Nous voici au royaume des Arches!

Nous arrivons au tant attendu parc de Arches, à côté de Moab. Nous ne sommes manifestement pas les seuls aux vues de la queue qui s’est formée devant et derrière nous! Une fois la barrière passée, nous nous retrouvons d’emblée dans les films américains aux décors surréalistes! C’est ici que Thelma et Louise ont fini leur course🙂

qmlz2897 valx5297

L’unique route, d’environ 37 km qui traverse le parc du visitor center à Devils Garden, offre un panorama grandiose! Nous aurions pu nous contenter de rouler et d’admirer mais vivre l’endroit était tout de même la meilleure option! C’est un des seuls parcs visités où nous pouvons crapahuter sur les rochers et où il n’y a pas de panneaux d’interdiction à chaque croisement de chemin! Alors imaginez, ce que ça donne quand on a 4 enfants!!🙂
D’abord nous découvrons le rocher des Three Gossips (les 3 commères) puis le célèbre Balanced Rock, énorme rocher défiant les lois de l’apesanteur.

images

balanced-rock_8266

C’est à Garden of Eden,lieu aux nombreuses aiguilles rocheuses que nous faisons une première récréation! On court, on saute, on escalade et on manque de s’envoler avec les bourrasques qu’il y a dans les couloirs de vent…

rzho4061 eosb5153

qxqi9486 img_7350

lqiz3031 ydtl9333

img_7354 img_7360

ombe2013 ouny9054

xesl4940

vzjj1563

Un nouvel arrêt vers Windows Section nous offre de nouveaux paysages fabuleux. Nous sommes dans un monde fantastique, le pays des géants… Ils vont se lever, se réveiller ou s’endormir… Nous leur chatouillons les orteils ou les retrouvons dans leur palais champignon… Là bas, d’énormes rochers rouges sculptés par l’érosion nous laisse entrevoir une parade d’éléphants trompe contre trompe…

avwh2068 gasv3308

Ou encore plus loin une sorte de totem ou un crâne mystérieux, peut être lieu d’un trésor caché…

qtap6220 othk1879

dfqy2831 iglp3894

Nous arrivons au pied de Double Arch, énorme! On grimpe, on souffle, on observe ces mystérieuses formations rocheuses…

mhfc6640

qngq4322 ovnm7845

De l’autre côté nous approchons North et South Windows, deux arches voisines qui nous évoquent deux yeux de géants guettant les visiteurs…

touy3641 ckhf9800

cutd0737 dwpr2886

Le ciel est menaçant de tous les côtés, l’orage n’est pas loin, les rideaux de pluie non plus… A l’intérieur de Turret Arch, nous prenons de la hauteur et avec le vent qui s’engouffre il est difficile de tenir de part la force du vent et le sable qui nous fouette le visage…

dnyt0532 qaty9454

qdgm5350

goah3609

Les contrastes sont superbes entre ce rouge, ce vert et le gris du ciel…
Les garçons sautent comme des cabris, ce parc est absolument génial!!
Tout excités nous continuons notre route vers le ranch qu’un des pionniers mormons avait installé là! Plutôt rustique, on observe sur la roche à l’arrière de celui-ci les pietroglyphes laissés par les indiens du temps où ils chassaient le mammouth ici!

gjbj3989 ygat7033-1

wtpe1787

Antoine souhaite aller voir une des arches les plus connues du parc, la Delicate Arch… Nous entamons notre marche mais de gros éclairs au loin et la fatigue de Pacôme nous décide à faire demi tour.

obiq1283 heee4127

C’est finalement juste un point de vue un peu plus loin que nous aurons de cette arche…

img_7395 img_7398

gpjz1018 olse5870

On continue sur Fiery Furnace… Voilà un endroit que nous ne pourrons voir que du parking, permis obligatoire pour se balader dans ce labyrinthe géant aux rochers étranges…

nmqe5850

images

Notre route se termine en apothéose avec la vue de Devil’s Garden… Waouh!!! Voilà qui a l’air superbe!!

jrwo0023 img_7403

vsjp5204 bmjd5147

hhjw7552

Mais la tribu n’en peut plus de sa journée, nous décidons donc de revenir demain matin pour parcourir les 6 km de balade.
Retour à notre « camping » à Moab pour la seconde nuit faute de mieux… Camping est un grand mot. Disons plutôt retour sur le parking exposé à côté de « l’autoroute » qui revient normalement au tarif de 45$ la nuit… Grâce à notre carte Passport America nous avons pu occuper les lieux pour 26$ la première nuit et 24$ la deuxième! Ce qui en soit reste toujours very expensive pour le lieu, calé entre route et garage et pour la place handicapée du vrai parking du camping que nous avons occupé la seconde nuit car ils étaient plein aux emplacements normaux! Dans le coin l’hôtellerie et les campings pratiquent des prix exorbitants! Et cela est un privilège d’avoir ce tarif dixit le gérant… Nous voilà chanceux en somme!! Côté amusement c’est pareil, comptez par exemple 75$ la location du paddle ou 48$ la demi journée de vélo… Gloups…
Allez dodo!!
Réveillés et de bonne humeur nous quittons directement les lieux pour prendre notre petit déjeuner à Devil’s Garden et ne pas partir trop tard en balade.

jjah4059

Le temps est magnifique aujourd’hui! A nous la découverte des lieux!! La roche contrairement à d’autres endroits du parc est arrondie, plus douce, comme limée par le temps…
La première arche que nous pouvons admirer de loin est la Landscape Arch, une des plus longues du monde il paraît. Haute de 32 mètres et longue de 88 mètres elle est impressionnante de finesse… À se demander comment celle-ci peut encore tenir entre ces deux falaises…

apwe7111 qlkr6868

xztw8362 oiat0565

Le sentier se poursuit sur les roches elles mêmes! Ça grimpe! Nous sommes sur le dos des géants, dans des paysages spectaculaires et parfois vertigineux!! Surtout ne pas regarder en bas encore une fois!!!🙂 Les garçons se trouvent des sièges à même les rochers, tout confort s’il vous plaît et admirent la vue…

tjwm4576 kazf5568

boue0146 cxfe0759

vlej4581 rzga5161

srke4661

xipa1885

Nous prenons de la hauteur sous ce drôle de rocher, nous sommes dans une soucoupe volante ou dans notre cachette pour chasser l’animal…

acdy5634

smwv5585

Les derniers km nous mènent à Double O Arch… L’arrivée au niveau de celle-ci est phénoménale avec une vue incroyable sur la vallée!

enzf9601 lncs9939

tumv1266 vjgr2297

jyxe8931 ganm1343

nfnz8938 dheb2605

opey4773

fuoq5784

uqxb5408

Époustouflant! Accès VIP, nous sommes allongés sur le toit du monde… Chute interdite vue la hauteur de la terrasse!! Tout est calme… Nous sommes comme ces oiseaux qui volent au dessus de nous, libres. Le ciel est à nous, tout comme ces terres sacrées… Quel moment magique…
Voilà… Il est temps de redescendre sur terre dans tous les sens du terme.

denn9198

De retour à Campija nous admirons une dernière fois toute cette beauté, tous ces paysages d’un autre monde…

qrpj3464

Cap sur Bryce à présent!🙂

Monsieur Black Canyon

Fin de matinée, les garçons ont repris l’école. On s’accroche tous tant bien que mal pour se concentrer! La reprise n’est évidente par personne. Bien-sûr chaque jour ils apprennent des tas de choses sur l’environnement dans lequel nous sommes mais il nous faut bien leur faire suivre le programme scolaire! Alors on travaille un peu et on reprend la route. Nous avons 3h30 à parcourir pour rejoindre le Black Canyon dans le Colorado.
La route est absolument magnifique! Nous traversons des forêts, des routes aux abords de ruisseaux, avec des arbres commençant à se parer de leur couleurs d’automne. Les vaches se reposent paisiblement et broutent ces herbes folles. La roche apparaît parfois brusquement au premier plan pour se faire à nouveau plus discrète un peu plus loin. Une biche longe soudain le bord de la route… Les ranchs et leurs chevaux se succèdent dans cette verdure… Que de beautés!

tsmc6320 kftz6437

txuu8173 kogv3714

aqqs0244

Après un petit arrêt en fin de journée pour la nuit, nous continuons notre périple.
Une heure à peine et nous arrivons au parc. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre, et à notre arrêt au premier point de vue nous sommes surpris par la beauté de ce nouveau canyon! Un de plus sur notre liste mais il est encore différent! Nous sommes ici dans un endroit méconnu qui pourtant vaut le détour!

image image

image image

Il est appelé ainsi car les parois sont si hautes et son écartement minimum parfois de 300 mètres seulement, que l’ombre y est souvent présente. La roche est par endroit comme peinturée de rose et de beige et nous offre un nouveau panorama. La profondeur des gorges est impressionnante. La rivière Gunisson en contre bas irrigue quant à elle toute la vallée.

image image

image image

On comprend pourquoi ce parc avait été déclaré inaccessible! On ne voit pas par où descendre pour atteindre les eaux quelques 800 mètres plus bas! Deux hommes ont pourtant réussi l’exploit en 1901. William Torrence et Abraham Linlcoln Fellows, pas le président donc, se sont lancé à l’assaut de la rivière sur un matelas en caoutchouc! L’année précédente ces derniers avaient essayé en barque mais le résultat fut navrant! Cette fois, quelques 53 km en 9 jours ont pu être parcourus! Bon on se dit que c’était des fous les gars, parce que descendre un cours d’eau sans savoir ce qu’il y a plus loin, on peut considérer ça comme extrême!🙂

image image

image image

image image

image image

image image

La balade dans le coin consiste à une découverte des 12 points de vue proposés en s’arrêtant à chaque fois avec son véhicule. Nous optons pour en plus faire quelques marches pour s’éloigner des quelques personnes présentes sur le site!🙂

image image

image image

image image

image image

En chemin, je tombe sous le charme de ces vieux arbres devenus lisses qui semblent défier le temps. Malgré les années, le feu et la force des éléments, ils sont toujours là, âgés mais fiers et élégants.

