GR 10 en étape… J-5!!

Hello, hello amis lecteurs !!! Voilà nous y sommes presque !! Et oui souvenez-vous, il y a un peu plus d’un an je disais oui à mon doudou pour partir en randonnée en étape sur le GR10! Nous avions alors, et avons toujours d’ailleurs, besoin d’un nouveau projet pour nous faire « tenir » dans cette nouvelle vie de terrien… Et lors d’un éclair « d’illucidité », j’avais validé cette nouvelle idée folle de mon fou de mari de partir se faire en étape cette rando reliant l’océan atlantique à la méditerranée par pas moins de 1000 km, 55000 mètres de D+ et 55000 mètres de D- … Et bien nous y sommes presque puisque le départ est dans moins d’une semaine !!! 🙂

Le GR10 entier, nous n’en ferons qu’une étape mais c’est déjà ca 🙂

Le temps a passé et avec lui la préparation à cette aventure a continué… D’abord il a bien fallu nous équiper !! Parce que pour rappel, nous partons de ZERO !! Et en bon randonneur du dimanche et encore nous n’avons absolument pas le matos adéquat !! Nous avons donc commencé à flâner dans les boutiques de sport dans un rayon totalement inconnu jusque-là !! Et là ça saute aux yeux : comme tout sport quand on cherche à en faire à un niveau un peu au-dessus ou différemment, avec un peu de technicité et de légèreté, et bien ça coûte un bras !! Exit les achats superflus des petites robes chez Zara et de ma lingerie fine… Soyons lucides, je ne vais ressembler à rien après 15 jours de marche et le résultat solaire vanille fraise des traces de chaussettes et de tee-shirt pour mettre ces robes !!! Autant dépenser nos économies pour de magnifiques shorts déperlants, des chapeaux anti UV au style So British, des tee-shirts en laine mérinos connue pour limiter les odeurs de transpiration (mettez nous la dose d’ces moutons s’vous’plait, qu’on ne sente pas trop la bête !), des polaires 2ème et 3ème couches ou des vestes et ponchos en matière imperméables avec indice de Schmerber au plus élevé et adapté à notre portefeuille… Au schmer quoi? De quoi elle nous parle ?! Haha pour ceux qui comme nous n’y connaissent rien, sachez que c’est l’imperméabilité du produit, plus l’indice est haut plus vous êtes protégés de la pluie! Notre nouvelle lingerie? Des culottes et caleçons en mérinos toujours ou en matière respirante à séchage rapide… S’agirait de ne pas avoir les popotins trempés en plus de garder les deux mêmes dessous pour 15 jours !! Le top du top du glamour chéri, j’adore !!

C’est un peu chaque mois que nous avons accumulé le nécessaire de tout bon randonneur en autonomie qui se respecte! Enfin en tout cas d’après ce qui se dit sur les innombrables sites, blogs et récits que nous avons regardés !! Nos nouvelles bibles s’appellent mongr.fr ou encore gr10.fr !! Et nos livres de chevets se nomment Topoguide des Pyrénées et Lire et s’orienter sur une carte! J’ai cherché, fouillé, comparé, re-cherché, re-fouillé et re-comparé pour trouver le mieux et le meilleur rapport qualité-technicité-prix !! J’ai passé des heures, ce n’est rien de le dire sur les sites de vente en ligne, sur les forums, sur les blogs…
Les réchauds et leur temps de cuisson pour 1 litre, les sac à dos, leur conception et leur litrage, les gourdes filtrantes, les tentes ultralégères 2 ou 3 personnes, les duvets en plume ou synthétiques, les sac à viande en soie ou en coton, les chaussures tiges basses ou tiges hautes, le poids des frontales et leur vision de nuit, les tasses rétractables et autres gamelles plastiques, titanes ou inox, le poids des serviettes et leur capacité d’absorption, les podomètres et leur capacité toute relative à indiquer les km parcourus, les chargeurs solaires portables 26800 mAh ou panneaux solaires nomades n’ont plus de secret pour moi! Msr, Big Agnès, Sea to summit, Robens ou Nemo sont devenus mes marques fétiches, out Promod et Etam!!

