montagnes basques! Oui je ne vous ai pas dit, au moment où je vous écris nous sommes en vacances avec nos loulous en camping-car dans le sud/ouest de la France après avoir passé quelques jours sous 49 degrés au Portugal ! Tout cela à défaut de la location de bateau planifié depuis des mois en Croatie mais reporté à l’été prochain… (merci Mister Covid) … Nous avons donc voulu joindre l’utile à l’agréable…

Il nous reste à ce jour 3 colis à déposer dans des gîtes … Le départ est prévu mardi 28 juillet, ah tiens le jour de nos 16 ans de mariage civil… 16 ans, noce de saphir… Euh me serai pas fait un peu avoir là ? Où qu’il est mon saphir mon doudou?? Et le spa pour nous relaxer en amoureux, et le restaurant pour fêter ces belles années ? Hein? Pfff j’vous l’dis, y a un truc qui part en cacahuète!! Au lieu de me prélasser sur un transat et d’avoir un joli caillou, je suis partie pour en ch*** comme jamais!!! Bon, la bonne nouvelle c’est que mon doudou aussi est parti pour la même chose, nous sommes tous les deux dans le même bateau, encore, toujours… A regarder le même horizon… 🙂 Alors, nous irons donc lundi 27 en dernière minute finir notre mission en vue de cette fabuleuse nouvelle aventure à deux cette fois, après avoir laissé nos garçons en sécurité chez grand papa et mamie !! Il s’agit de partir serein! Ça va déjà être dur (pour moi en tout cas) de les laisser, autant qu’on les sache bien eux aussi!

Ensuite, nous serons fin prêts !!! L’hôtel de veille de départ est déjà réservé sur Hendaye pour passer une « dernière merveilleuse nuit » dans un lit douillet… avant de rentrer en mission de survie !!! 🙂
Nous avons hâte les zamis!!! Vraiment hâte !!! On vous dit à très vite pour la suite !!

* Mes différentes lectures, certaines mieux que d’autres mais toutes auront eu le mérite de me faire voir les choses sous différents aspects, et toutes ont un fil conducteur : tout est dans la tête… à moi, à nous de trouver la force…

Instinct de Sarah Marquis, Gobi et moi de Dion Léonard, Africa trek de Sonia et Alexandre Poussin, L’homme qui fuyait le Nobel de Patrick Tudoret, Latitude zéro de Mike Horn, L’ascension du mont blanc de Ludovic Escande, Kilomètre zéro le chemin du bonheur de Maud Ankoua, Km 0.000 le camino seule enfin presque de Cam Dewoods, Wild de Cherryl Strayde, Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

11 réflexions sur “GR 10 en étape… J-5!!

  1. A votre liste de bouquins, ajoutez done « en solitaire. Le long dun Pacification Crest Trail » de Tim Voors, queil vient de paraître et que viens de terminer il y a 2-3 jours…
    Je vous souhaite bien du bonheur sur ce magnifique Gr10.

    J'aime

  2. Je vous suis depuis le début de vos aventures et toujours heureux de vous lire, je pense aussi grâce à vous franchir le pas et écrire ma propre aventure. bon courage à vous en espérant pouvoir un jour discuter avec vous

    J'aime

Répondre à jeant22 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s