image image

image image

image image

image image

image image

image

Quelques gouttes commencent à tomber, il est temps de rentrer. Les garçons doivent encore se rendre au Visitor center pour ajouter un dixième badge de Junior Park Ranger à leur collection! Eux aussi sont fiers d’accroître leur connaissance.

image

image

Retour à présent vers le Utah! Arches et Moab nous appellent!

jmej1945

Great Sand Dunes… Ce Sahara miniature…

8 h du matin en ce 8 septembre 2016, nous nous réveillons en douceur!! Aujourd’hui est un jour particulier pour l’un de nous, c’est l’anniversaire de Malo! 13 ans pour notre grand bonhomme!!🙂🙂🙂

wwfl4500

Alors pour l’occasion nous allons passer deux jours aux Great Sand Dunes. Voilà un lieu original pour fêter! Depuis 3 ans maintenant nous fêtons chacun à notre tour nos anniversaires dans des lieux différents! En traversée vers le Sénégal, au Cap Vert, aux Canaries, à Sainte Lucie, aux Tobago Cays ou à Saint Barth, nous avons toujours des lieux fantastiques!🙂 Ce n’est quand même pas tout le monde qui peut se targuer de passer une nouvelle année dans un lieu différent à chaque fois🙂
Donc cette année c’est aux États Unis et sur ces dunes de sable les plus hautes d’Amérique que notre Malo a le plaisir d’être! La route pour venir ici était exceptionnelle et tellement différente!

image

Des forêts, des conifères, des maisons en bois, des vaches… On se serait cru dans nos Alpes! A une différence près, l’altitude! CampiJa grimpe les mètres au fur et à mesure jusqu’à atteindre 3306 mètres!!

image

Un record! En France à part quelques glaciers, il est rare de monter si haut!! Et on le sent! Mal aux oreilles, la tête lourde, des difficultés à trouver notre air par moment et une fatigue présente! Mais quel paysage!! Des chutes d’eau, des petits rapides sur le bord de la route, du vert qui repose, quel panorama! Cela change de nos canyons!
Nous arrivons proche des Monts Sangre de Cristo et apercevons au loin comme un mirage qui n’en ai pas un, les dunes lovées tout contre la roche! Elles sont géantes et forme comme un Sahara miniature!

img_2191 img_2190

On s’approche et nous avons l’impression d’être juste à côté, pourtant le gps indique encore 10 km. Nous trouvons notre place au camping et nous dépêchons d’aller faire un tour aux dunes!! Les garçons sont impatients d’en dévaler les pentes! Il faut d’abord marcher, sur une longue étendue de sable avant d’atteindre la premiere dune et les autres se méritent!

khln4630 mmaa2035

dynx6542

kbzc9141

La chaleur, la marche dans le sable et l’altitude à 2470 mètres vous essouffle rapidement. Ensuite il ne tient qu’à nous de choisir nos dunes et nos descentes🙂

elxj7972 agss8128

jldf4387 mbpj3869

pbxg0870 keza7385

Nous sommes en mode repérage, on grimpe et on descend gentillement jusqu’à finir par rentrer car nous avons des hamburgers maison à préparer pour le fiston!!

image image

image image

image image

La soirée se termine en partie de jeu familial avec un panorama grandiose, petit repas, bon gâteau et un ciel étoilé incroyable! Des étoiles à perte de vue, comme tout ici!!

arum0188 fuox8548

hvhm7438

tscq1751

Magique! Un dernier joli cadeau pour notre loulou. Demain, nous avons prévu d’y retourner mais cette fois armé d’une planche de « sandboard » et d’une luge, moyennant 20$ la journée de location chacune.
Voilà, nous avons récupéré nos planches, y a plus qu’à nous rendre sur les lieux!!
Pacôme pas peureux un instant se lance dans l’essai du sandboard, et réussi comme un petit chef!!

jgmi3715 amhi3286

S’en suivent Malo et Elian. Un coup de luge, un coup de planche!

ioax4152 ficb2826

mzdr7008 edex0283

iarn0452 ygnu0611

ryrv1560 ygpj3448

ikai4201

Antoine pas le dernier se régale en descente en tout genre et notamment celle que nous appelons le bol, tant celle ci est une pente raide, haute et finissant en cuvette.

J’essaie à mon tour non sans appréhension à bord de l’engin qui il faut bien le dire manque de stabilité. Pour remédier à ça, il nous faut nous servir de nos mains pour nous diriger. En basket ou en chaussette, tout le monde se régale! On ramène la dune entière dans CampiJa et dans la douche tant nous en avons partout🙂

lsmm2205 sbtk5221

dalo2259 squj3410

Antoine est motivé pour l’ascension de la plus haute dune, la « Star dune » haute de 229 mètres avec ses quelques 4 km à marcher dans le sable. Il se fait ce petit plaisir en solo muni de sa planche pour redescendre🙂

img_7333

img_7328

L’heure de fin de location approche, les loulous veulent en faire un dernier coup. Elian d’ailleurs nous fait savoir que :  » moi quand je serai grand je viendrai ici un mois entier!! » Je crois qu’ils ont tous adoré et qu’ils vont être bien cuits ce soir!

Nous avions prévu un feu de camp mais il semble que la météo en aie décidé autrement. Il y a de fortes rafales et beaucoup de vent. CampiJa se fait bien secoué! Je n’aimerais pas être dans une tente comme nos voisins à ce moment précis!! Tout le monde est bien fatigué de sa journée. Au dodo!! Demain direction Black Canyon!

Mesaverde ou l’histoire des premiers indiens!

La route qui mène jusqu’aux cimes de Mesaverde est superbe! Verte à souhait!

image

CampiJa monte parfois péniblement la route en lacet qui nous mène au lieu de visite, mais nous y arrivons enfin! L’histoire des anciens villages accrochés à flanc de falaise des premiers indiens d’Amérique est ici! Nous sommes sur un plateau, perché à quelques 2500 mètres d’altitude et nous avons une vue imprenable sur les canyons et les maisons troglodytes. Les ruines sont superbes! Ces indiens Pueblos ont vécu là des années 600 à 1300 après JC. Tout excités par ces lieux, nous partons en visite de Cliff Palace. Il s’agit d’une des plus grandes habitations découvertes parmi les 600 que compte le parc.

image image

Pour y accéder, quelques marches sont à descendre, parfois très étroites et 400 mètres sont à parcourir, facile. Là, on découvre de près les lieux.

image image

image image

Imaginez, 150 pièces et 23 kivas (à priori lieu de cérémonie de l’époque) sous une belle paroi rocheuse juste au dessus du canyon! Les maisons se fondent dans la roche dans un beau ton sur ton.

image jwys9064

image image

Le lieu est royal, très bien conservé et entretenu. Bon, vu de l’extérieur on se dit que les gars avaient du mérite tout de même, parce que la moindre sortie devait être une expédition! Surtout quand on voit ensuite au musée que leurs chaussures était de simples sandales faites en yucca, quasi aucune protection du pied au milieu des cailloux ou bestioles! On y apprend qu’au départ les indiens vivaient au dessus, sur le plateau mais que c’est sûrement une sécheresse qui les aurait poussé à se retrancher sous la falaise pour y trouver l’eau qui suintait des rochers. La classe! L’eau courante à domicile il y a 800 ans! Pour autant ils ont continué à cultiver du maïs et haricots sur la partie haute du plateau et les conservaient ensuite dans la partie la plus fine et la plus haute de leur habitation sous l’alcôve. Principalement pour éviter que les animaux n’aillent leur piquer leur réserve. On y apprend aussi qu’ils avaient déjà des chiens de compagnie mais plus surprenant des dindons!! Fallait vouloir!🙂
En plein milieu de notre visite, une dame fait un malaise et tombe littéralement dans les pommes! Heureusement que notre madame Ranger nous a dit avoir en début de visite son brevet de secourisme parce que quand on la voit en panique et ne sachant que faire devant la chute de la dame on se demande ce que ça aurait été sans son brevet! Plus de peur que de mal mais on se dit la petite dame va galérer pour remonter! Si la descente était facile, la remontée se fait par une échelle entre deux parois plus qu’étroites! Ca grimpe et nous ne serons pas là pour connaître la fin de l’histoire, nous avons une autre visite de prévue!!