J’ai regardé encore et encore Mike Horn, ses interviews, ses vidéos, ses émissions, pour que lui et ses paroles de gourou soient avec moi pendant notre trek!!! J
J’ai bouquiné tout un tas de récits d’aventures pour me booster à fond à fond et être dans les starting-blocks !!! (*Pour ceux que ça intéresse retrouvez en fin d’article les livres en question)
J’ai voyagé, frissonné, rêvé, vécu à travers ces récits un instant la vie de ces personnes… Je me suis ainsi mise dans la peau de ces hommes et de ces femmes se dépassant tous à leur niveau, et me suis nourrie de leurs aventures! Bientôt c’est moi, c’est nous qui allons nous dépasser !! Exactement comme du temps de notre départ en bateau! Sauf que là nous n’allons pas déplacer des montagnes pour y arriver mais les gravir !! Je ne sais pas finalement ce qui sera le plus dur… Mais dans tous les cas, que ça fait du bien de s’investir dans un nouveau projet, que d’excitation à l’idée de se lancer dans un nouveau challenge !!! Je me pose 10000 questions sur ce périple et j’ai un tas de craintes… Va-t-on y arriver? Vais-je y arriver? Vais-je réussir à porter 12 kilos sur mon dos et Antoine chargé à 16, va-t-il tenir? Je ne veux pas abandonner, j’espère que nos corps tiendront… Et doudou a dit « à part si on se casse une jambe ou si on se fait bouffer un bras par un ours, on continue », donc… ! Où va-t-on poser notre tente? Est-ce que ça sera facile de trouver un endroit pour dormir? Est-ce que je vais réussir à me laisser aller dans les bras de Morphée au milieu de nulle part nous sachant potentiellement à côté de la cachette de Winnie l’ourson version XXL? Doudou surtout on ne prend pas de miel dans le sac hein !!

J’ai toujours soif, est-ce qu’on aura assez d’eau en chemin? Est-ce qu’on ne risque pas de choper une tourista de fou si l’eau n’est pas suffisamment purifiée? Est-ce que nos réserves de nourriture seront suffisantes ? Est ce qu’on ne va pas crever de chaud ? A l’inverse est-ce qu’on ne risque pas de subir des orages et d’être trempé pour la nuit, le lendemain et surlendemain? Combien de km va-t-on réussir à faire par jour? Ne va-t-on pas souffrir d’ampoules? Je continue ???? Bref, vous l’aurez compris, je suis… Un peu (beaucoup) flippée… Suffisamment pour avoir tout un tas de questionnements qui tournent en boucle dans mon esprit mais pas assez pour me faire renoncer!

Bon, il faut être honnête l’une de mes craintes est le manque flagrant de préparation physique… Nous avons bien pu nous faire quelques marches et arriver au maximum à 12 km d’affilés… Ce qui n’était pas forcément du gâteau selon les randos choisies… Et ça avait bien commencé avec notre résolution d’une marche tous les 15 jours max! Mais c’était sans compter sur Mister Covid qui s’est invité à la fête !! Et bim prends toi le confinement dans la face, reste chez toi… Alors ben on a beau avoir fait quelques tours de notre jardin, histoire de…

Il est évident que nous ne sommes pas au top du tout !!! Et que notre préparation en a pris un coup… Pas démotivé pour autant, à peine sorti de confinement nous avons été remarcher un peu… Un peu seulement… Rien de suffisant pour avoir la forme nécessaire c’est certain… Nous n’avons pas randonné avec plus de 4 kilos sur le dos pour nous préserver et euh aussi ben parce c’est lourd d’avoir plus hein !! … Suis une sportive du dimanche et encore je ne fais pas les 4 dimanches hein, alors… Alors je verrais quand on y sera et voilà! 🙂 Après tout on est parti en bateau en n’y connaissant rien et ça nous a plutôt bien réussi, alors on refait la même… C’est juste qu’avant notre bateau était devenu notre maison qui nous portait sur l’eau et que maintenant notre sac à dos devient notre maison pour 15 jours environ, c’est nous qui allons le porter sur nos jambes et sur terre… Une question de point de vue j’vous dis !! Et de là haut c’est plutôt pas mal! 🙂