image

image

Cap à présent à Balcony House, à 10 minutes d’ici en camping car🙂
Notre guide Ranger nous accueille avec un smile jusqu’aux oreilles. Dès les premiers mots nous comprenons que ce monsieur est habité, passionné par les lieux. Il dégage une énergie incroyable. Rien à voir avec la dame de tout à l’heure! Le lieu est plus petit que Cliff Palace, plus intime. Il comprend environ 40 pièces, où vivaient entre 30 et 40 personnes avec vue imprenable sur Soda Canyon. Bon, pour y accéder, c’est une mini aventure! Si les garçons sont au taquet, je le suis un peu moins à la vue de la première échelle à escalader. Échelle de 10 mètres sur la paroi en équilibre entre le haut et le bas de la paroi du canyon. Concentration maximum, souvenez vous j’ai le vertige sur un escabeau! « Allez maman, regarde pas en bas, tu vas y arriver! » Mon Pacôme s’élance le premier avec le parc ranger, suivi d’Antoine et de Malo. Mon Elian me motive, je me lance! Je crois que je ne respire pas pendant mon ascension tant faire deux choses à la fois à ce moment précis me paraît compliqué! Je m’accroche à chaque rondin de bois comme si ma vie en dépendait! Ah mais c’est un peu ça non quand on y pense avec un tel vide en dessous de soi?!! On rebondit en cas de chute ou on s’écrase lamentablement de cette hauteur?!! Hihi bon allez quelques centimètres et j’y suis!! Malo me propose son aide à l’arrivée en me tendant la main mais non je m’accroche jusqu’au bout!!🙂 Nous y sommes!! Je respire enfin!!

image image

image image

Nous découvrons l’étage et de drôles de balcons en bois et encore une fois des lieux bien préservés. Nous apprenons que c’est grâce à l’étude des strates géologiques ainsi qu’à celle des arbres, qu’il a été possible de dater l’âge de ces habitations.

image image

image

jopd8218

Le passage des premières pièces aux autres se fait sous une grosse voûte, avec une caméra posée au fond! Ca, c’est étrange… Le Ranger nous explique qu’elle a été installé là car des « lion mountain » viennent la nuit, comprenez des pumas et qu’ainsi ils peuvent observer leur comportement… On imagine à l’époque ce que ça devait être avec ces gros minous capables d’escalader les falaises!

image image

A côté se trouvent plusieurs kivas. Il est supposé que ces lieux servaient de lieux de cérémonies religieuses. Si cette pièce ronde est ouverte aujourd’hui, il faut imaginer qu’à l’époque elle était recouverte d’un toit plat. Les indiens selon leurs croyances pensaient qu’ils venaient du petit trou dans la roche sur le sol, en lien avec le Grand Canyon, leur origine. A ce sujet, lorsque ces derniers tuaient par exemple un lapin, il mettait la bouche du lapin dans la leur de façon à récupérer leur dernier souffle et récupérer l’âme de l’animal…

image image

lkmt0416

La fin de visite approche, il nous reste à passer à quatre pattes un tunnel étroit sur 3,5 mètres de long, gravir des marches creusées dans la roche et escalader une dernière échelle presque aussi haute que la première!! Bon, que les personnes qui sont un peu enveloppées restent chez elle, sous peine de rester coincées! D’ailleurs ça doit être délicat parfois pour ceux qui vendent les tickets!🙂

image image

image image

image

image

Sans rire, notre heure de visite à légèrement dépassé et se termine déjà… Nous aurions bien passés la journée avec cet homme passionnant! Nous sortons de là en en ayant appris un peu plus sur ce peuple et encore émerveillés par ce site, magnifique!

image

Ce soir nous reprenons la route en direction des Great Sand Dunes…

Horseshoe Bend et Lac Powell

Après les Cheyennes et les Sioux, nous entrons en territoire Navajo. Nous avions adoré notre étape dans la réserve indienne des Oglalas et sommes vraiment excités de faire de nouvelles rencontres avec les Navajo. Sur leur territoire se trouve le fameux Antelope Canyon. Les photos que nous en avons vu nous donne l’eau à la bouche et cela fait un moment que nous rêvons dessus!! Il paraît que c’est un des plus beaux parcs des États Unis tant les couleurs sont magnifiques et tant cela est différent! Mais en arrivant proche d’Antelope Canyon, c’est la douche froide. Les Navajos semblent avoir bien compris le bénéfice qu’ils peuvent retirer de cette merveille de la nature. Compter entre 30 et 40$ par personne pour le Lower Canyon et entre 60 et 80$ pour le Upper Canyon. Et les prix augmentent entre 12 et 15h quand la lumière est la plus belle sur la roche. C’est un raquet caractérisé! A deux c’est possible mais quand vous êtes cinq ce n’est clairement pas un prix qu’on est prêt à mettre pour crapahuter dans un nouveau canyon, aussi beau soit il… Le pire c’est quand on voit la file d’attente à l’entrée!! C’est que ça marche!! C’est vrai que si les gens acceptent d’être pris pour des vaches à lait, pourquoi ne pas continuer?!! Ils doivent bien se marrer quand même les Navajos avec les visages pâles! On comprend pourquoi c’est une terre sacrée!!

lower-antelope-canyon-winter-wallpaper-1

Ce que nous avons manqué…😦

upper-antelope-corridor-_-490x600

C’est donc un peu dépité que nous nous dirigeons vers Horseshoe bend. Le guide du routard dit que ce lieu peut encore être visité gratuitement. Nous espérons qu’entre l’impression du guide et aujourd’hui il n’y a pas eu de changement!
Yesss!! Le routard avait raison, c’est gratos et magnifique!! C’est un petit sentier de 2 km vraiment easy qui permet de découvrir une des plus belles merveilles de la région! Nous sommes en haut de la falaise et nous découvrons le Colorado qui s’enroule autour d’un énorme piton rocheux en forme de fer à cheval.

image image

image image

image image

La nature fait vraiment de drôles de choses! L’eau même si elle n’y est pas turquoise est translucide malgré le manque de niveau d’eau manifeste! Nous restons là un moment à admirer la vue et encore une fois à remercier la nature de nous offrir de tels cadeaux!

image image

image image

image image

image image

Allez la chaleur se fait sentir, demi tour toute, nous avons un lac à découvrir et une baignade à faire!

image image

image

image

Nous rebroussons chemin et empruntons le barrage de Glen Canyon. Ce barrage est le quatrième des États Unis et mesure 216 mètres. La hauteur est considérable mais ce qui l’est plus encore c’est l’épaisseur de la masse de béton!

image image

Il y a d’ici une jolie vue sur le Lac Powell.

image

On dirait un serpent de terre tant ce lac semble sinueux de part et d’autre. L’eau y est d’un bleu profond et le vent balaye les lieux. A la base, l’endroit était un long et profond canyon, qui a mis 17 ans à se remplir après la mise en place du barrage et devenir l’actuel Lac Powell. Aujourd’hui au total entre les criques et les canyons, le lac fait 3100 km de rivage, soit plus que toute la côte ouest du pays, vu comme ça c’est impressionnant! Nous n’en verrons qu’un petit bout en roulant et en nous trouvant un petit spot privé! Accès VIP et descente un peu casse binette mais ça l’fait!

les_plus_beaux_lacs_du_monde_lac_powell_usa-png

Vu du ciel… Photos empruntées!

utah-reflection-canyon

L’occasion de se rafraîchir et d’apprécier le doux son de l’eau qui commence à nous manquer. Les garçons au taquet se lancent dans la construction d’un abri! De quoi se cacher de l’ennemi et l’avoir en joue!!🙂 Ils trouvent au passage un scorpion, qui aussi petit soit-il n’en reste pas moins dangereux, au contraire même d’après le Ranger à qui nous en avons parlé!

image image

image

image image

image

image

Nous avons bien profité de ces instants et retrouvé les sensations de l’eau sur nos corps, il est temps d’entamer la remontée. Ici tout est bien raide, sablonneux et rocailleux et avec la chaleur cela peut être quelque peu fatiguant. Et ça ne va pas rater pour moi, ne supportant plus le soleil sur ma peau et manquant d’air pour remonter, c’est un petit malaise vagal qui m’est tombé dessus à l’arrivée… Rien de grave mais suffisant pour nous indiquer de calmer un peu le jeu! Il faut dire que depuis quelques semaines, nous avons des plannings chargés! L’ouest américain regorge de merveilles et nous n’arrêtons pas un instant. L’envie de voir toujours plus loin nous tenant!
Allez, un peu de repos au camping nous fera du bien. Demain nous prenons la route vers Monument Valley!
Nous voilà partis, prêts à découvrir les grands paysages des plus grands westerns! Nous admirons les abords de la route qui sont une successions de vallées et de pitons rocheux posés là au milieu du décor! Des couleurs fabuleuses, allant du rouge à l’orange! Que de contrastes!

image image

Nous sommes toujours en Terre Navajo et nous allons bientôt le confirmer… En approche de Monument Valley que nous avions prévu d’aller visiter, je jette un dernier coup d’œil à nos guides pour savoir quelle route emprunter et ce qu’il y a exactement à visiter. Déjà notre carte Beautiful Pass n’est pas acceptée, c’est 5$ par personne en liquide s’il vous plaît… Bon passe encore… Mais c’est là que je lis qu’il n’y a que deux manières de visiter les lieux. La première en utilisant son propre véhicule pour sillonner les 27 km de piste, moyennant d’avoir un 4×4 ou à défaut de bons amortisseurs! En clair, ce n’est pas pour CampiJa malheureusement… Pas grave il y a la deuxième solution qui consiste à partir en excursions organisées! Pourquoi pas! Mais à nouveau c’est là qu’on s’est dit qu’une fois encore c’est un véritable racket organisé! Les prix vont de 40 à 160$ par personne!! Selon que vous preniez un pick up tassés à 20 personnes ou un 4×4 plus agréable et que vous partiez entre 1h ou toute la journée!! Mais rassurez-vous à 160$ vous avez le lunch d’inclus!
Ok… On se regarde, bon ben non… Qu’ils aillent se faire voir! Il n’y a qu’ici que l’on doit payer autant pour admirer la nature qui n’est censée appartenir à personne… Tant pis pour John Wayne! La vue de la route est déjà très belle, on va s’en contenter!

image

image image

image image

Nous continuons notre route et la vue d’un panneau n’est pas sans rappeler à Antoine un moment de sa jeunesse, celui de la découverte du Four Corners Monument! Perdu au milieu de nulle part, ce monument est tout simplement une plaque au sol qui symbolise en un même lieu les 4 états qui se touchent ici! Le Utah, le Nouveau Mexique, le Colorado et l’Arizona! Oh génial!! J’avais vu ça sur des blogs et dans les guides! J’trouve ça excellent, on va se contorsionner pour avoir un membre dans chaque état pour la photo!! Allons y!! Bon, vous allez commencer à vous dire « mais qu’est ce qu’ils sont près de leur sous ceux là » mais franchement à nouveau 5$ par personne pour voir une plaque au sol qui ne nécessite aucun entretien, pour 3 minutes sur place, ça nous débecte!!