J’écris, j’écris mais bon concrètement on en est à J-5, nos sacs sont prêts, vus, revus et presque re-re vus… Ils sont remplis du strict nécessaire, avec 3 jours d’avitaillement d’avance… Quand je dis strict nécessaire ça veut dire à la roots en mode sans déo (de toute façon on va puer), sans mascara, sans fard, (ça voudrait dire trimbaler mon démaquillant, mon eau micellaire et ma lotion tonique, trop de poids!!!), sans parfum (juste un stick de citronnelle) mais avec des compeed anti ampoule, le reste de notre crème Nok anti-frottements dont on se badigeonne les pieds depuis 15 jours pour les préparer, un savon multi-usage douche-shampooing-vaisselle-lessive, un baume du tigre pour nos courbatures, un tire-tique (ces bestioles me font flipper !), une huile essentielle de tea-tree servant d’antiseptique en cas de blessures et un rouleau de PQ!

Pour des questions d’organisation et de coût nous avons opté pour partir en autonomie… Bon aussi parce que souvenez vous l’idée de dormir en mode banette chaude dans un éventuel lieu infesté de punaise de lit ne me donne pas, mais alors pas du tout envie (pour le moment en tout cas! On en reparlera peut-être par la suite quand je n’en pourrais plus des araignées et autres bestioles et que je serai au bout de ma vie!! :)… Cela veut dire que nous allons dormir en tente là où nous le pourrons et que nous allons manger essentiellement des plats lyophilisés. Ils représentent un coût certain mais toujours moins que si nous mangions tous les jours en refuge, gîte ou restaurant… On va tout de même s’autoriser quelques extras pour booster notre mental! 🙂 Toujours dans cette optique d’être autonome mais pour ne pas nous charger d’une quinzaine de jours de nourriture, nous avons donc établi une liste dressant le nombre de kilomètres entre les différentes étapes et avons essayé d’imaginer à quelle allure nous allons avancer… Pas simple, et plus technique qu’on ne pourrait le croire ! Si on compte trop large, on va manquer de nourriture en chemin, si on compte trop serré on va se retrouver avec l’ancien avitaillement restant et le nouveau en plus à porter et trop de poids…

Après l’élaboration de ces paquets remplis de plats, barre de céréales, fruits secs et chocolats, nous avons commencé à les déposer dans des refuges qui veulent bien nous dépanner et qui sont sur notre chemin…

Commencé parce que c’était sans compter sur les difficultés de notre camping-car à gravir les montagnes basques! Oui je ne vous ai pas dit, au moment où je vous écris nous sommes en vacances avec nos loulous en camping-car dans le sud/ouest de la France après avoir passé quelques jours sous 49 degrés au Portugal ! Tout cela à défaut de la location de bateau planifié depuis des mois en Croatie mais reporté à l’été prochain… (merci Mister Covid) … Nous avons donc voulu joindre l’utile à l’agréable…

Il nous reste à ce jour 3 colis à déposer dans des gîtes … Le départ est prévu mardi 28 juillet, ah tiens le jour de nos 16 ans de mariage civil… 16 ans, noce de saphir… Euh me serai pas fait un peu avoir là ? Où qu’il est mon saphir mon doudou?? Et le spa pour nous relaxer en amoureux, et le restaurant pour fêter ces belles années ? Hein? Pfff j’vous l’dis, y a un truc qui part en cacahuète!! Au lieu de me prélasser sur un transat et d’avoir un joli caillou, je suis partie pour en ch*** comme jamais!!! Bon, la bonne nouvelle c’est que mon doudou aussi est parti pour la même chose, nous sommes tous les deux dans le même bateau, encore, toujours… A regarder le même horizon… 🙂 Alors, nous irons donc lundi 27 en dernière minute finir notre mission en vue de cette fabuleuse nouvelle aventure à deux cette fois, après avoir laissé nos garçons en sécurité chez grand papa et mamie !! Il s’agit de partir serein! Ça va déjà être dur (pour moi en tout cas) de les laisser, autant qu’on les sache bien eux aussi!

Ensuite, nous serons fin prêts !!! L’hôtel de veille de départ est déjà réservé sur Hendaye pour passer une « dernière merveilleuse nuit » dans un lit douillet… avant de rentrer en mission de survie !!! 🙂
Nous avons hâte les zamis!!! Vraiment hâte !!! On vous dit à très vite pour la suite !!

* Mes différentes lectures, certaines mieux que d’autres mais toutes auront eu le mérite de me faire voir les choses sous différents aspects, et toutes ont un fil conducteur : tout est dans la tête… à moi, à nous de trouver la force…

Instinct de Sarah Marquis, Gobi et moi de Dion Léonard, Africa trek de Sonia et Alexandre Poussin, L’homme qui fuyait le Nobel de Patrick Tudoret, Latitude zéro de Mike Horn, L’ascension du mont blanc de Ludovic Escande, Kilomètre zéro le chemin du bonheur de Maud Ankoua, Km 0.000 le camino seule enfin presque de Cam Dewoods, Wild de Cherryl Strayde, Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Le BackPack Ja :)

Nous sommes le 8 mai 2019! C’est ce jour où nous nous sommes dit oui!! Oui à un nouveau projet, Oui à un nouveau rêve, Oui à un nouveau dépassement de soi, Oui à un renouveau !!

Mais d’abord laissez-moi vous dire combien ça fait du bien de reprendre le clavier pour vous écrire et partager une nouvelle fois avec vous notre futur petit projet!! 🙂

Pour vous la faire courte, nous sommes toujours bien installés dans notre maison de Saubrigues, nous avons repris un rythme normal, avec un quotidien dit normal! Mais nous avançons et essayons de suivre le troupeau tout en gardant notre esprit nomade… On ne va pas effacer comme ça 5 ans de vie en toute liberté… Alors on vadrouille dès qu’on le peut, ça fait du bien à tout le monde, car depuis notre retour, nous sommes passés par de nombreuses phases! Des bonnes comme des moins bonnes… Aujourd’hui enfin, nous respirons un peu plus et retrouvons de l’énergie et de l’excitation grâce notamment à ce nouveau défi…  Ça nous aura pris un peu de temps, mais le voilà, bien ancré à présent!

 

Mon doudou l’an dernier et bien avant même m’en avait parlé, me l’avait demandé l’air de rien (encore) en me mettant à nouveau une petite graine en tête en attendant qu’elle germe, qu’elle grandisse… Quelques mois c’est le temps qu’il m’aura fallu pour accepter une nouvelle fois de me lancer dans une folle nouvelle aventure… Antoine m’a dit ce matin que j’ai un esprit fertile! Tu m’étonnes !! Nous n’y connaissions pas grand-chose avant de partir à bord de Cataja, pour ne pas dire rien, donc quand Antoine m’avait proposé de partir vivre sur un bateau, j’avais dit Oui mais faudra qu’on voit toujours les côtes!! Bon, depuis on a traversé l’Atlantique et voguer sur les flots avec nos 3 loulous vers des terres inconnues… Nous n’en connaissons pas plus sur le milieu de ce nouveau projet… Et pourtant, nous voilà lancés, au taquet, à chercher toutes sortes d’informations à lire, à découvrir pour en  apprendre plus sur le sujet!