Pas vu non plus… Photo empruntée

La nana de l’accueil est d’ailleurs dans une cabane avec barreaux. Serait-ce pour se protéger des éventuelles démonstrations de mécontentement?!! Franchement, cautionner ce genre de truc très peu pour nous… L’Amérique a suffisamment de beauté ouverte à tous… Et les Navajos commencent vraiment à nous taper sur le système, ça donne envie de les insulter!
On en a assez vu ici! Direction Mesaverde et ses habitations troglodytiques!🙂

Grand Canyon!

Nous avons quitté Las Vegas et son gigantisme en tout genre pour retourner en nature! Après une nuit en wild camping en milieu de route, nous entamons la dernière heure qu’il nous reste avant d’arriver au Grand Canyon. Le temps est couvert, la pluie est passée par là il n’y a pas longtemps et cela fait du bien, on n’étouffe pas! Nous sommes ici à 450 km de Vegas, et dans son genre c’est tout aussi spectaculaire!🙂 Ici les mers se sont succédées, ainsi que les déserts et des montagnes aussi hautes que l’Himalaya il paraît! En raison des différences d’altitude qui sont considérables pour le lieu il y a 5 des 7 grandes zones climatiques de bas en haut du canyon. Ceci aidant à une grande biodiversité, les animaux et les plantes sont omniprésents dans le coin.

image 

OGYC6543 NDHQ4508

image image

Comme à Zion Park il y a un système de navette qui nous emmène aux différents points d’intérêts. La plupart des randonnées ici sont des trails de plusieurs heures voir plusieurs jours pour atteindre la Colorado River tout en bas! Bien évidement nous ne pouvons l’envisager avec les enfants. Nous optons donc pour commencer un bout du South Kaibab Trailhead. Le dénivelé est directement bien raide. Nous descendons ce serpentin de terre au milieu de cette roche et de cette végétation. Le panorama est magnifique! On a l’impression de flotter au dessus du vide. 

image image

image image

image

KOGR4961 OTRF3512

La roche est tantôt rouge, orange, marron, blanche, ou noire, en fonction du soleil… Chaque jour doit être différent car à petite échelle nous le voyons en une journée… Nous nous arrêtons et picniquons à Ooh Aah Point. Le panorama est exceptionnel!

image

image image

TUYF7032

On se sent tout petit, tout rikiki au coeur de cette immensité! Décidément dame nature impose le respect… Nous ne pouvons que nous incliner devant tant de beauté… Un rien mégalomane quand même hein parce qu’elle a vu les choses en très très grand! Elle doit aimer qu’on parle d’elle🙂 Assis sur notre rocher on contemple… Moi je me met un peu en retrait de temps à autre quand le vertige se fait sentir! C’est terrible cette sensation qui prend dans la poitrine, cette impression que je vais être aspiré par tout ce vide, que son coeur se soulève. Je suis pourtant bien consciente que je ne risque rien là où je suis mais ça prend sans prévenir, les oreilles qui bourdonnent, l’instabilité ressentie d’un coup, la sensation que si je ne bouge pas, je vais tomber… Brrrr… Allez on se lève, il est temps de faire demi tour. Nous avons à peine fait 1,5 km, mais si l’aller est en descente, le retour forcément est en grimpant! Et le soleil commence à se faire sentir. Heureusement une brise nous accompagne tout du long, rendant la remontée plus facile. 

Nous observons sur le chemin ces drôles d’oiseaux au pelage bleu, magnifique.

MFOF0193

image

Ce papillon aussi, entrain de butiner tranquillement…

DGUS9859

Le passage des mules habituées à faire des allers et venues sur ces sentiers nous laisse rêveur, une remontée express, c’est possible?! Non, non on rigole… Déjà Nous n’en n’aurions pas le budget, ensuite elles semblent suffisamment fatiguées comme ça et je ne me vois pas en bord de précipice sur un animal a qui je dois faire confiance!! Nos pattes font bien l’affaire!🙂

YKVU2319 icgn8220

image

Arrivés à notre arrêt de navette, nous récupérons la notre et retournons vers CampiJa. Sur le chemin Nous nous sommes quand même trompé à plusieurs reprises d’arrêt, ce qui nous a valu de remonter en quatrième vitesse à l’intérieur mais en ayant perdu nos places! On se retrouve entassés comme des sardines dans un bus au beau milieu de Grand Canyon… Euh, y a pas un problème dans l’énoncé?! Décidément on se dit qu’on a bien fait de ne pas arriver plus tôt dans la saison car les queues pour se rendre aux différents endroits devaient juste être énormes! Tiens si on se faisait aujourd hui 2 heures d’attente à l’arrêt Canyon Village, puis 1 petite heure à celui du Visitor Center, on cuit par 45 degrés, on mange un bout et on retourne à CampiJa hein? Pas mal le programme non?! On comprend que ce soit mieux pour la faune et la flore c’est certain, mais il faut avouer que ce ne soit pas toujours être idéal! 

Allez on est arrivé, un dernier tour au Visitor Center pour récupérer les badges de Mini Ranger des garçons pour avoir rempli leur petit cahier, toujours très instructif et on prend la route.

YKFC1066

Aurevoir joli canyon!

PJUW1746 ATJE0647

Direction Page et le Lac Powell!

Welcome to Fabulous Las Vegas!!!!

Nous attendions tous cette étape avec impatience et ça y est nous y sommes!!!

L’arrivée dans la ville se fait après une longue traversée du désert et les alentours de la ville sont industriels… D’abord des poteaux électriques de partout, puis des entreprises à gogo, des camions, du traffic, avec au loin la vue des buildings du centre ville. C’est moche faut bien le dire mais on est à Vegas!!!!!

image image

On se rapproche, on goûte aux embouteillages, et on bifurque vers notre premier point d’arrêt, le camping Oasis… Oui car nous avions prévu d’être la d’ici deux jours dans notre hôtel mais l’impatience aidant on s’est dit qu on pourrait arriver un peu avant pour faire un premier tour d’horizon et profiter un peu plus de l’hôtel🙂

image image

Nous voilà donc dans notre camping avec piscine s’il vous plaît et ce n’est pas pour nous déplaire! La chaleur ici est infernale! Du soleil, du bitume, du désert et des montagnes autour, l’ensemble rend l’air brûlant et quasi irrespirable! Ce soir dodo et demain matin direction Fremont Street.

 image

Nous voilà dans l’ancien Vegas, le quartier qui a vu naître les premiers casinos. La dame de l’accueil avait raison, l’ambiance y est particulière. Des casinos en enfilade, des boutiques de souvenirs plutôt cheap à la sauce made in china et des rabatteurs pour je ne sais quelle chose à gagner ou à acheter… Certains laissé sur le côté semble bien imbibé ou bien perdu ou les deux… Nous sommes loin des strass et paillettes des hotels aperçus sur le strip en venant ici… Mais ça a son « charme » et ça nous va bien!!

image image

image image

image

On est tellement excités et heureux d’être là, qu’on apprécie tout ce qui nous est proposé!! On repassera vite fait ce soir d’ailleurs pour voir cette fameuse coupole de 450 mètres de long,  illuminée de milliers d’ampoules🙂

image

  image

Nous reprenons la route et allons nous poser tranquillement au bord de la piscine, c’est ça ou on va se liquéfier sur place!🙂

image

Mercredi 31 août, nous quittons notre oasis pour un rendez vous que nous avons! Mesdames, Monsieur, nous avons des papiers à signer à la chapelle, ou plus exactement au secrétariat…

image

Et oui ce soir est notre soir… Mais c’est ce soir… Héhé! CampiJa est à présent garé à l’arrière de l’hôtel Bally’s, à l’emplacement réservé aux campings cars, à quelques 10 minutes à pied de notre hôtel, le Flamingo!

image image

Heureux d’arriver, nous nous dirigeons vers le lobby, il est 14h, nous étions censés récupérer notre chambre à partir de 16h… Nous comprenons pourquoi en voyant la file d’attente devant nous!!

image image

Hallucinant! Jamais nous n’avions vu ça! On a l’impression d’être du bétail parqué attendant sagement la traie comme dirait Antoine! C’est une machine à fric de dingue, surtout quand on pense que ça doit être pareil dans les autres hotels! Voilà presque une heure que nous attendons et c’est à nous! Hellooooo!!! Papiers, cb, le tour est joué… Do you want an upgrade? Euh… No, thanks! Rhooo l’autre comment elle essaie encore de nous faire payer plus!… Allez, elevator et étage seven… Oki… Hmmm seven, j’aurai bien aime être plus haut!! Nous arrivons devant nos deux chambres, oui car les garçons ont la leur et nous la nôtre, ben oui logique, c’est pas tous les jours qu’on est à Vegas!🙂 On ouvre… Et là… Les garçons tout contents commencent à sauter sur les lits et à tout ouvrir… Je ne dis rien, Antoine non plus… Je visite la salle de bain et là, euh ben franchement ça va pas le faire… Vieillotte, les murs craquelés, en plus de la commode aux poignets cassées dans la chambre, de la poussière à côté du lit, du manque de mini bar et de la vue sur tout le système de climatisation de l’hôtel… Y a pas moyen!!!