Cette fois, pas d’océan, pas de bateau et de grand confort, pas de frigo et de choix de dégustation pour nos papilles, pas de plouf rafraichissant, pas d’annexe rapide pour se déplacer, pas de sable chaud sous nos pieds, pas de maillot et de bronzette, pas de tong et d’air entre nos doigts de pied, pas de chaleur caribéenne, pas d’alizée, pas d’apéro sur la jupe arrière, pas de carte marine…

Toujours les grands horizons, les beaux panoramas, la télévision version xxl, les découvertes, l’envie d’en apprendre plus sur soi et sur les autres, celle de se dépasser, de vibrer, de renouer avec les éléments, de toucher les étoiles, le lien, la vie et le vent de la liberté…

Mais dame Montagne avec un grand M, une tente de 2kg max et un duvet chacun pour dormir je ne sais où ni comment (je n’ai même jamais monté une tente de ma vie et ai toujours détesté le camping!), un sac à dos qui sera pour sûr 10 fois trop lourd et qui va me casser le dos, quelques vêtements à peine, un réchaud pour de savoureux plats lyophilisés, des gamelles, des rations d’eau, quelques rares douches en pleine nature sous l’œil affûté du pivert du quartier, le stricte minimum d’affaires de toilettes, des odeurs où même nous on ne pourra plus se sentir, des poils aux pattes à venir version yeti, du glamour à gogo, des orages possibles en version même pas peur, de la roche sous nos pieds engoncés en chaussures qui apporteront leur lot d’ampoules en tout genre, des bâtons de marche pour m’aider à ne pas mourir de suite, des ours possibles, des loups aussi, oh mon dieu!! Des cartes IGN pour éviter de nous perdre + quelques petits cailloux au cas où…

Chères lectrices, chers lecteurs, nous nous lançons pour notre première Grande Randonnée, celle du GR10! 🤩

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est « the » sentier de grande randonnée français qui traverse la chaîne des Pyrénées, reliant l’océan Atlantique à la mer Méditerranée. Quelques 1000 km à pied, rien que ça, alternant pistes forestières, routes et sentiers de montagne et pour lequel un randonneur mettra 55 jours en moyenne, selon sa forme, son entrainement, son rythme de marche et ses pauses moyennes, pour réaliser la totalité du parcours de Hendaye à Banyuls-sur-Mer!! Nous ne sommes bien évidemment pas des randonneurs de fou!! Jusqu’à présent notre plus grande randonnée tient en 4 heures dont 2h30 effectives de marche, 1000 mètres de dénivelé et 4 jours de Aie, aie pourquoi on a des escaliers dans la maison?!!… 😳

 

Alors quand je lis que le plus haut col emprunté par cet itinéraire serait à 2 734 m d’altitude, vous imaginez bien, je ne suis même pas flippée !! Mais ce n’est pas tout, c’est aussi d’après mes investigations, 55 000 mètres de D+ et autant de D-. Le D+ c’est le dénivelé positif, ça veut dire il parait qu’en tout on monte 11 fois le Mont Blanc, puis qu’on le redescend 11 fois! Ça fait beaucoup nan pour une paire de jambe, on est d’accord ?!! (Bon accessoirement ça peut me faire une sacrée paire de fesses après!!) Mais je ne me laisse pas bernée! Elle est où la voiture doudou pour monter?!! Hein?! Comment ça tout sera à pied? Non mais t’es sérieux ?!! Pas même un p’tit funi pour gratter quelques mètres ?? Non…. C’est là que pour tenter de l’amadouer j’ai joué la carte du « j’vais être au bout de ma vie » : « Et mon asthme à l’effort t’y penses!? Et mon vertige à un mètre sur une chaise?!  » Mais rien n’y a fait… Je crois qu’il veut vraiment toucher mon assurance vie! C’est ça l’histoire en fait hein?!!