image image

On se fait un hôtel par an et encore, on emmène les enfants à Vegas en leur vendant un truc de fou, on prévoit de vivre notre rêve et on a ça comme chambre?!!! Noooooooo… Doudou va voir ce que tu peux faire… Oki… Nous attendons sagement avec les loulous, dépités devant la vue de notre chambre… 20 minutes plus tard, nous sommes attendus au comptoir pour valider une autre chambre… Ah! D’après la jeune femme les clients ne se plaignent pas de ces chambres là… Moyennant un supplément de 80$ pour les deux nuits et deux chambres nous accédons au 17ème étage! Ah déjà, c’est mieux… Le couloir lui aussi est bien plus joli, nous ne sommes plus dans un couloir d’hôpital mais bien dans un couloir plus coloré et a la moquette moelleuse à souhait!🙂 Attention, roulement de tambour, on ouvre la porte… Et là on découvre une superbe chambre décorée avec goût, une vue de fou sur le Caesar palace, la grande roue et la piscine de l’hôtel et tout le confort voulu🙂 voilà, ça c’est de la chambre les loulous!

image image

image

image image

Vous allez être bien, peinard pendant deux jours, c’est vous qui gérez! Ils sont heureux, et nous aussi! Vite un plouf s’impose… Je ne sais pas combien de descente de toboggans ils ont fait mais ils ont adoré!

image image

image

18h00, il est temps de sortir pour faire un premier tour sur le strip! Nous ne pouvions pas rêver mieux en terme d’emplacement! Nous sommes en plein coeur de toutes les animations, en face du Caesar Palace et de son shopping center, 300 mètres du Bellagio et de ses fontaines, à 500 mètres du Venitian et de ses gondoles ou du Mirage et de son volcan! On commence par la galerie commerciale… Rhooo des magasins!! Ça fait tellement longtemps!!🙂 On flâne, on regarde, on s’émerveille et on n’achète rien aux vues des boutiques présentes ici… Le décor est fantastique avec cette rue au plafond illuminé changeant au fur et à mesure imitant le temps qui passe.

image image

image image

image

image

image

Il est 19h15, nous venons d’assister au show Atlantis, il nous faut vite aller manger un bout, nous sommes attendus ensuite! Le repas est pris rapidement dans un des restaurants du Linq, et le repas aux chandelles est transformé en repas avec écran géant! Nous sommes ici au coeur des paris sportifs et autres et forcément il faut qu’on puisse voir de partout les résultats… On repassera pour le côté romantique, mais pour le côté ricain on est bon!🙂 20h15, il est temps de partir, je suis stressée, jamais on n’arrivera à temps… Calme toi me dit mon Doudou… Je respire… 20h45, le téléphone sonne, mon Doudou s’éloigne… D’ici 30 minutes, nous devons être prêts… On file dans nos chambres et on s’habille! À l’arrache… Un jean pour les garçons, un tee shirt bleu, c’est tout ce que j’avais d’à peu près similaire pour tous… Un short en jean aux couleurs de l’Amérique pour moi, un coup de maquillage, un dernier regard dans le miroir et on est paré! Ah j’oubliais ma couronne!! Ce soir je suis une princesse!

Nous descendons au lieu de rendez vous et attendons…

image

On attend quoi nous demande les garçons?… Un taxi… Ah mais pourquoi eux ils passent avant nous alors qu’on était là avant eux?? … Euh ben c’est une autre société de taxi… Ils voient une limousine garée plus loin… T’imagines si on prenait une limousine nous lance Elian? Oui, ça doit être trop bien rajoute Malo… Oui mais là les garçons, on n’a pas les sous… On attend… Elian : si un jour on est millionnaire et ben on prendra une limousine!… Oui voilà mon chéri… Antoine et moi avons en visu NOTRE limousine! Celle que nous avons réservé il y a quelques jours en même temps que notre remariage un peu particulier🙂 Nous avons souhaité faire la surprise aux garçons…

image image

Alors quand j’ai dis à Malo de monter dans la voiture, qu’il m’a regardé en me disant « mais quelle voiture maman, y a que la limo?! »… Que je lui ai répondu, « ben qu’est ce que tu attends? »… Vous auriez vu ses yeux!! Et ceux de ses frères qui eux s’étaient déjà engouffrés dans notre voiture…

image

C’était magique!! Le chauffeur referme la porte, les lumières tamisées et bleutées, les vitres teintées, les loulous installés, nous entrelacés, la balade peut commencer!! Ils n’en reviennent pas… Ils sont comme des fous et impressionnés…

image image

Nous, cela nous rappelle une certaine demande en mariage il y a quelques années… Antoine m’avait sorti le grand jeu et j’avais succombé🙂

image

image image

Une nouvelle fois, je crois que je vais craquer🙂 Nous arrivons à notre chapelle ou plus exactement à notre Wedding’s Tunel! Parmi les innombrables possibilités de mariage à Vegas nous avons opté pour un remariage drive in!! Sauf qu’ici ce n’est pas une commande que le prêtre va prendre mais un renouvellement de vœux! Le tout en 10 minutes chrono! Un clin d’œil à ce road trip, à nos longues heures de route et de discutions à tous les deux, et pour nos 12 ans de mariage🙂 La voiture se place en face d’une petite fenêtre, d’un vitrail plus exactement, et une dame sort sa tête.

image

C’est elle qui va nous remarier sous les yeux pétillants de nos garçons! De jolies paroles, mon Doudou assis à mes côtés, mains dans la main, le sourire jusqu’aux oreilles, mon Doudou me repasse la bague au doigt… Il m’embrasse… L’instant est magique…

image

image

image

Je ne savais pas à quoi m’attendre de ce mariage à la kitch, si ce n’était à un petit moment de folie et l’occasion d’avoir nos enfants témoins… Je me retrouve assise là, avec l’homme qui partage ma vie depuis 14 ans, que j’aime comme au premier jour, avec les larmes aux yeux… Je suis émue de cette cérémonie pourtant si rapide et si orchestrée… L’instant est le mien, le nôtre, il est beau et il sera inoubliable!

image

Nos vœux sont échangés, il est temps de faire nos photos de mariage! Hihi ben oui!! Notre package comprend mon bouquet, la boutonnière d’Antoine et 3 photos! C’est précis! Pas plus, non pas que ce ne soit pas possible mais à 59$ la photo, c’est tout réfléchit!🙂 On prend la pause, les enfants aussi, des bisous par ci des bisous par là, c’est exactement le genre de photos que je déteste mais soit jouons le jeu jusqu’au bout, on verra bien!🙂

image

image

image

Voila notre demi heure est écoulé, notre chauffeur nous dépose au Bellagio. Nous admirons le jardin botanique absolument magnifique sur le thème de la mer, tient c’est drôle ça… Un autre clin d’œil…

image

image image

image image

image image

Il nous reste à assister au spectacle des fontaines…

image image

image

Ça commence… Des jets d’eau sont propulsés à plusieurs dizaines de mètres sur le son de Michael Jackson, avec en toile de fond Paris…

Les lumières sont superbes, le show est royal! Nous avons tous les yeux brillants… C’est un rêve éveillé que nous vivons… Je vis mon conte de fée… Je rêvais de me marier à Vegas, c’est fait, et je ne pouvais pas rêver mieux! Il est temps de retrouver Morphée et les étoiles pour la nuit… 

image

Jeudi 1er septembre… Bonjour madame Janning…🙂 Oui c’est moi ça!! C’est une belle journée qui commence! Un petit déjeuner buffet a l’hôtel nous attend! Et les garçons ne se font pas prier pour aller se servir! Ils sont comme des fous devant toutes ces choses à manger! Je ne sais pas combien de fois ils se sont resservis, j’ai bien cru qu’ils allaient tous être malades!!🙂 Mais quel plaisir de les voir ainsi!

image image

image

image image

S’en suivent baignade pour eux, Casino pour Antoine et shopping pour moi! 

image image

image image

Le Venitian est le prochain de notre liste! Nous visitons Venise et admirons des gondoles et ses ruelles escarpées! Le gondolier nous chante la sérénade. On s’y croirait! Là encore Antoine m’y avait emmené après sa demande en mariage. Les loulous sont contents de voir à quoi ça ressemble, depuis le temps qu’ils en entendaient parler… Un jour nous les emmènerons vraiment là bas ou peut être iront ils avec leurs futures chéries!🙂

image image

image image

image image

image image

image

Nous avons même le plaisir de manger italien… La petite terrasse, l’arbre en fleur, le pianiste, on voyage!

image

On tremble aussi devant le volcan du Mirage qui explose sur le son d’une musique endiablée! Il nous faut préciser à Pacôme que c’est pour du faux!🙂

image

Décidément on adore Vegas et ses mille et une possibilités! 

image image

image image

image image

image

image image

image

Notre escale touche malheureusement à sa fin… Nous allons récupérer nos photos et sommes agréablement surpris par le résultat!🙂 Nous serions bien restés tous plus longtemps avec un budget No limit🙂 

Mais les garçons nous ont dit que de toute façon il reviendront avec leurs enfants et au Flamingo en plus, pour faire comme papa et maman…

image

Zion National Park! Une oasis…

Après plusieurs heures de route, nous sommes presque arrivés au Zion National Park! La route pour venir ici est de couleur ocre et nous nous enfonçons à chaque instant au milieu de ces magnifiques canyons! Nous traversons les petites villes de Virgin et Springdale où se succèdent les boutiques de souvenirs et de pierres précieuses. Nous sommes surpris d’emblée par la verdure omniprésente! Nous sommes au beau milieu d’une oasis alors que nous sommes en plein désert! C’est la rafraîchissante Virgin River qui crée cet environnement touffu et verdoyant et nous change des paysages vu précédemment! Surpris également par les falaises qui sont impressionnantes avec des parois abruptes qui montent à plusieurs centaines de mètres sans préambule!