Pfff, faut vraiment être zinzin pour adhérer!! Ou comment on dit déjà? Ah oui, amoureux?! Oui, c’est ça, l’amour rend aveugle, donne des ailes, nous ferait suivre l’autre jusqu’au bout du monde et tout le tintouin!!!… Mais quelle bêtise !! Faudrait vraiment que j’apprenne à tourner et retourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de sortir des « oui, je le veux » à tout va!! Enfin en l’occurrence, si je suis aveugle, c’est mon doudou qui va devenir sourd à force de m’entendre braire derrière !! Je l’ai prévenu! Mais, qu’on se rassure Michel de Montaigne a dit « un bon mariage serait celui d’une femme aveugle avec un mari sourd! » Et ben, on va être au top! Hihi 🙉 ❤ 🙈

2019-05-08-15-57-33.jpg

Vous l’aurez compris pour cette mission commando, nous avons décidé de la réaliser en solo, sans enfant… Ce n’est pas faute d’avoir envie d’être avec eux pour vivre une nouvelle fois tous ensemble une aventure familiale mais plusieurs réflexions auront eu raison de notre choix… D’abord, la logistique… J’ai beau avoir l’esprit fertile, je ne vois pas, mais alors pas du tout, comment nous trimballer à 5 avec tout le matériel, la nourriture, les gamelles, les vêtements, les duvets, les tentes et compagnie pendant des jours et des jours! Pacôme ne va pas porter 20 kg et clairement nous n’allons pas pouvoir nous rajouter tout le poids sur notre dos.

Je ne parle pas du cas où en plus l’un de nous serait malade, sous la pluie, dans la boue et foudroyé sur place, inenvisageable!

Ensuite, le coût, autant pour une rando de temps à autre on peut faire l’impasse sur certaines choses autant pour avoir la technicité nécessaire alliant poids, chaleur, imperméabilité et j’en passe, c’est juste hors de prix et donc totalement rédhibitoire!

Nous devons aussi maintenant de par leurs âges tenir compte des envies de chacun des enfants, et là, aucun ne manifeste vraiment le besoin de vivre cette expérience, pas la peine de les forcer et d’avoir à gérer en plus des nôtres (des miennes?) leurs humeurs et leurs plaintes…

Oui parce que entendons-nous bien!! Certains se diront sûrement, quoi c’est qu’une randonnée leur nouveau trip? Pas de quoi casser 3 pattes à un canard et elle nous expose ça comme si c’était d’aller décrocher la lune le run!!… 🌜 Oui mais vous n’avez pas idée du point de départ!!

Physiquement déjà! Bah oui, c’est fini les manœuvres quotidiennes en mer, les vas-y que je winch, que je hisse la grand-voile, que je travaille mes (pauvres pour moi et malheureux) abdos l’air de rien en marchant sur Cataja et en remontant l’échelle de bain après le 18ème plouf de la journée!! Mon doudou a beau surfer dès qu’il le peut, faire son tennis, moi j’ai beau faire mon yoga et on a beau faire un peu d’entretien rameur et gonflette, on a pris quelques kilos dans la face et gagner quelques bouées dû à nos ruages en tout genre sur le chocolat et le fromage! Nous sommes passés de positions dynamiques en navigation, d’un job de saison debout en boutique pour moi, à une sédentarité plus qu’effrayante. Antoine assis toute la journée derrière son bureau ou « obligé » de manger des mets on s’en doute pas bon du tout dans des restaurants lors de ces déplacements et moi assise dans ma voiture en recherche du bien immobilier à mettre dans mon portefeuille! Tout ça pour vous dire qu’on va en ch***!! 😉