BXMQ1386

Il est 9h du matin et nous arrivons au camping qui une fois de plus est au premier arrivé, premier servi. Une longue file d’attente faite de voitures et de ses usagers est déjà formée. Il va nous falloir patienter, rien de tel qu’un bon petit déjeuner! Pendant que les autres tournent en rond, nous sommes bien peinard chez nous!🙂
11:30… Nous avons à l’instant récupérer notre place après 2h30 d’attente… Ce système est vraiment particulier, si il a le mérite d’exister et de permettre à ceux qui comme nous ne réserve jamais d’avance, il pourrait être nettement améliorer pour rendre les choses plus agréables… Mais bref, là n’est pas le sujet, nous avons notre place, y a plus qu’à visiter! Direction la mini balade de Wheeping rock parfaite pour cette fin d’après midi. Pour nous y rendre nous devons emprunter une navette. Celle-ci est gratuite et permet à chacun de se rendre aux 9 points de départ des randonnées. Si nous ne sommes pas fan de ce système de transport en commun, il semble utile à la faune et la flore! Puisque depuis sa mise en place dans les années 2000, la vie sauvage est revenue aux abords des routes, ce qui n’était plus le cas auparavant avec les quelques 5000 véhicules qui sillonnaient le parc chaque jour!

WDQD4747

Nous sommes arrivés et nous nous trouvons face à des sortes de jardins suspendus dans des alcôves naturelles creusées dans la falaise! Grâce à l’humidité une sorte de tapis végétal avec mousses et fleurs est présente ici et cela rend l’endroit quelque peu particulier… L’eau s’écoule de la roche et nous passons sous un brumisateur géant. A la vue du canyon à partir de l’alcôve nous avons l’impression d’être projeté dans le film Gorilles dans la brume tant cette végétation luxuriante mêlée à la chaleur ambiante crée cette ambiance particulière.

LUTI4336 LBHX2997

RWNP2187

UMCK6371 image

Allez, une fois n’est pas coutume, je vais prendre le relais d’Eurielle pour vous raconter la fin du chapître Zion Canyon. Changement de narrateur donc changement de style, n’en déplaisent aux habitués de la prose de ma chère et tendre.😉 En effet, notre périple a prit une autre dimension. Depuis que nous sommes dans l’ouest Américain la densité de chose à voir à rendu notre agenda extrêmement chargé et on passe d’un endroit extraordinaire à un autre endroit extraordinaire d’un jour à l’autre! Du coup notre raconteuse officiel prend du retard et à l’heure ou je vous écris on a déjà vu des tas d’autres trucs topissime!! Alors pour avancer et ne pas trop oublier ce qu’on a fait on se partage le travail. Je fini le post sur Zion et elle entame celui sur …. Suspense, vous verrez bien soyez patients!🙂
Donc on en était où déjà ? A oui, nous finissions notre ballade de fin de journée au Weaping rock quand j’entends dans mon dos : « Antoine » je me retourne et nous nous retrouvons nez à nez avec le couple de canadiens avec qui nous avions sympathisé au Cherry Hill campground de Sait Lake City. On se met à jour sur nos programmes respectifs et nous quittons là en espérant que le hasard nous remettra sur la route les uns des autres.
Retour au camping par la navette et repos bien mérité. On sort les chaises de camping, on déplie le auvent, on se serre un petit apéro et on allume un feu de camps pour faire griller quelques chamalos! On s’installe et on admire les falaises rouges qui se dressent devant nous encore éclairées par un soleil couchant. Que demander de plus. Les petits plaisirs du campeur itinérant. Aller au dodo parce que demain ce ne sont pas moins de deux randonnées que nous avons au programme.

image

Le réveil sonne. Petit déjeuner, on chausse les chaussures de marches et nous voilà dans la navette direction le trail de Emerald Pools. On quitte le bord de la rivière et commençons notre ascension. Il ne fait pas encore trop chaud. Emerald Pool ce sont des bassins qui se succèdent. Les Lower Pools pour les partisans du moindre effort puis les Upper Pools pour ceux prêts à rajouter quelques kilomètres au compteur de leur baskets. C’est l’option qu’on choisira. Le canyon se dévoile régulièrement à travers les arbres, la vue est belle. Par contre les Emerald Pools sont loin d’être émeraudes. Le niveau d’eau est bas et elles ressemblent plus à des marres aux canards qu’aux bassins aux eaux turquoises de la photo du prospectus. La cascade qui tombe des Upper Falls dans les Lower Falls ne laisse tomber qu’un maigre filet d’eau. On est en fin d’été dans un canyon au milieu du désert, il fallait s’y attendre.

CGHR2894 BDKF3345

CZXA7463 DMLD8799

DIWS4165

Qu’à cela ne tienne, nous entamons notre descente pour rejoindre notre prochain départ de ballade : Riverside Walk.
C’est une ballade le long de la rivière qui s’encastre dans des gorges de plus en plus étroites et escarpées pour finir sur les Narrows.

DSIX6287 EHPB9991

HLJX6832 IMG_0487

JFAY7361 HKWY2022

JJAY3694 JSYS9549

AYTC9465

Le long du chemin nous sommes accueillis par des écureuils peu farouches et légèrement en surpoids. On comprend mieux pourquoi on nous demande avec insistance d’arrêter de les nourrir.

NTRQ8622 EHPB9991

EKOX9877 EIWO6340

IKTR5494 SRMO3319

QJBP0223 CWQQ3985

J’avoue que c’est tentant quand on les voit se mettre sur leurs petites pattes arrières et quémander avec leurs petits cris. Mais nous ne céderons pas! Nous avons assisté avec les enfants à un programme de junior ranger qui nous a bien expliqué les méfaits de l’obésité chez l’écureuil!

BKRR7192

La ballade est chouette mais visiblement on est pas les seuls à avoir eu l’idée. Le bout du chemin aboutit sur les fameuses Narrows, qui se poursuivent moitié dans le lit de la rivière à crapahuter dans l’eau, moitié sur les berges. Mais là, la rivière ressemble à une station de métro parisien à l’heure de pointe. Noire de monde.

GGJT1381 FJMD4160

On s’assoit un peu, profitons comme on peut du paysage et nous laissons, ni vu ni connu, escalader par des écureuils décidément vraiment pas farouches au plus grand bonheur des enfants qui nous dise `je ne l’ai pas touché, c’est lui qui me monte dessus, ca compte pas!`Mouai…

RZOD8713 UVCB3622

Quand je suggère de nous lancer dans le bain de foule (dans tout les sens du terme) pour poursuivre la ballade dans la rivière, je frôle la mutinerie. Le reste de l’équipage en a plein les pattes et la perspective de se balader dans une telle cohue n’enchante personne. J’obtempère et nous rebroussons chemin pour retourner vers Campija .

BNFT4805

Le clou du spectacle… La ballade qu’il ne faut pas rater. Celle qui justifie la sonnerie désagréable du réveil matin trop matinal. Angel Landings. Oui, je ne vous l’ai pas dit, mais on est déjà le lendemain, et sincèrement, tout ce que je vous aie raconté avant n’a pas d’importance par rapport à cette ballade sur les cymes du Zion Canyon. 4 kms d’une montée vertigineuse et autant pour en redescendre. Un dénivelé de prêt de 470 mètres. Au début on quitte le lit de la rivière et la vallée par un chemin d’1,2 mètres de large qui monte paisiblement puis plus rudement accroché à flan de falaise.

JJAY3694 NBUO2791

QXXS8704 THJD2957

MSAA7941 RSEM9036

ROGJ8449 XTFH3978

NYOZ2828

IKTR5494 QKTQ3803

KAXT3328

Sur votre gauche la falaise abrupte qui monte à plus de 400 mètres au dessus de nos têtes. A votre droite un précipice qui chute de plus en plus au fur et à mesure de votre ascension et le canyon qui se découvre dans un paysage époustouflant . Les 3 premiers kilomètres sont accessibles à tous moyennant une bonne condition physique. Vous arrivez enfin sur un plateau sur une crête. Le canyon tombe à gauche et tombe à droite. La rivière serpente tout en bas et dessine un beau fer à cheval autour du piton rocheux sur lequel nous sommes nichés. Le dernier kilomètre, c’est une autre paire de manche. C’est pour moi la ballade la plus impressionnante que je n’ai jamais eu à faire. Adrénaline garantie. Si vous êtes sujet au vertige s’abstenir. D’ailleurs Eurielle et les enfants l’ont bien compris et ont fait demi tour à ce moment là quand ils ont vu les premiers mètres de ce nouveau tronçon aui mène au sommet. Comment vous le décrire? Les premiers mètres se font en escaladant une paroi quasi verticale sur une roche sablonneuse et glissante avec sous vos fesses un vide de plus de 400 mètres avec pour seule amie, une chaine vissée dans la roche pour vous aider! 6 personnes ont perdue la vie sur ce tronçon depuis 2004 (dixit le panneau à l’entrée) .

image image

image image

image image

Une fois ce premier bout d’ascension effectué, le chemin continue à flan de falaise sur une largeur de 50 cms où ceux qui descendent deviennent très intimes avec ceux qui montent. Arrivés sur la crête certains passages doivent faire 1 mètre de large avec un précipice à droite et un précipice à gauche. Mais tout du long la vue est juste phénoménale. Les falaises étalent leur palette de couleurs et leurs dégradés de gris, d’ocre, de beige ou de noir. C’est juste superbe, il n’y a pas de mots pour ça. J’ai la chair de poule, des frissons me parcours le corps et j’ai l’impression de manquer d’air tellement le spectacle est à la hauteur de l’effort. C’est juste magnifique.

image image

image

Après ce spectacle sans nom, je retourne en trottinant retrouver le reste de la tribu. J’en reste émerveillé encore toute la soirée…

SWNR2777

Notre superbe étape à Zion National Park se termine, demain nous reprendrons la route direction … Las Vegas🙂

Des déserts si différents!

Nous venons de quitter Salt Lake City et Nous nous dirigeons vers ce nouveau désert un peu particulier… Antoine en a gardé un souvenir d’un blanc immaculé sur des km… Il tient à nous montrer ça!
Le paysage défile… Il y a bien quelques traces de sel mais rien de blanc ou d’ immaculé. Nous avalons les km sur une route rectiligne, plus fatiguante qu’autre chose tant elle manque de relief et d’intérêt. Il est 18h, nous sommes éreintés de notre journée et nous ne savons toujours pas où nous allons dormir, alors on aimerait bien que ce désert pointe son nez… Tout ce que nous voyons ce sont des traces de sel noircies par la pollution, et des traces de roues de ceux qui se sont aventurés sur ce territoire aux risques de se faire remorquer comme le malheureux que nous venons de croiser!
Voilà presque deux heures que nous roulons… Le paysage commence enfin à blanchir un peu… Yessss!! Nous arrivons à Bonneville Salt Flats!

image DCIM100MEDIADJI_0065.JPG

Une étendue de sel de 260 km2, avec des couches de sel atteignant 1,80 m par endroit il paraît! C’est aussi et surtout l’endroit où se déroulent les plus grandes courses de vitesse terrestre, la dernière en date étant à plus de 1000 km/h! Nous sommes malheureusement arrivés une semaine après ces fameuses courses.
Mais c’est aussi là qu’ont été tourné des scènes de Pirates de Caraibes! Décidément nous suivons toujours les traces de ce cher Jack!🙂

image image

CampiJa est garé… Nous sortons admirer la vue… Waouhhhhh!! On se croirait à la neige! La réverbération est d’ailleurs très forte! Tout est blanc avec en toile de fond la chaîne de montagne qui semble sortie de nulle part, tel un mirage… Plus nous nous éloignons et moins il y a de bruit… Nous sommes au beau milieu d’un désert… Immensément blanc et impressionnant! Dépaysant aussi…

image

Les garçons s’amusent à toucher ce sol qui craquelle sous nos pieds comme si nous marchions sur de la neige. Ils goûtent ce sel aussi, présent en cristaux ressemblant à des flocons… Voilà des moments dont ils se souviendront sûrement longtemps!

image image

image image

image image

Antoine avait raison, cet endroit a quelque chose de particulier et il aurait été dommage de ne pas le voir…

Allez, nous reprenons la route… Nous n’avons pas le courage de retourner vers Salt Lake et puis faire deux fois la même route ne nous enchante guère. Nous décidons de dormir à West Wendower, première ville à la frontière côté Nevada. Un parking fera l’affaire… Il est temps de nous coucher!
Nous avons eu une bonne nuit de sommeil! Nous ne tardons pas à partir d’ici, la ville ne présente aucun intérêt si ce n’est la vue nouvelle de tous ces casinos et boutiques pour adultes! Oui car le Nevada est juste l’extrême opposé du Utah! Fini les interdictions, bonjour les autorisations en tout genre! Mais pour ça, nous nous réservons pour Vegas!🙂
Nous sommes donc sur la route… Nous avons environ 350 km à parcourir pour rejoindre un petit point que j’ai remarqué sur notre carte routière : Cathedral Gorge! Une vue rapide sur le net m’indique que ça a l’air d’être bien joli, allons voir par nous même! Nous avions prévu d’aller loger au camping qui est sur place moyennant les 7$ d’entrée du parc et les 15$ pour la nuit, mais il se trouve qu’en arrivant par le nord, nous voyons le panneau de Miller Point indiquant Cathedral Gorge et ses trails… Par curiosité nous nous y rendons et nous arrivons à une aire de pic nic sans personne! Ça, ça nous plait!!! On est seul au monde et on y trouve un lieu magique et grandiose!! Un canyon incroyable juste là à côté de la route.

image image

image image

On découvre effectivement des sortes de cathédrales dans une terre ocre et comme des statues de part et d’autre! Un vrai travail d’orfèvre! Nous ne restons pas trop longtemps car le vent nous saisi, et la pluie de l’orage fraîchement fini à créer une sorte de glaise glissante. Malo, Pacôme et moi en faisons l’expérience!

Nous ferons notre trail demain. Nous nous réchauffons avec les garçons dans CampiJa quand Antoine va se faire un tour pour voir si une autre balade est possible. Il revient les yeux brillants une nouvelle fois… Viens ma Doudou il faut que je te montre quelque chose, juste là à 500 mètres. Proche du point en question, Antoine me demande de fermer les yeux et de le suivre, de lui faire confiance… Il m’installe sur un banc un peu plus loin… Voilà, tu peux ouvrir les yeux… Comment vous dire?! Je ne sais pas avec quelle onomatopée je peux vous décrire la claque que je me suis prise, ni celle d’Antoine avant moi… Le paysage est à couper le souffle!

image image

Calme, immense, grandiose, exceptionnel… Une vue sur ce canyon élargi et sur cette verte vallée au milieu du désert. Un éden… Comment est-ce possible?! Cet endroit fut autrefois un lac qui avec le temps, la neige, la pluie et l’extrême chaleur s’est érodé et a formé ces falaises d’argile! Les couleurs sont une fois de plus contrastées… C’est tellement beau qu’Antoine décide d’aller chercher les enfants… Pendant ce temps je contemple… Je suis seule et je me sens en communion avec la nature et les émotions qu’elle me procure… L’impression d’être accompagnée aussi par les cieux, qui nous offre une fois de plus un cadeau merveilleux… L’instant est magique…
Les garçons arrivent les yeux fermés et prennent place sur le même banc… A l’ouverture de leur mirette, la réaction est unanime…

image

Waouh, c’est trop beauuuuuu! Nous restons là un petit moment, nul besoin de parole, il n’y a rien à ajouter, juste à admirer…

C’est heureux d’avoir eu ce moment juste pour nous que nous rentrons. Demain nous irons là en bas, voir de plus près cette roche.
8h du matin, nous sommes prêts pour notre marche. Il fait déjà bien chaud, on descend au coeur de ces gorges.

image image

image image

image image

image image

image image

Les restes de boue d’hier ont formé de jolis tableaux sur le sol aux dégradés couleur or, pailletés, orangés. Des œuvres d’art au fur et à mesure qu’on avance. Le reste du chemin est bien indiqué, nous choisissons néanmoins de nous aventurer un peu plus près de ces recoins rocheux… Nous pénétrons dans ces minis canyons aux hautes falaises… On crapahute prudemment à la recherche d’un éventuel trésor, d’une pierre précieuse ou d’une pépite d’or… On observe ces couleurs, cette texture friable. On sent, on écoute, on respire… Nous sommes des explorateurs, nous sommes des géologues cherchant à découvrir les secrets de cet endroit, nous sommes les Indiana Ja!! Et le trésor est juste devant nous en ce spectacle et cette terre au couleur de feu…

image image

image image

image image

Les garçons trouvent en ces falaises des endroits de jeux à playmobil, nous nous voyons ci et là des châteaux, des tours, des ombres…

image image

image image

image image

HIZH5601

Nous sommes toujours seuls au monde dans cette étendue désertique! Hier nous étions sur un désert blanc à perte de vue, aujourd’hui nous sommes dans cette vallée mystérieuse méconnue du grand public et c’est tant mieux pour nous… Décidément ce périple nous en met pleins les yeux et nous montre l’immensité de ce territoire américain… Si Antoine en avait eu un aperçu il y a quelques années, nous en mesurons la splendeur ensemble à présent… Et cela n’est pas fini! Cap sur Zion National Park à présent…🙂

Nous voilà dans le fief mormon… Salt Lake City!


Avant de quitter la région, je tenais à m’arrêter à Salt Lake City. Antoine est déjà venu ici lors d’un voyage d’affaire et n’en n’avait pas gardé un souvenir phénoménal, mais qu’importe je veux en savoir plus sur cette communauté et son mode de fonctionnement! Et « this is the place » il paraît selon Brigham Young! Et oui, c’est ici qu’un beau jour de juillet 1847 après un interminable périple le futur « chef » des mormons ou « Moïse américain » trouva en cette ville la nouvelle terre promise! 