Et puis, vous n’avez pas idée de mon degré d’horreur de tous ces insectes que nous risquons de croiser dans les bois et pendant cette marche!!! Les araignées notamment, je deteeeeeste les araignées!!! Celles qui se planquent dans les arbres et veulent vous prendre au piège dès que vous passez à proximité et que vous vous retrouvez avec ses fils pleins la figure, celles qui vont s’amuser à sauter à côté de vous, celles qui veulent rejoindre l’air de rien votre sac à dos pour tenter de diminuer la distance de leur GR10 à elles, nan mais et puis quoi encore, mon doudou a dit on marche!! Pas de plan B, c’est pareil pour elles! Tricheuses!! Je crains les abeilles et leur manie de venir nous coller et de lorgner ce qu’on mange, je crains encore plus les taons et leur terribles piqures, je hais les mosquitos un peu trop friand de mon sang, je fuis les fourmis qui veulent constamment grimper sur vous dès que vous voulez vous poser deux minutes! Je n’y connais rien en nature montagneuse! Je n’ai aucun sens de l’orientation, mais alors aucun! Je n’ai jamais aimé le camping sauvage, ni le camping tout court d’ailleurs! L’idée de ne pas avoir mon confort, ma douche, mes waters et de me faire piquer l’cul , pardon de l’expression, par des orties me donne des boutons d’avance! Imaginez, je prends deux douches par jour, je mets mes petites crèmes beauté (c’est sûrement ce qui me vaut mon teint si beau et si frais et le fait que je ne fasse pas mon âge… Quoi, c’est mon blog je peux dire ce que je veux vous le savez!! 🙂 ) , je mets mon petit parfum, mon petit maquillage… Ne pas pouvoir me laver après des heures de marche, pire me retrouver dans un éventuel refuge avec les odeurs de dizaines de personnes ayant elles aussi marché des heures me laisse dubitative… Dormir dans un lieu, sur un lit ou d’autres auront été juste avant me fait faire « Brrrrrrrrrrr » … Faut savoir que je ne sors jamais sans mon gel antibactérien quand même, vous voyez le truc??!!!

Pour finir, à l’heure actuelle je ne peux pas faire une montée lors de nos minis randos sans suffoquer et avoir l’impression que je vais mourir sur place!! Faites-moi penser à prendre rendez-vous chez le cardio pour être sûre quand même que ce n’est que mon imagination et mon manque flagrant d’activité sportive qui en sont la cause!! Qui sait, je vais peut-être bientôt réveiller la grande sportive, la warrior, la super woman, qui est en moi, bien, même très bien cachée pour le moment je vous l’accorde!!!

2019-05-01-17-11-37.jpg

Ça y est??!!  Vous le voyez le niveau de départ et pourquoi c’est une aventure?!! Donc oui, on part de loin… Je pars de très très très très très loin!! Far far away!!

Et c’est donc à deux et pour l’été 2020 (si tout va comme on veut d’ici là) que nous planifions de démarrer ce fantastique périple ! Bien sûr il faut que les grands parents des deux parties acceptent de se relayer et de garder les enfants … Vous acceptez hein ??!!! Disons début juillet… Ah oui, parce que je ne vous l’ai pas encore dit mais les parents découvrent en même temps que vous le projet!!! Personne n’ayant encore été mis au courant!!.. 🙂

Rassurez-vous, le temps imparti n’est pas encore défini, il reste à affiner car nous n’en sommes qu’à l’ébauche, mais nous pensons faire la totalité en 2 ou 3 sessions de 15 à 20 jours d’une année sur l’autre ou pas (tout dépendra de mon état d’achèvement!!).. Les 1000 km d’un coup relèverait vraiment de l’exploit!

Et puis, je veux bien laisser mes loulous quelques temps mais pas trop, me dépasser, me surpasser même mais sans tout mon confort, sans mon frigo à disposition, mon lit pour me détendre, mes vêtements bien chauds, ma douche brûlante et relaxante et sans mes petits hommes et leur réconfort, on ne va pas se mentir, ça ne va pas être une partie de plaisir tous les jours!! Alors pour ne pas que ça dure plus de 50 jours d’affilés, nous allons à priori fractionner!

Dans tous les cas, il nous reste un peu plus d’un an pour préparer notre parenthèse montagnarde… A nous les achats divers et variés pour être au top!!

 

Tout conseil sera bienvenue!!

On vous dit à bientôt pour la préparation ! 😜