Nous sommes au coeur de l’organisation mormone qui compte quelques 16 millions d’adeptes dans le monde et celle ci semble bien rodée! Nous commençons par le Utah State Capitol, grand bâtiment construit en 1915. C’est ici que se trouve le gouverneur de l’Utah et nous pouvons même visiter les lieux gratuitement! Nous ne sommes jamais allés au Capitol de Washington mais on s’y croirait, c’est comme dans les films!🙂 La bâtisse est tout aussi belle à l’intérieur avec ses sols en marbre, qu’à l’extérieur en granit.

image image

image image

image image

Pour en apprendre un peu plus à présent sur la religion elle même, nous devons nous livrer à la visite des lieux en arrivant à côté du Temple Square. De là, une jeune femme nous demande quelle langue nous parlons. Antoine habitué à nous traduire, les informe qu’anglais ou français feront l’affaire. Français sera mieux, ainsi nous pourrons tous bien comprendre correctement, nous répond elle. C’est ainsi que deux jeunes sœurs viennent à nous. L’une vient de Paris, l’autre de Tahiti. L’une est issue d’une famille mormone, l’autre de mère mormone et père non mormon. Elles sont ici en mission comme toutes les autres jeunes femmes (âgées de 18 à 25 ans car après il faut travailler ou fonder sa famille…) pour 18 mois de service pour la LDS Church, l’église de Jesus Christ. Pendant cette période, elles ne travaillent pas, n’étudient pas, n’ont pas de revenus et leur tâche consiste exclusivement à apporter la bonne parole de Dieu. Elles sont envoyées à leur frais dans le monde entier, ne choisissent pas la destination (ce sont les prophètes qui ont les révélations pour chacune d’elles) et ne voient pas leur famille durant ce temps. Il en est de même pour les jeunes garçons, qui eux ont le droit de prêtrise. 

Nous allons tout d’abord voir le Tabernacle.

image

Nous sommes à l’endroit où se trouve l’un des plus grands ensemble d’orgues du monde! Et l’acoustique sous cette voûte est d’une telle qualité que nous entendons à l’autre bout de la salle une feuille de papier déchirée lors de leur démonstration… Pendant que nous observons la salle, nos deux sœurs continue de nous expliquer la vision des mormons. L’occasion de leur poser d’autres questions. Elles nous expliquent que leur organisation fonctionne comme au temps de Jesus. Il y a le prophète, ses 12 apôtres et ses 70 sous apôtres qui sont présents dans le monde entier pour prêcher la bonne parole et gérer les missions diverses. Leur foi se base sur le Livre des mormons, et s’appuie sur la Bible. En fait c’est la même chose mais ça se passe aux États Unis dans le livre des mormons, dixit la jeune sœur. Là, j’avoue que j’avais très envie de demander comment ça se passait?… C’est quoi un remake américain des meilleurs moments de la Bible?… Les noms des personnages ont été changé?… C’était mieux pour le Box office américain?… Non, veuillez m’excuser, je ne veux froisser personne si parmi nos lecteurs certains font partis de cette communauté, disons juste que les mots de cette jeune femme ont peut être été mal choisi et ont prêté à sourire…

Continuons… Les prophètes et les apôtres sont les seuls à avoir des révélations… Ah? Et quel genre de révélation, vous avez un exemple concret? Je ne sais pas quelque chose en rapport avec l’humanitaire ou la maladie… Euh… Et bien… Par exemple, c’est eux qui savent où ils nous envoie en mission, ils ont cette vision pour chacunes de nous, ce n’est pas par hasard si nous sommes là… Ok… Autre chose? Oui! C’est eux qui savent où un prochain temple va être construit… Nous n’allons pas construire un temple qui va coûter des millions, voir des milliards, là où il n’y aurait pas assez de monde… Hmmmm je vois… Ca, c’est de la révélation ma chérie!! Comptable d’ailleurs et quelque peu logique!!! Ça s’appelle une étude de marché! Ok, ok… Je me tais…

Plus de polygamie chez les mormons non plus… En fait ceux qui pratiquent cela, ce sont uniquement les fondamentalistes… Bien-sûr les autres ne le font plus, c’est interdit par la loi, et lorsque c’était pratiqué à l’époque c’était pour permettre à des femmes veuves ou seules d’être mieux vu dans la société en étant mariée… Ok… C’était pour leur bien en somme… C’est ainsi que Mr Brigham a eu 27 épouses dont 9 récupérées du précédent prophète décédé et 53 enfants… Bonjour l’organisation!

La visite se poursuit dans l’église située à côté du temple.

image

Elle, nous avons le droit de la visiter à l’inverse du temple. Lui est sacré. L’explication viendra ensuite. L’église donc est sobre et sans fioriture. C’est ici que les mormons se rendent chaque semaine pour la prière. Je remarque qu’il n’y a pas de statue ou vitrail à l’effigie de Jesus, alors qu’elles ne nous parle que de lui. C’est juste parce qu’à l’époque ils ont été au plus simple pour la construction, les églises mormones de nos jours sont avec les représentations de Jesus. Ok.

Venons en à présent au Temple sacré.

image image

Bon déjà il a nécessité 40 ans de travaux! Son emplacement à été choisi par le prophète Brigham Young toujours, suite à une révélation, encore… Il est interdit à la visite et pour savoir à quoi il ressemble nous devons nous contenter d’une vidéo sur laquelle nous pouvons zoomer ou choisir les pages qui nous intéressent et d’une maquette.

IMG_0488 IMG_0490

Les garçons trouvent d’ailleurs que ca ferait un excellent chateau playmobil!!🙂

miniature

IMGP9187

Nos deux jeunes sœurs nous explique que le temple est réservé aux mormons ayant été désigné dignes par le prophète. Une préparation est nécessaire également avant d’entrer. Les non-mormons, pas assez purs, ne peuvent accéder à ce privilège. Pour les mariages, seuls les membres de la communauté peuvent y accéder. Ainsi, si la famille ou les amis des futurs mariés n’en font pas parti, ils doivent attendre dehors que la cérémonie se passe… Même les parents… Un mariage mixte peut avoir lieu à condition que celui qui est d’une autre religion se convertisse au mormonisme et donc se baptise. Le baptême selon l’explication de nos jeunes filles se fait à partir de l’âge de 8 ans. Cela doit être de sa propre volonté.

Pas de baptême chez les bébés. C’est par immersion dans un bassin et tout de blanc vêtu que sous les yeux de deux apôtres, le baptême est validé. 

A ce sujet nous apprenons une drôle de pratique : le baptême post mortem! Hein? Quoi? Comment?? Mais pourquoi ça? Vous croyez à une sorte de réincarnation? Non… Pour les mormons, une fois mort, c’est en étant baptisé, donc lavé du péché originel que nous pouvons accéder à la résurrection… C’est ainsi que Monsieur X lors de son propre baptême peut choisir un membre de sa famille décédé ou une personne lambda qui n’aurait pas été baptisé de son vivant et lui permettre d’accéder « si cette personne décédée le souhaite » (encore une révélation) à sa nouvelle vie! Ok, admettons… Mais c’est quoi cette résurrection? Et bien, c’est une nouvelle vie, lavé de tout, et dans un corps parfait, dénué de toute chose terrestre qui terni le corps… Pas de maladie, pas de problème… Waouh!! Là, c’est « the » révélation pour moi! Mais alors selon vous, vous allez avoir un corps tout nickel de partout et profiter, dis je avec un sourire aux lèvres?! Oui, nous le croyons me répond une des sœurs, elle aussi avec le sourire… Je sais que chacun a ses croyances et nous le respectons, personne n’ayant jusqu’à présent la preuve de ce qu’il y a ou non de l’autre côté du miroir mais là, j’avoue que je savais que si je regardais Antoine j’allais partir en live en fou rire… Ne me demandez pas pourquoi… Peut être en raison des deux heures de doux lavage de cerveau qui l’air de rien commençait à faire beaucoup, peut être de surprise de voir ces jeunes femmes crédules, endoctrinée par ce système bien huilé. Il existe plus d’une centaine de temples à travers le monde, la région parisienne aura bientôt le sien. L’église semble être une richissime enterprise possédant des hotels, des banques et des assurances. Elle demande à ses membres de verser 10% de leur salaire net, nous comprenons mieux pourquoi au-delà de 25 ans l’église souhaite que ses membres travaillent… Avouez, qu’il y a de quoi s’interroger… En tout cas, nous en avons assez entendu… Ce fut très intéressant comme échange. Elles ont répondu à nos questions de curieux avec beaucoup de conviction et de gentillesse. A aucun moment elles n’ont posé de question à notre sujet en rapport avec nos croyances ou tout autre chose qui leur aurait donné l’occasion de rebondir en leur faveur, et nous avons apprécié ceci. Toutefois, Antoine et moi sortons de là avec une migraine… Nous expliquons aux enfants que tout ce que nous avons entendu là n’est pas une vérité en soi, juste une façon de voir la vie et la mort. Que nous aurions entendu avec autant de conviction un catholique prêché pour sa paroisse, un musulman pour sa mosquée ou un hindouiste pour son temple… Que personne ne détient la vérité et que personne ne sait ce qu’il adviendra de cette aventure humaine et de sa fin. Que la seule chose dont nous soyons sûr jusqu’à preuve du contraire c’est que nous n’avons qu’une vie et qu’il serait dommage de la gâcher. Que nous leur avons donné la vie, à eux donc d’en prendre soin et de vivre heureux! Alors excusez nous mais nous avons un road trip à continuer… Go!🙂